Ecofin Finance
Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Le FMI abaisse ses prévisions de croissance pour l’Afrique subsaharienne à 4,5 % en 2015 et 5,1 % en 2016

  • Date de création: 15 avril 2015 04:57

(Agence Ecofin) - Le Fonds monétaire international (FMI) a annoncé, dans un rapport publié 14 avril, que le PIB de l’Afrique ne devrait progresser que de 4,5 % cette année et de 5,1 % en 2016. En janvier dernier l’institution  dirigée par Christine Lagarde (photo) avait prévu une croissance plus forte : 4,9 % en 2015  et 5,2 % en 2016. L’abaissement des prévisions de croissance pour l’Afrique, qui restera néanmoins l’une des régions les plus dynamiques au monde, s’explique essentiellement par la chute des cours des matières premières.

«Les producteurs pétroliers de la région seront sévèrement affectés (…) tandis que les pays importateurs de pétrole bénéficieront d’une facture pétrolière plus légère, mais ce gain sera dans une large mesure annulé par la baisse des cours des matières premières», a expliqué le FMI, évoquant des  «risques significatifs» de ralentissement plus marqué.

Ces risques tiennent notamment à l’environnement monétaire américain, qui pourrait compliquer l’accès des pays subsahariens à des financements, et à une déprime plus marquée des cours des matières premières suite à un éventuel nouvel affaiblissement de la croissance en Europe ou dans les marchés émergents, en particulier la Chine. Les incertitudes politiques liées aux élections ou à la menace terroriste, notamment au Nigeria et au Kenya, figurent aussi parmi ces risques.

Le FMI indique, d’autre part, que l’heure est désormais «à une adaptation dictée par une croissance plus faible que prévu» dans pays exportateurs de pétrole, dont le Nigeria, l’Angola, la Guinée Équatoriale, le Tchad, le Gabon ou encore le Congo Brazzaville.

Première puissance économique africaine, le Nigeria devrait enregistrer cette année une croissance de 4,8% contre 6,3 % en 2014, avant de remonter la pente l’année prochaine en enregistrant une croissance de 5%.

L’Afrique du Sud ne parviendrait pas, quant à elle, à rebondir. Le FMI a encore révisé à la baisse ses prévisions pour le pays le plus industrialisé du continent à un maigre 2 % cette année (au lieu de 2,1 % prévus en janvier) et il ne croit plus à une relance l’an prochain (2,1 % prévus désormais, au lieu de 2,5 %).

Au Kenya, où le climat politique est alourdi par les attentats perpétrés par les shebabs somaliens, le FMI prévoit tout de même une accélération à 6,9 % cette année, puis 7,2 % contre 5,3 % l’an dernier.

Les pays ouest-africains frappés par l’épidémie d’Ebola devraient, par ailleurs, enregistrer une forte baisse de leur croissance, en raison notamment de «graves interruptions de l’activité agricole et de services et du report de projets de développement minier».

Lire aussi

20/01/2015 - Le FMI revoit à la baisse ses prévisions de croissance pour l’Afrique subsaharienne, à 4,9%

13/04/2015 - La baisse des prix des matières premières peut freiner la croissance de l'Afrique en 2015

16/03/2015 - Le FMI juge la reprise économique mondiale «trop fragile» et accorde un satisfecit à l’Inde


 
GESTION PUBLIQUE

La CCI de Paris réduit le montant des dommages réclamé par Santullo Sericom à l’Etat gabonais de 328 à 90 milliards de FCFA

Egypte: les revenus touristiques de l'année 2018-2019 ont atteint 12,5 milliards $, un record

Au Maroc, « Dar el Oumouma » veut offrir une maternité dans la sécurité et la dignité

La BEI appuie l’adhésion du Togo, du Niger et du Cameroun à l’Agence pour l’assurance du commerce en Afrique

 
AGRO

L’Algérie plafonne ses importations de blé tendre à 4 millions de tonnes par an

L’Égypte veut doubler sa superficie plantée en soja en 2019/2020

Côte d’Ivoire : Cargill investira 7,7 millions $ dans ses programmes de production durable du cacao sur 3 ans

Huile de palme : la production mondiale devrait connaître une croissance modeste en 2020

 
ELECTRICITE

L’Éthiopie confie à l’Allemand Voith l’optimisation de la centrale hydroélectrique Gilgel Gibe II

Afrique du Sud : l’Eskom a besoin de 12 milliards $ pour satisfaire aux normes sur la qualité de l’air

Togo : Eranove signe l’accord de financement de 65,4 milliards de FCFA avec la BOAD et Oragroup pour la centrale électrique de Kékéli

Zambie : la BAD et le Fonds vert pour le climat mettent à disposition 154 millions $ pour installer 100 MW d’énergie propre

 
HYDROCARBURES

Ces dernières années, la Chine a investi plus de 75 milliards $ dans le secteur pétrolier de la région MENA

Le gouvernement nigérian achève les plans visant à lancer un nouveau cycle de licences pétrolières à la mi-2020

Nigéria : arrestation à Dubaï de l’ancien procureur général Mohammed Adoke dans le cadre de l’affaire OPL 245

Algérie : Sonatrach signe avec le groupe français Engie des accords de livraison de gaz naturel et de GNL

 
MINES

Guinée : l’État confie à Sycamore Mining le développement d’une ancienne mine d’or de Semafo

Namibie : Namdeb Holding cherche à obtenir des allégements fiscaux pour développer ses activités

Côte d’Ivoire : Endeavour augmente la capacité de l’usine CIL d’Ity

Ghana : le ministère approuve l’octroi d’un bail minier pour le projet Akrokeri-Homase

 
TELECOM

Mali : le personnel d’Orange en grève

L’Ethiopie veut attirer des investissements sud-coréens dans le secteur des TIC

Des entreprises françaises en mission de prospection dans les secteurs TIC d'Ouganda

L’Ouganda démarre la fabrication d’ordinateurs et de téléphones mobiles

 
TRANSPORT

La Guinée va se doter de 650 km de voies ferrées et d’un port en eau profonde dans le cadre d'un contrat d’exploitation minière

La réhabilitation de l’axe Bouaké-Ferké qui relie le centre et le nord de la Côte d’Ivoire se poursuit

La Tanzanie mobilise les financements pour la deuxième phase du projet SGR qui reliera Dar es Salaam au Rwanda, au Burundi et à la RDC

Le Mozambique inaugure l’autoroute rénovée de 287 km qui relie la ville portuaire de Beira au Zimbabwe

 
FORMATION

L’initiative du gouvernement américain, TechWomen propose une formation aux femmes des domaines scientifiques en Afrique

Au Maroc, 37% des chefs d’entreprises estiment que le système de formation professionnelle ne correspond pas à leur besoin en ressources humaines

La communauté en ligne d’entrepreneurs VC4A, lance un cours à distance destiné aux professionnels africains du secteur des affaires

Djibouti : le gouvernement annonce un plan stratégique national pour la formation professionnelle sur 10 ans

 
COMM

Discop Johannesburg 2019 : une première journée dédiée aux nouveaux contenus et à la monétisation

Match Cameroun-Rwanda : l’Union africaine de radiodiffusion dément les accusations de la CRTV

Prix Orange de l’entrepreneur social 2019 : une couveuse néonatale d’invention camerounaise remporte la palme

Cameroun : près de 400 journalistes francophones réunis à Yaoundé, dans le cadre des 48e assises de l’UPF

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Finance/Gestion Publique