Cameroun : en 2016, les éleveurs de l’Adamaoua ont payé un milliard FCfa de rançons pour libérer leurs proches des mains des ravisseurs

(Agence Ecofin) - Le volume global des rançons payées par les éleveurs de la région de l’Adamaoua, principal bassin de l’élevage au Cameroun, a atteint un milliard de francs Cfa en 2016.

Cette statistique a été révélée par le délégué régional de l’Elevage, des Pêches et des Industries animales (Minepia) pour l’Adamaoua, Moussa Yaya, au cours d’une récente réunion de crise sur la menace qui pèse sur le secteur de l’élevage dans cette partie du pays. 

En effet, a-t-on appris, les zones rurales de la région de l’Adamaoua sont écumées par des preneurs d’otages qui ciblent principalement les grands éleveurs, pour enlever des membres de leurs familles et réclamer des rançons. 

Ces rançons, apprend-on, sont souvent payées, généralement après un bradage du cheptel des victimes, sans que celles-ci daignent informer les unités spéciales des forces de défense camerounaises, pourtant déployées dans cette partie du pays pour combattre le grand banditisme. 

Aussi, au cours de la réunion susmentionnée, le gouverneur de la région de l’Adamaoua, Kildadi Taguiéké Boukar, a-t-il conseillé aux populations de privilégier la collaboration avec les forces de défense, au lieu du paiement des rançons, qui a le malheur de toujours aiguiser les appétits des ravisseurs.

Brice R. Mbodiam 

Lire aussi:

15-11-2017 - Cameroun : entre 2012 et 2016, Boko Haram a fait perdre près de 90 milliards FCfa au secteur de l’élevage et des pêches (Officiel) 

Player


Enveloppe Recevez chaque semaine la lettre
Ecofin Droits