Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

L’UE veut créer sa propre force armée

L’UE veut créer sa propre force armée
  • Date de création: 15 septembre 2021 17:42

(Agence Ecofin) - L’Union européenne envisage de se doter d’une force armée en dehors de l’OTAN. Ce serait dans un premier temps un groupe d'intervention rapide de 5000 hommes, comme le suggère Josep Borrell, représentant de l'UE pour les affaires étrangères, au début de ce mois.

Cette force armée européenne est un vieux projet qui revient en force, alors que l’Europe veut renforcer son "autonomie stratégique”, vis-à-vis des Etats-Unis, après le retrait précipité d’Afghanistan. Un départ vécu comme un échec sur le Vieux continent.

« La nécessité d'une défense européenne plus importante n'a jamais été aussi évidente qu'aujourd'hui après les événements d'Afghanistan », a-t-il indiqué en début de ce mois.

De son côté, Ursula von der Leyen, Cheffe de la commission européenne, souligne que « Le moment est venu pour l’Europe de passer à la vitesse supérieure », dans son discours sur l’Etat de l’UE ce mercredi.

La Haut-fonctionnaire annonce par la même occasion l’ambition pour l’Europe de mener « des missions là où l'OTAN ou l'ONU ne seront pas présentes, mais où l'UE devrait l'être ».

Cette divergence d’intérêts entre Europe et Etats-Unis est également relevée du côté américain. « Il existe une divergence croissante, mais naturelle, entre l'Europe et les États-Unis. », note Max Bergmann, du Center for American Progress. Selon l’analyste, l’Afghanistan a montré que les deux blocs ont des intérêts différents sur certains points, ce qui rend nécessaire la mise en place d’une force européenne autonome.

Ceci ne dit encore rien sur de futures interventions européennes sur le continent africain, dans un contexte où des dirigeants comme le président nigérian Muhammadu Buhari demandent plus de soutien des Occidentaux, pour lutter contre le terrorisme.

A ce jour, l’UE est impliquée sur plusieurs théâtres d'opérations en Afrique, mais dans des missions civiles de soutien technique et de formation, notamment en République centrafricaine, en Libye, en Somalie, au Sahel (Mali et Niger), et en Somalie. L'Union envisage également de créer une mission de soutien similaire au Mozambique.

Ayi Renaud Dossavi




Ayi Renaud DOSSAVI

Banner LNG Gestion et Economie

Enveloppe
Recevez votre lettre Ecofin personnalisée selon vos centres d’intérêt

sélectionner les jours et heures de réception de vos infolettres.

Aziz KOUNTCHE veut faire du Niger, un pays exportateur de drones