Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Libreville - Genève

Un accord pour réduire les émissions de méthane

Un accord pour réduire les émissions de méthane
  • Date de création: 14 septembre 2021 17:51

(Agence Ecofin) - Les États-Unis et l'Union européenne ont conclu un accord où ils s'engagent à réduire de 30% leurs émissions de méthane d'ici 2030, indique l’agence d’information Reuters ce mardi.

« La courte durée de vie du méthane dans l'atmosphère signifie qu'en prenant des mesures dès maintenant, il est possible de réduire rapidement le taux de réchauffement de la planète », selon le projet d'engagement mondial cité par le média.

Plusieurs pays devraient également rejoindre l’accord, notamment l’Afrique du Sud, la Chine, la Russie, l'Inde, le Brésil, l'Arabie saoudite, le Qatar, la Norvège, la Grande-Bretagne et la Nouvelle-Zélande, apprend-on.

Dans le monde, c’est l’industrie des combustibles fossiles qui aurait le plus de chances de réduire les émissions de méthane sur la décennie, selon les experts. Ceci en réparant les fuites des pipelines ou des installations de stockage de gaz, sachant que bon nombre de ces réparations peuvent être effectuées à peu de frais.

A ce jour, les émissions mondiales de méthane sont estimées à 300 millions de tonnes par an, et représentent un coût social annuel de 300 milliards $, selon la Climate & Clean Air Coalition. Et leur réduction coûterait 190 $ par tonne de méthane réduit dans le secteur des mines à charbon, de 830 $ par tonne dans le secteur agricole, et de 520 $ par tonne dans le secteur des hydrocarbures.

Certains chercheurs notent que le continent africain serait responsable d’un tiers des hausses d’émissions mondiale de méthane depuis 2007, à cause notamment du vaste marécage de Sudd, au Sud Soudan. Cependant, d'autres études font plutôt le lien entre le pic de méthane mondial et une augmentation des émissions de l'agriculture en Asie du Sud-Est, ainsi qu’à un changement de la vitesse à laquelle le méthane se décompose dans l'atmosphère.

Au niveau mondial, les pays subsahariens restent très loin derrière des grands pollueurs comme la Chine (19 % des émissions mondiales), les États-Unis (18 %), l’Union européenne (13 %), la Russie (5,1 %), l’Inde (4,9 %), le Japon (3,6 %) et le Brésil (2,7 %).

Ayi Renaud Dossavi




Ayi Renaud DOSSAVI

Banner LNG Gestion et Economie

Enveloppe
Recevez votre lettre Ecofin personnalisée selon vos centres d’intérêt

sélectionner les jours et heures de réception de vos infolettres.

Comment créer un service de motos-taxis à la demande

InfographieEcho service motos taxi a la demande