Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

BANNERS PUB 1200x100 ECOFIN Agro

Aide au développement
Aide au développement

Aide au développement (155)

Le Fonds international de développement agricole (FIDA) débloquera 31 millions $ en faveur du Projet d'appui au développement agricole et à l'accès au marché (PADAAM) qui sera mis en œuvre au Bénin.

L’accord de financement a été paraphé par Romuald Wadagni, ministre béninois de l'Economie et des Finances et Gilbert Houngbo, président du FIDA.

D’un coût global de 104,4 millions $, cette initiative ambitionne de réduire les importations de produits agricoles et la pauvreté au niveau des petits exploitants en améliorant leurs revenus. Elle devrait permettre de toucher 51 000 ménages ruraux, d’augmenter la production ainsi que la commercialisation de produits agricoles phares comme le riz, le maïs et le manioc. 

En outre, le PADAAM participera à l’amélioration de la résilience des exploitants à travers l’installation d’un système d’assurance. Parmi les impacts attendus du projet, figurent notamment l’aménagement de 2 500 hectares de bas-fonds et la construction de 250 km de pistes agricoles.

Les principales zones ciblées sont les départements des Collines, du Couffo, du Plateau, du Zou, du Mono, de l’Ouémé et de l’Atlantique.    

Le PADAAM sera également financé par le gouvernement béninois (9,8 millions $), le secteur privé (5,6 millions $) et le Fonds de l'OPEP pour le développement international (10 millions $).

Pour rappel, l’agriculture fournit 32,7% du PIB du Bénin.

La Banque mondiale a accordé un crédit de 25 millions $ en faveur du projet de transformation de la petite agriculture et de revitalisation de l’agrobusiness (STAR-P) qui sera mis en œuvre au Liberia. 

Cette enveloppe qui sera débloquée via l’Association internationale de développement (IDA) vise à améliorer la productivité agricole et la commercialisation par les petits exploitants, en facilitant les investissements privés dans les chaînes de valeur du riz, de l’huile de palme et de l’horticulture. 

Le projet entend également renforcer les liens productifs entre les petits exploitants et des entreprises actives dans l’agrobusiness.  

Il devrait profiter directement à 17 500 personnes réparties dans les comtés de Lofa, Nimba, Margibi, Bomi et Grand Cape Mount.

D’après la Banque mondiale, l’agriculture fournit environ 34% du PIB du Liberia et génère des revenus pour environ deux tiers de la population.

Espoir Olodo

La Banque mondiale a annoncé, le 18 décembre dernier, l’octroi d’une enveloppe de 50 millions $ au profit du développement des technologies agricoles en Angola et au Lesotho.

Cet appui ira au Programme de productivité agricole pour l’Afrique australe (APPSA), actuellement en cours dans la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC) et visant également le Malawi, le Mozambique et la Zambie.

L’initiative est orientée autour de trois axes que sont la production et la diffusion de technologies agricoles, le renforcement des centres régionaux de leadership et la coordination et la facilitation. 

Elle devrait permettre de réduire les écarts de productivité agricole entre les deux pays participants et les autres pays de la région, à travers des investissements additionnels dans l'adaptation et la dissémination de technologies.

Pour rappel, l’agriculture est la principale source de subsistance pour environ 70 % de la population de la SADC.

Espoir Olodo

Le Fonds international de développement agricole (FIDA) et le Sénégal ont signé un accord de financement en faveur de la seconde phase du Programme de développement agricole et d'entrepreneuriat rural (PADAER II).

D’un coût total de 72,4 millions $, l’initiative bénéficiera d’un prêt de 46,3 millions $ et d’un don de 500 000 $ de la part du FIDA.

Elle vise à booster la production et la commercialisation du riz, du maïs, du fonio et des petits ruminants et à appuyer certains produits complémentaires comme le mil, le sorgho et la banane.

Pour parvenir à cet objectif, le PADAER II s’attèlera à l’accompagnement des producteurs sur le plan de l’accès au crédit agricole, de la maîtrise des services financiers et améliorera les aménagements hydroagricoles et les infrastructures pastorales.

Il s’investira aussi dans la formation des organisations de producteurs et le renforcement du programme d’assurance climatique indicielle déployé lors de la première phase. Environ 43 700 ménages ruraux répartis dans les régions de Kédougou, Kolda, Matam et Tambacounda devraient profiter des bénéfices liés au projet.

Pour rappel, l’agriculture emploie environ 60% de la population active du Sénégal et l’élevage fournit des moyens d’existence pour environ 30% des ménages en milieu rural d’après la BAD.

Espoir Olodo

Le conglomérat soudanais DAL Group a bénéficié d’un prêt de 75 millions $ de la part de la Banque africaine de développement (BAD), pour le développement de ses activités dans l’agroalimentaire.

D’après l’institution bancaire, cet investissement devrait renforcer l’intégration verticale du groupe dans les chaînes de valeur agricoles et favoriser l’expansion de ses capacités de transformation et d’emballage.

Ce soutien devrait également permettre au groupe d’adopter les nouvelles technologies et diversifier son offre.

« En s’associant avec DAL Group, la Banque capitalisera sur le fort potentiel agricole du Soudan ainsi que sur l’expérience et la résilience d’une entreprise privée qui a une expertise avérée et une connaissance profonde de l’environnement des affaires du pays uniquement.», explique Atsuko Toda, directeur du développement rural et de la finance agricole pour la BAD.

DAL group possède outre l‘agriculture, des opérations dans l’énergie, les mines, l’éducation et l’immobilier. Avec près de 5 500 employés, le groupe couvre près de 90% du territoire soudanais.

Espoir Olodo

La Banque africaine de développement (BAD) a débloqué, le jeudi dernier, une enveloppe de 163,12 millions d’euros au Bénin pour l’aménagement de la principale route cotonnière reliant Djougou à Banikoara, d’une longueur de 209,68 km, dans le nord-ouest du pays. 

Cet appui financier se décompose en deux prêts de 119,93 millions d’euros et de 43,19 millions d’euros, respectivement octroyés par la BAD et l’Africa Growing Together Fund (AGTF).

La mise en œuvre de ce projet devrait permettre de réduire la durée de traversée dudit tronçon pour les usagers, d'accroître le trafic et de faire baisser les coûts logistiques pour les opérateurs de la filière coton.

« Le potentiel de production cotonnière et d’industrialisation dans la zone du projet est important. Aussi, la réalisation de cette route attirera de nouveaux investisseurs dans les secteurs de la production, de la transformation et de l’exportation du coton », explique Serge N’Guessan, directeur général adjoint pour l’Afrique de l’Ouest de l’institution bancaire.

D’après la BAD, la filière coton fournit 13% du PIB et procure 80% des recettes d’exportation du Bénin.

Espoir Olodo

Le gouvernement angolais a lancé, hier, le Projet de développement de l’agriculture commerciale (PDAC), d’un coût global de 230 millions $, rapporte Macauhub.

D’une durée de 6 ans, cette initiative concernera dans sa première phase les zones favorables à l’agriculture dans les provinces de Malanje, Kwanza Norte, Kwanza Sul et, dans sa seconde phase, celles de Huambo, Bié, Luanda, Benguela, Huila, Bengo et Uíge.

Avec pour objectifs d’impulser le développement agricole et d’accroître les revenus des producteurs, le projet comprendra 4 composantes.

La première d’un coût de 80 millions $ s’accentuera sur le développement de l’agrobusiness et mènera des actions de soutien à la production agricole et à la commercialisation.

D’un coût de 100 millions $, la seconde s’orientera vers le développement et l’amélioration de l’infrastructure en ciblant particulièrement les routes rurales et les canaux d’irrigation.  

L’avant-dernière composante couvrira le renforcement institutionnel et de l’environnement des affaires (35 millions $) tandis que la dernière sera relative à la gestion, le suivi et l’évaluation (15 millions $).    

Le PDAC bénéficiera de l’appui de nombreux partenaires techniques et financiers comme la Banque mondiale et l’Agence française de développement (AFD), indique Carlos Alberto Jaime Pinto, secrétaire d’Etat à l’Agriculture.

Espoir Olodo

Entre 2007 et 2017, la BAD a accordé un appui financier de plus de 120 millions $ au secteur agricole mozambicain. D’après un rapport spécial sur le pays d’Afrique australe, l’institution financière indique que cette enveloppe a été déboursée au profit de 9 opérations.

S’agissant de l’impact de cet investissement, la BAD souligne que près de 240 000 personnes ont bénéficié d’une amélioration dans leur activité agricole et que 25 000 producteurs ont été formés à des technologies agricoles améliorées.  

En outre, précise la banque panafricaine, 90 km de routes ont été construites ou réhabilitées dans les zones de production agricole et plus de 16 000 hectares de terres agricoles ont amélioré leur gestion de l’eau.  

Selon la BAD, l’agriculture fournit 24% du PIB et emploie 70% de la population active du Mozambique. Principalement de subsistance, l’activité agricole n’utilise que 20% des 36 millions d’hectares de terres arables que possède le pays.

Espoir Olodo

Le Fonds international de développement agricole (FIDA) et le gouvernement burkinabè lanceront aujourd’hui le Projet d'appui à la promotion des filières agricoles (PAPFA).

L’initiative qui sera dévoilée en marge d’un atelier organisé par les deux parties, cible quatre filières que sont le riz, le maraîchage, le sésame et le Niébé. Elle vise à accroître la productivité des petits exploitants agricoles et contribuer à une amélioration de la sécurité alimentaire ainsi que des revenus des populations des régions de la Boucle du Mouhoun, des Cascades et des Hauts Bassins.

Environ 57 000 ménages devraient bénéficier d’un appui à la production, d’un coup de pouce pour l’établissement ou le renforcement de leurs microentreprises et d’un appui au développement des filières.

« Le Projet d’appui à la promotion des filières agricoles (PAPFA) s’inscrit dans la droite ligne du Plan national de développement économique et social (PNDES) qui entend dynamiser les secteurs porteurs pour l'économie et les emplois », a affirmé Jacob Ouédraogo (photo), ministre burkinabè de l’Agriculture.  

Le PAPFA a un coût global de 71,7 millions $, dont 38 millions $ proviendront du FIDA, 20 millions $ du Fonds de l’OPEP pour le développement international et 6,4 millions $ du gouvernement burkinabè.

Espoir Olodo

En Angola, la première phase du projet de développement de l’agriculture familiale (Samap) sera lancée en 2019, indique l’Agence angolaise de presse (Angop).

Cette initiative d’un coût total de 68,6 millions $ concernera les municipalités de Caconda, Cacula, Caluquembe, Chicomba et Chipindo, localités des parties orientale et septentrionale de la province de Huila.

Elle vise à appuyer les petits exploitants dans les domaines de la production et de la commercialisation de même qu’au niveau des pratiques agricoles.  

Le projet durera 12 mois et devrait bénéficier à près de 86 460 ménages ruraux. Il est cofinancé par le Fonds international de développement agricole (FIDA).

L’agriculture fournit 12% du PIB angolais d’après l’USDA.

Espoir Olodo

 
GESTION PUBLIQUE

Faure Gnassingbé : un quatrième mandat à la tête du Togo

Emergence d'un nouveau groupe terroriste nommé Jund al Khilâfa dans le centre du Mali ?

Macron explique sa politique africaine au Salon de l’Agriculture… et provoque un incident diplomatique avec le Cameroun

La Banque mondiale va octroyer au Niger environ 2 milliards de dollars sur 3 ans

 
FINANCE

Cemac : la Beac fixe à 500 millions FCFA le capital minimum d’ouverture des Bureaux d’information sur le crédit

Bourse d’Afrique centrale : cotation des titres obligataires du Gabon et de la société camerounaise Safacam

Mésentente entre la BEAC et le Conseil d’administration de la BVMAC : le recrutement du DG de la Bourse est reporté en 2021

Sunu Bank Togo adopte le whatsapp banking services

 
ELECTRICITE

EEP Africa financera des projets d’énergie propre et d’efficacité énergétique dans 15 pays

Le marché annuel de l’offgrid solaire pèse désormais 1,75 milliard $ (étude)

Côte d’Ivoire : l’objectif de 80 % de taux d’électrification en 2020 sera atteint selon Amadou Gon Coulibaly

Ouganda : China Energy construira une centrale solaire photovoltaïque de 500 MW

 
HYDROCARBURES

« Nous avons urgemment besoin d’une intervention des USA pour mettre fin à l’embargo pétrolier libyen », Sanalla

D’ici 2040, la demande globale de GNL devrait doubler pour atteindre 700 Mtpa

Ghana : Aker Energy envisage de se doter d’un des FPSO de Yinson sur son projet pétrolier DWT/CTP

Total attribue deux contrats-cadres de services à Worley Parsons sur Mozambique LNG

 
MINES

L’or passe de nouveau la barre des 1 600 $/oz sur fond d’épidémie de coronavirus

Ghana : Perseus Mining publie son bilan pour le semestre terminé en décembre

Performance en baisse pour le groupe De Beers en 2019

Zimbabwe : le gouvernement veut retirer les permis miniers de certaines compagnies pour redevances impayées

 
TELECOM

Orange Money et Flash International, « un nouveau partenariat au service de la population »

L’Alliance Smart Africa identifie des projets TIC dans lesquels elle souhaite voir le Japon investir

Maroc : Inwi a décidé de mettre fin à sa bataille judiciaire contre Maroc Telecom

Huawei se veut « partenaire majeur » de la République Démocratique du Congo dans la réalisation de son plan numérique

 
TRANSPORT

Cameroun : premiers kilomètres pour la start-up française Heetch à Douala

Burundi : la BAD octroie 23,4 millions d’euros en faveur du développement du port de Bujumbura

Bénin : le trafic au port de Cotonou a chuté de près de 2% en 2019, en raison de la fermeture des frontières nigérianes

Cameroun : CHEC reprend les travaux de l’autoroute Kribi-Lolabé suspendus en 2018

 
ENTREPRENDRE

Afrique du Sud : un ancien prisonnier devenu entrepreneur en programmation informatique

En Côte d’Ivoire, Rebecca Anin Affoh propose un service de pressing et de blanchisserie en ligne

Au Bénin, Régis Ezin industrialise le Kluiklui, la pâte d’arachide épicée

Une équipe de jeunes nigérians conçoit une bouteille qui filtre l'eau

 
MULTIMEDIA

Cameroun : Le pont sur le fleuve Sanaga à Nachtigal est achevé (Vidéo)

Où est-il le moins coûteux et le plus rapide de créer son entreprise ? (Infographie)

Combien faut-il débourser pour un passeport au Cameroun ? (Vidéo)

Débat : Pour ou contre cette nouvelle périodicité de la CAN ?

 
FORMATION

Maurice : les universités proposeront une soixantaine de programmes d’études en français

L’interdiction aux ressortissants de certains pays africains de voyager aux Etats-Unis ne concernera pas les étudiants

Algérie : le gouvernement annonce une réforme de l’enseignement supérieur qui entrera en vigueur, d’ici septembre 2020

L’Institut africain des sciences mathématiques propose des bourses pour son Master en intelligence artificielle

 
COMM

Le groupe Ringier réunit l’ensemble de ses actifs africains dans le secteur des médias sous la marque Pulse

Côte d’Ivoire : changement à la tête de l’Autorité nationale de la presse

Afrique du Sud : Le Cap se prépare à accueillir la 3e édition du Midem Africa Forum

Congo : le ministre de la Communication rassure les employés de la chaîne Africanews