Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Le réseau social Horyou lance une monnaie sociale pour financer les projets

  • Date de création: 01 avril 2016 13:19

(Agence Ecofin) - Le réseau social Horyou amorce une nouvelle étape de son développement. La plateforme vient d’intégrer une monnaie sociale baptisée « Spotlight ». Celle-ci n’a évidemment rien à voir avec le dollar, l’euro ou toute autre monnaie réelle. Mais le « Spotlight » permet aux membres du réseau social de gagner de l’argent réel pour financer leurs projets sociaux ou de développement.

En Suisse, où est basée son entreprise, le fondateur de Horyou, Yonathan Parienti (photo), donne des vidéo conférences dans les pays africains, pour expliquer le concept du « Spotlight ». Il suffit d’être inscrit sur le réseau social en tant qu’individu, personnalité ou organisation. Chaque membre détient un compte sur lequel il parle de lui et ses activités. Il est ainsi visible auprès des quelques 200 000 adhérents de la plate-forme de part le monde.

Un membre peut alors mettre des fonds pour acheter des « Spotlight » et les transférer à un autre membre dont les activités sont jugées socialement intéressantes. Le bénéficiaire va alors accumuler de la monnaie sociale qui sera ensuite convertie en dollars, euros ou francs suisses. La moitié du montant lui sera transférée dans son pays en monnaie locale.

Les 50% restants permettent à Horyou de financer ses propres actions mais aussi les activités des membres les plus méritants. Les fonds peuvent ainsi servir à organiser des conférences, des formations ou des voyages à travers le monde. Les membres méritants sont les plus actifs et interactifs sur le réseau. L’engagement sur la plate-forme apparaît comme un autre moyen de décrocher des financements.

Sur Horyou, les financements de projets sont apportés par les membres ordinaires, mais aussi par les partenaires du réseau social, à savoir les entreprises engagées dans des actions sociales et citoyennes, les fondations, les organisations et institutions. Ces partenaires payent des frais annuels (member fees) qui varient entre 2000 et 108 000 $ selon la taille et l’importance du partenaire.

« L’idée derrière la création du Spotlight est de répondre à l’un des plus grands défis du capitalisme : la circulation équitable du capital. Des précieux milliards dorment dans les comptes bancaires sans aucune activité liée au cycle économique ni à la création de la valeur », explique le patron de Horyou, Yonathan Parienti.

Lancée en décembre 2013, le réseau social Horyou est dans une phase d’expansion et prévoit d’ouvrir ses 2 premiers bureaux en Afrique cette année 2016. Pour le moment, l’entreprise est représentée sur le continent par le Camerounais Blaise Pascal Tanguy qui couvre 35 pays.

Hormis la monnaie sociale « Spotlight » qui va permettre à Horyou de soutenir son modèle économique, la plate-forme génère aussi des recettes publicitaires. En effet, le réseau social est ouvert aux entreprises qui souhaitent communiquer sur ses actions sociales et citoyennes.

L’enjeu est de faire un retour sur investissement. Yonathan Parienti confie que plus de 11 millions $ ont déjà été levés via 3 tours de financement et ont été investis dans l’entreprise. L’objectif est d’atteindre un chiffre d’affaires de 350 millions $ d’ici fin 2018.

Assongmo Necdem

Lire aussi:

20/06/2014 - Un réseau social pour la solidarité internationale


 
GESTION PUBLIQUE

Coronavirus : plusieurs pays africains en alerte

BlackRock met en place un fonds climat de 500 millions $ dont 25 % destinés à l’Afrique

Le Golfe de Guinée a enregistré 74% des actes de piraterie dans le monde en 2019

Turquie-Afrique : Recep Tayyip Erdogan va entamer une tournée africaine le 26 janvier 2020

 
FINANCE

Catalyst Fund mobilise 15 millions $ pour soutenir 30 start-up notamment d'Afrique

Development Finance Corporation annonce un appui en faveur de la firme nigériane LifeBank

Tanzanie : la SFI investit environ 5,75 millions $ au sein d’une institution spécialisée dans l’octroi de prêts hypothécaires

Relever les défis liés au crédit digital compte tenu des vulnérabilités spécifiques aux segments de clientèle

 
AGRO

« Le Zimbabwe n’est pas menacé de famine » (ministre des Finances)

L’Égypte envisage d’ajouter l’Inde à sa liste de fournisseurs de blé

Mozambique : le Royaume-Uni accorde 40 millions de livres en faveur de l’agriculture

La Côte d’Ivoire accueillera la 6e édition de la Convention mondiale du cajou du 12 au 14 février

 
ELECTRICITE

La BAD a dégagé 600 millions $ pour des investissements dans les énergies renouvelables

Afrique du Sud : le brasseur Anheuser-Busch InBev se dote de minicentrales d’une capacité totale de 8,7 MW

Bénin : une autre centrale de 120 MW bientôt construite à Maria Gléta sous le modèle BOOT

Afrique du Sud : l’Eskom sollicite le trésor pour 1 milliard $ alors que les délestages ont coûté 8 milliards $ en 2019

 
HYDROCARBURES

L’apparition du Coronavirus pourrait affecter la demande pétrolière et réduire de 3 $ le prix du baril

Sénégal : Glencore va commercialiser la part revenant à Far sur le pétrole du champ Sangomar

Angola : l’introduction en bourse de la société publique du pétrole se fera avant 2022

Libye : la production pétrolière est désormais réduite à zéro, des pertes de 77 millions de dollars par jour

 
MINES

Zambie : ERG suspend ses activités à la raffinerie de cobalt et cuivre Chambishi Metals

Afrique du Sud : Orion Minerals cherche un partenaire de coentreprise pour le projet Prieska

Namibie : Weatherly veut fermer la mine de cuivre Tschudi, des centaines d'emplois menacés

Nigeria : le gouvernement autorise la reprise des activités minières dans l’État de Zamfara

 
TELECOM

Les services télécoms demeurent perturbés au Malawi suite à un incendie dans les locaux de MTL à Lilongwe

Mali : le gouvernement met de l’ordre dans la gestion des données personnelles

A Londres, Ursula Owusu-Ekuful appelle les décideurs africains à investir davantage dans les infrastructures et la formation numériques

Le Somaliland ne reconnait pas avoir donné au consortium DARE1 l’autorisation de faire atterrir son câble sur ses côtes

 
TRANSPORT

Air Zimbabwe réceptionne son premier Boeing 777-200, mais l'horizon reste incertain

En 2019, le port marocain de Tanger Med a manutentionné 4,8 millions de conteneurs

Le Mali réitère le lancement de sa nouvelle compagnie aérienne nationale en mars 2020

Cameroun : la ligne ferroviaire Yaoundé-Douala sera relancée en 2020

 
ENTREPRENDRE

Bénin : Chaldia Agossou produit des semences écologiques pour développer l’agriculture durable locale

Kenya : Eric Muthomi produit et commercialise la farine de banane

Rwanda : Ange Mukagahima commercialise des produits dérivés du potiron

RD Congo : UbizCabs, un service de taxis conduits par des femmes le jour et par des hommes la nuit

 
MULTIMEDIA

#LesEclairagesDEcofin : le Brexit... quelle incidence sur l'Afrique ? (Vidéo)

Le corridor routier Lagos-Abidjan, long de plus de 1 000 km, démarrera d’ici 2 ans (#Lechiffredujour)

Adoyi Essowavana présente le big bang fiscal en cours au Togo (Vidéo)

« A chaque fois qu’un Etat demandera à l’armée française de ne plus être là, nous le quitterons », Emmanuel Macron (vidéo)

 
FORMATION

Seulement 2% des étudiants africains se spécialisent dans les filières agricoles, alors que le secteur emploie 60% de la population (Banque mondiale)

France université numérique propose un cours en ligne grand public de l’Université de Liège sur les techniques d’irrigation

Algérie: le nouveau ministre de l'Enseignement supérieur veut remettre en cause l'adoption de l'anglais comme langue de formation

Le Fonds Dag Hammarskjöld pour les journalistes ouvre son programme de bourses aux professionnels des pays en développement

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Comm