Ecofin Finance
Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

S&P met en garde contre la vulnérabilité de l’Afrique au ralentissement la croissance chinoise

  • Date de création: 21 mai 2015 18:53

(Agence Ecofin) - Après avoir tiré profit des liens économiques étroits qu’ils ont tissé  avec la Chine, les pays d’Afrique subsaharienne se retrouvent exposés aux effets néfastes du ralentissement déjà perceptible de la croissance économique de l’empire du milieu. C’est ce qui ressort d’une étude publiée le 21 mai par l’agence de notation Standard & Poor’s (S&P).

Intitulée  «La Chine en Afrique: les bénéfices et les risques», cette étude indique de prime abord que S&P prévoit une croissance annuelle moyenne de 6,7%  de l’économie chinoise entre  2015 et 2018, contre une moyenne de 8,5% sur la période 2010-2014.

L’agence précise en premier lieu que la baisse du régime de l’économie chinoise a déjà entraîné une chute des cours de certaines matières premières, qui représentent l’essentiel des exportations des pays africains vers le Chine, tout en rappelant que le commerce entre la Chine les 18 pays notés par S&P en Afrique subsaharienne a atteint 133 milliards de dollars en 2013, contre 5 milliards de dollars seulement en 2001. Ainsi, les prix de cuivre, un produit d'exportation clé pour la Zambie et la République démocratique du Congo, est passé de 10 000 dollars/tonne en 2011 à environ 6400 dollars/tonne actuellement,  principalement en raison de la faible demande chinoise. Cela a poussé S&P  à abaisser la perspective de la note de la Zambie de stable à négative.

De même, la baisse des cours du charbon a conduit l’agence à abaisser la note souveraine du Mozambique début 2014, tandis que la chute des prix du brut, passés de 100 dollars le baril en juin 2014 à 60 dollars en janvier 2015, a été à l’origine de la dégradation des notes de quatre pays d’Afrique subsaharienne dont  les économies sont fortement dépendantes des   exportations des hydrocarbures: le Nigeria, l'Angola, le Gabon et le Congo-Brazzaville.

D’autre part, S&P précise dans son rapport que le ralentissement de l’économie chinoise pourrait impacter négativement la capacité des certains pays subsahariens à rembourser leur dette. En effet, la fin du boom des matières premières, une croissance plus faible du PIB, une baisse des recettes fiscales et une dépréciation des monnaies africaines pourraient réduire les revenus nécessaires au remboursement des prêts contractés auprès de la Chine et d’autres bailleurs de fonds. 

Lire aussi:

29/01/2015 - La Chine et l'UA veulent lancer un projet pharaonique destiné à relier les capitales africaines

19/11/2014 - La Chine a investi 150,4 milliards $ en Afrique subsaharienne entre janvier 2006 et juillet 2014

11/05/2014 - La Chine va financer une ligne ferroviaire reliant le Kenya, l’Ouganda, le Rwanda, le Burundi et le Soudan du Sud

19/05/2014 - La Chine s’allie à la BAD pour une approche multilatérale de l’investissement en Afrique


Ecofin Finance     


 
GESTION PUBLIQUE

Finance climat : l’UE octroie 80 millions € pour le renforcement de la résilience aux catastrophes climatiques

Côte d'Ivoire: 360 millions $ pour construire et équiper six nouveaux centres hospitaliers

Kenya: 445 millions $ de dépenses budgétaires en moins pour l'année 2019/2020

La coopération allemande apporte son soutien financier au processus de décentralisation du Togo

 
AGRO

L’UE ne renouvellera pas son soutien à la filière banane africaine après 2019

Ghana : signature d’un accord pour l’édification d’une usine de transformation de cacao à Sefwi-Wiawso

À l’initiative d’Afruibana, les producteurs ACP de bananes lancent l’Appel d’Abidjan

L’Egypte signe un accord avec l’Italie pour l’installation de 10 silos à blé verticaux

 
ELECTRICITE

Zambie : la KfW alloue 46 millions $ pour la réhabilitation et l’extension à 15 MW du barrage de Chishimba

Energies renouvelables : l’AIE s’attend à une croissance de 12 % cette année

Google fait passer son portefeuille à 5 500 MW et devient le 1er acheteur privé d’énergie renouvelable

Sénégal : la Senelec et les mairies songent au solaire pour régler le problème des endettements croisés

 
HYDROCARBURES

Au premier semestre, le Nigéria a perdu 1,35 milliard de dollars à cause du siphonnage de pétrole à partir des oléoducs

TGS démarre un programme de levées sismiques 3D en offshore ultra-profond dans les eaux sénégalaises

Egypte : nouvelle découverte de pétrole pour SDX Energy dans le permis West Gharib

Maroc : les ressources récupérables de gaz sur le permis offshore Lixus, revues à la hausse

 
MINES

Giyani Metals quitte l’Afrique du Sud pour se concentrer sur ses projets botswanais

Zimbabwe : Prospect Resources fait son entrée sur la bourse de Francfort

Zambie : vers un rachat de First Quantum Minerals ?

Ouganda : le gouvernement cherche des investisseurs pour rouvrir les mines de Kilembe

 
TELECOM

Egypt Post a ouvert un centre logistique numérisé pour soutenir l’e-commerce en Afrique

Orange CI récompense les lauréats du Prix de l’Entrepreneur Social 2019

Azercosmos OJSC signe un contrat avec Intersat pour fournir de la connectivité satellite en Afrique

Juniper Intakes Limited a fourni au Kenya les solutions TIC pour le recensement général de la population

 
FORMATION

Côte d’Ivoire : la Foire de l’enseignement supérieur américain se tiendra le 21 septembre 2019

La société de formation d’ingénieurs codeurs, Andela, met fin à ses programmes au Nigeria, au Kenya et en Ouganda

Le Cradat, institution africaine de formation en administration du travail, en session ordinaire à Yaoundé, en quête d’un nouveau souffle

Guinée : l’enseignement de l’anglais est désormais officiel dans les écoles

 
COMM

Le Rwandais Arthur Asiimwe plaide pour l’accélération de la migration numérique de la radiodiffusion en Afrique

Suspendu par Gabon Télécom, le site d’information Gabon Review invite ses lecteurs à utiliser un VPN

Fort Boyard Afrique, la première émission d’aventure africaine sur Canal + en Afrique

L’Advertising Week Africa est reportée au premier semestre 2020

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Finance/Gestion Publique