Cacao et développement durable : les paris difficiles pour les grands pays producteurs

(Ecofin Hebdo) - Tout le monde semblait avoir oublié la promesse faite par les plus grandes entreprises du secteur du chocolat et du cacao d’œuvrer, aux côtés de la Côte d’Ivoire et du Ghana, les deux premiers pays producteurs de cacao, pour transformer la filière en mettant fin à la déforestation et pour la chaîne de valeur respectueuse des droits humains. L’organisation Mighty Earth est revenue avec ce rapport pour présenter un premier bilan de ces engagements.

Avec une méthodologie qui lui est propre et des indicateurs précis, l’étude est parvenue à démontrer que les premières réalisations sont encore loin des promesses. Mais au-delà de la filière cacao, ce rapport expose les difficiles arbitrages auxquels peuvent faire face des pays africains pour concilier la croissance économique et les enjeux du développement durable.

L’analyse est riche de données, mais aussi d’images satellites, qui permettent d’éprouver la volonté affichée des leaders ayant un pouvoir de décision ou d’organisations dans la production du cacao et produits dérivés.

Mighty Earth est une organisation spécialisée dans le plaidoyer international et qui œuvre pour la protection de l'environnement. Ses responsables suivent de près les grands problèmes actuels de l’humanité que sont la conservation des paysages menacés, tels que les forêts tropicales humides, la protection des océans et la résolution des changements climatiques.

 

Les secteurs de l'Agence

● GESTION PUBLIQUE

● Finance

● Agro

● ELECTRICITE

● Mines

● Hydrocarbures

● TIC & Télécom

● Comm

Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Hebdo