Ecofin Finance
Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

L’OCDE, la BAD et le PNUD craignent les conséquences d’une explosion démographique en Afrique

  • Date de création: 25 mai 2015 20:05

(Agence Ecofin) - L’Afrique devrait continuer à enregistrer des taux de  croissance économique élevés mais fera face à de nombreux défis liés à une explosion démographique durant les prochaines années, estime un rapport publié le 25 mai par la Banque africaine de développement (BAD), le Centre de développement de l’OCDE et le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD).

Surpassant la plupart des autres régions du monde malgré la crise financière, les économies africaines enregistreront une croissance de 4,5 % en 2015 et pourraient même atteindre les 5 % en 2016, convergeant ainsi avec les taux que l’on observe actuellement en Asie, selon ce rapport intitulé «Perspectives économiques en Afrique 2015».

Les auteurs de ce rapport, publié à l’occasion des 50e Assemblées annuelles de la BAD, s’attendent aussi à ce que les  investissements directs étrangers (IDE) se situent à 73,5 milliards de dollars en 2015, à la faveur de l’augmentation des investissements chinois dans des projets entièrement nouveaux.

Ils estiment cependant que l’explosion démographique attendue sur le continent pose de sérieux défis. Le cap des deux milliards d’habitants devrait être atteint en 2050 (contre un milliard aujourd’hui), soit un quart de l’humanité contre 15% actuellement.Dès cette année, ce sont environ 19 millions de jeunes qui vont entrer sur le marché du travail en Afrique subsaharienne et 4 millions en Afrique du Nord.Et la tendance va se poursuivre sur 15 an à raison de près 30 millions de jeunes actifs supplémentaires chaque année sur l’ensemble du continent, soit l’équivalent de trois fois la population de la Belgique.

Cette forte croissance démographique constitue à la fois une opportunité et une menace pour l’Afrique.  «La croissance démographique va ressembler à celle des Indiens et des Chinois en valeur absolue mais pour l’Afrique, cela correspond à un doublement. Si l’on sait l’utiliser cela peut procurer d’énormes avantages puisqu’on estime en Chine et en Inde à 40% la part de la croissance due à la démographie», explique Mario Pezzini, directeur au centre de développement de l’OCDE.

«Par contre, il faut aussi l’absorber. Une des solutions serait de créer des emplois publics, mais l’assiette fiscale est trop réduite. En Egypte on a calculé qu’il faudrait 180 000 emplois publics par an, c’est impossible», dit-il.

Plusieurs pistes existent: mieux explorer les ressources naturelles, se spécialiser dans la production de composants intermédiaires pour l’industrie et créer davantage d’emplois productifs, non seulement dans les villes mais à l’écart des centres urbains où la majorité de la population africaine va continuer d’habiter dans l’immédiat.

Lire aussi

21/05/2015 - S&P met en garde contre la vulnérabilité de l’Afrique au ralentissement la croissance chinoise

15/04/2015 - Le FMI abaisse ses prévisions de croissance pour l’Afrique subsaharienne à 4,5 % en 2015 et 5,1 % en 2016

20/01/2015 - Le FMI revoit à la baisse ses prévisions de croissance pour l’Afrique subsaharienne, à 4,9%


Ecofin Finance     


 
GESTION PUBLIQUE

Coopération bilatérale : Jean-Yves Le Drian en visite au Cameroun en plein sommet Russie-Afrique

Zone franc : trop peu industrialisées, les économies restent vulnérables aux cours des matières premières (Trésor français)

Ghana : deux fonds d’une valeur globale de 300 millions $ bientôt en œuvre pour le climat

Le prix Nobel d'économie 2019 récompense des partisans d’une fiscalité au service de la lutte contre la pauvreté

 
AGRO

OCP Africa et l’ITFC signent un mémorandum pour le renforcement de la productivité agricole africaine

L’Angola adhère au Centre régional de contrôle et de surveillance des pêches de la SADC

Bénin : le gouvernement annonce la production d’un million de tonnes de riz d’ici 2022

Cameroun : le chocolatier belge Puratos lorgne sur le cacao local

 
ELECTRICITE

Cameroun : 20% des connexions au réseau électrique sont illégales

Mis en cause, l’IPTL s’oppose à la condamnation de la Tanzanie à verser 185 millions $ à la Standard Chartered

Afrique du Sud: l’Eskom poursuit Deloitte en justice pour pratiques anticoncurrentielles

Off-Grid Solaire : Lancement de VentureBuilder, une plateforme de financement des compagnies locales africaines

 
HYDROCARBURES

Angola : Sonangol augmente sa participation dans la plus grande banque privée du Portugal

Egypte : au cours des 5 prochaines années, Dragon Oil va investir 1 milliard de dollars dans le golfe de Suez

CEMAC : les entreprises pétrolières vont devoir appliquer la nouvelle réglementation de change, avertit la BEAC

L’Afrique du Sud envisage de s’appuyer sur le gaz de schiste pour réduire le taux de chômage dans la région de Karoo

 
MINES

De Beers maintient ses prévisions de production, malgré une performance en baisse au troisième trimestre

Mali : Hummingbird en passe d’atteindre son objectif de production annuelle à Yanfolila

Tanzanie : Armadale revoit à la hausse le potentiel du projet de graphite Mahenge Liandu

Mali : la firme Hatch examinera la viabilité d’un traitement en aval de produits de lithium à Goulamina

 
TELECOM

Côte d’Ivoire : le secteur des télécoms a réalisé un chiffre d’affaires de 373 millions $ au 2e trimestre 2019 (-2%)

Le satellite égyptien de communications militaires TIBA-1 sera envoyé dans l’espace en novembre

Ouganda : le ministère des Télécoms veut introduire l’Internet gratuit dans les universités

Niger : le gouvernement approuve l’acquisition d’Eaton Towers Niger S.A par American Tower Corporation

 
FORMATION

L’Université virtuelle du Sénégal s’associe à l'Institut Pasteur pour proposer une formation en ligne sur la résistance aux agents antibactériens

Afrique du Sud : l’Université de Stellenbosch lance une formation d'ingénieurs de données, accréditée par le Conseil d'ingénierie

RDC : Kinshasa Digital lance les inscriptions en vue de l’ouverture de sa première école de codage en janvier 2020

Ghana : l’enseignement du français bientôt obligatoire dans les écoles

 
COMM

Russie-Afrique : les médias comme nouvel axe de collaboration

Cameroun : les éditeurs de la presse en ligne se regroupent en association

Burundi : les autorités vont-elles sanctionner l’hebdomadaire Iwacu et la radio Isanganiro ?

Kenya : une série télévisée chinoise arrive sur la télévision publique grâce à un accord entre les deux pays

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Finance/Gestion Publique