Ecofin Droits

L’Angola ferme ses mosquées « jusqu’à nouvel ordre »

(Agence Ecofin) - C’est la ministre de la Culture d’Angola, Rosa Cruz e Silva qui a donné le ton le 19 novembre : « En ce qui concerne l’Islam, dont le processus de légalisation n’a pas été approuvé par le ministère de la Justice et Droits de l’Homme, leurs mosquées seront fermées jusqu’à nouvel ordre».

Dans ce pays dont 95 % de la population est chrétienne, les autorités semblent décidées à ne pas laisser l’islamisme prospérer. Dans la commune de Viana Zango, les Guinéens émigrés ont vu leur minaret démonté au motif que la construction n’avait pas été autorisée. D’après plusieurs médias alternatifs, les deux mosquées de Luanda seraient également menacées de fermeture à court terme.

A la radio, le gouverneur de la ville de Luanda Bento a confirmé que le gouvernement ne souhaitait pas légaliser des mosquées en Angola afin de ne pas faire le lit de l’islamisme radical.

BoutonRS
Enveloppe Recevez chaque semaine la lettre
Ecofin Droits
App Agence
Ecofin
Téléchargez l'application de l'Agence Ecofin gratuitement

iPhone App  App Android

Please publish modules in offcanvas position.