Ecofin Droits

Dans la région du Nord-Cameroun, la douane perd 11 millions FCfa par jour, à cause du transport frauduleux de carburant

Dans la région du Nord-Cameroun, la douane perd 11 millions FCfa par jour, à cause du transport frauduleux de carburant

(Agence Ecofin) - En lieu et place des camions-citernes autorisés pour le transport des produits pétroliers au Cameroun, dans la région du Nord, ce sont plutôt de petits véhicules de tourisme, communément appelés «starlettes», qui sont privilégiés par les importateurs du carburant en provenance du Nigéria, et très prisé par les automobilistes de la région du Nord-Cameroun.

Ce mode de transport, expliquent les douaniers de cette région septentrionale camerounaise, a le don de permettre aux transporteurs d’éviter les axes routiers sur lesquels sont érigés des postes de contrôles douaniers, puisque ces véhicules peuvent aisément se faufiler dans la brousse et les pistes rurales.

Cette pratique érigée en règle dans cette partie du Cameroun, fait perdre quotidiennement des recettes douanières estimées à un peu plus de 11 millions de francs Cfa, a révélé au trihebdomadaire régional l’œil du Sahel, le chef secteur des douanes pour le Nord, Séraphin Bello.

Afin de renverser cette tendance, préjudiciable au Trésor public, ce responsable de la douane camerounaise menace désormais de saisir systématiquement les véhicules de tourisme pris en flagrant délit de transport de carburant, sur l’ensemble de son rayon de commandement.

BRM

Lire aussi:

27-10-2017 - La marine camerounaise arraisonne un navire transportant 70 000 litres de gasoil de contrebande

28-08-2017 - La Douane camerounaise saisit 20 000 litres de carburant frelaté et 4 000 palettes de bière illicite

Player


BoutonRS
Enveloppe Recevez chaque semaine la lettre
Ecofin Droits
App Agence
Ecofin
Téléchargez l'application de l'Agence Ecofin gratuitement

iPhone App  App Android

Please publish modules in offcanvas position.