Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Libreville - Genève

Nigéria: Goodluck Jonathan invité à comparaître devant la justice dans le cadre du scandale de Malabu

  • Date de création: 06 juillet 2017 20:28

(Agence Ecofin) - L’ancien président Goodluck Jonathan (photo) a été invité par la Chambre basse du parlement nigérian à témoigner dans le cadre du scandale de Malabu portant sur l’octroi du bloc pétrolier OPL 245 à Shell et Eni.

« Il est impératif que l’ex-président Goodluck Jonathan fournisse toutes les informations qu’il détient concernant cette affaire. », peut-on lire dans un communiqué publié par le comité mis sur pied par l’Assemblée nationale du pays pour enquêter sur l’affaire.

Selon le communiqué, le nom de l’ancien dirigeant est apparu pour la première fois dans une enquête menée par le bureau du procureur général de Milan, qui soulignait que les ministres de Goodluck Jonathan ont participé à l’octroi controversé.

Le bloc OPL 245 est considéré comme le plus grand bloc pétrolier en Afrique, avec des réserves estimées à plus de 9 milliards de barils de pétrole. Le scandale de Malabu associé à ce bloc tire son nom de la compagnie Malabu Oil and Gas, précédemment détenue par Dan Etete, ancien ministre du pétrole sous le régime Jonathan. En effet, ce dernier aurait reçu une grande partie des fonds versés par Shell et Eni au gouvernement nigérian. La totalité des fonds s’élève à 1,3 milliard $.

« Le gouvernement de l’ancien président a approuvé la transaction. Le peuple nigérian mérite des réponses de la part de Goodluck Jonathan et toute autre personne impliquée dans cette affaire, se trouvant aussi bien au Nigéria qu’hors du pays. », a déclaré Barnaby Pace, militant de Global Witness sur le site de Shell.

Enveloppe Recevez chaque semaine la lettre
Ecofin Droits