Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

BANNERS PUB 1200x100 ECOFIN Comm

Le réseau social Horyou lance une monnaie sociale pour financer les projets

  • Date de création: 01 avril 2016 13:19

(Agence Ecofin) - Le réseau social Horyou amorce une nouvelle étape de son développement. La plateforme vient d’intégrer une monnaie sociale baptisée « Spotlight ». Celle-ci n’a évidemment rien à voir avec le dollar, l’euro ou toute autre monnaie réelle. Mais le « Spotlight » permet aux membres du réseau social de gagner de l’argent réel pour financer leurs projets sociaux ou de développement.

En Suisse, où est basée son entreprise, le fondateur de Horyou, Yonathan Parienti (photo), donne des vidéo conférences dans les pays africains, pour expliquer le concept du « Spotlight ». Il suffit d’être inscrit sur le réseau social en tant qu’individu, personnalité ou organisation. Chaque membre détient un compte sur lequel il parle de lui et ses activités. Il est ainsi visible auprès des quelques 200 000 adhérents de la plate-forme de part le monde.

Un membre peut alors mettre des fonds pour acheter des « Spotlight » et les transférer à un autre membre dont les activités sont jugées socialement intéressantes. Le bénéficiaire va alors accumuler de la monnaie sociale qui sera ensuite convertie en dollars, euros ou francs suisses. La moitié du montant lui sera transférée dans son pays en monnaie locale.

Les 50% restants permettent à Horyou de financer ses propres actions mais aussi les activités des membres les plus méritants. Les fonds peuvent ainsi servir à organiser des conférences, des formations ou des voyages à travers le monde. Les membres méritants sont les plus actifs et interactifs sur le réseau. L’engagement sur la plate-forme apparaît comme un autre moyen de décrocher des financements.

Sur Horyou, les financements de projets sont apportés par les membres ordinaires, mais aussi par les partenaires du réseau social, à savoir les entreprises engagées dans des actions sociales et citoyennes, les fondations, les organisations et institutions. Ces partenaires payent des frais annuels (member fees) qui varient entre 2000 et 108 000 $ selon la taille et l’importance du partenaire.

« L’idée derrière la création du Spotlight est de répondre à l’un des plus grands défis du capitalisme : la circulation équitable du capital. Des précieux milliards dorment dans les comptes bancaires sans aucune activité liée au cycle économique ni à la création de la valeur », explique le patron de Horyou, Yonathan Parienti.

Lancée en décembre 2013, le réseau social Horyou est dans une phase d’expansion et prévoit d’ouvrir ses 2 premiers bureaux en Afrique cette année 2016. Pour le moment, l’entreprise est représentée sur le continent par le Camerounais Blaise Pascal Tanguy qui couvre 35 pays.

Hormis la monnaie sociale « Spotlight » qui va permettre à Horyou de soutenir son modèle économique, la plate-forme génère aussi des recettes publicitaires. En effet, le réseau social est ouvert aux entreprises qui souhaitent communiquer sur ses actions sociales et citoyennes.

L’enjeu est de faire un retour sur investissement. Yonathan Parienti confie que plus de 11 millions $ ont déjà été levés via 3 tours de financement et ont été investis dans l’entreprise. L’objectif est d’atteindre un chiffre d’affaires de 350 millions $ d’ici fin 2018.

Assongmo Necdem

Lire aussi:

20/06/2014 - Un réseau social pour la solidarité internationale


Ecofin Comm     


 
GESTION PUBLIQUE

La Gambie et les Emirats arabes unis signent un accord de protection mutuelle de leurs investissements

La CEDEAO veut adopter un plan d’action pour rapatrier les biens culturels africains détenus à l’étranger

Ghana : le Fonds vert pour le climat octroie 20 millions $ à la résilience des femmes aux changements climatiques

La BAD exclut Lutoyilex Construct Ltd et son directeur général pour une durée de 36 mois pour pratiques frauduleuses

 
FINANCE

Afrique du Sud : le rand continue sa résistance face au dollar, soutenu par la conviction d'une baisse future des taux aux Etats-Unis

Zambie : Stanbic Bank recevra un prêt de 15 millions $ de la SFI pour soutenir des PME dirigées par des femmes

La Banque européenne d'investissement envisage d'investir 33,7 millions $ dans des PME en Angola

Le britannique AgDevCo annoncé dans un investissement dans le secteur agroalimentaire en Tanzanie

 
AGRO

L’Inde maintiendra ses subventions au secteur sucrier malgré les griefs du Brésil et de l’Australie

Algérie : le gouvernement suspend le responsable de l’OAIC pour des soupçons de corruption

Afrique du Sud : Tongaat Hulett négocie un gel des paiements de dettes à 10 créanciers

LA FAO sonne l’alerte sur la progression de la faim dans le monde en 2018

 
ELECTRICITE

Algérie : le renouvelable et le nucléaire à la rescousse pour réduire la dépendance au gaz

Zimbabwe : Power Ventures propose de construire une centrale solaire de 107 MW à Chidome

Egypte : des développeurs indépendants désireux d’implanter 2 150 MW de centrales éoliennes

Tunisie : un nouvel appel d’offres pour la mise en place de 107 MW de centrales solaires

 
HYDROCARBURES

Mauritanie : Expro remporte un contrat pour mettre hors service le champ pétrolier Chinguetti II

Ghana : un ancien patron de la GNPC soulève le manque de transparence dans les récents accords de GNL

Nigeria : la NNPC publie des lettres d’attribution des nouveaux swaps pétroliers

Afrique du Sud : une politique énergétique de plus en plus tournée vers le gaz naturel

 
MINES

Botswana : Kavango acquiert une nouvelle licence de prospection à Ditau

Tanzanie : la durée de vie de la mine New Luika prolongée jusqu’en 2025

Namibie : la mine d’uranium Rössing est désormais une propriété chinoise

Afrique du Sud : MC Mining obtient un financement de 245 millions de rands pour le projet Makhado

 
TELECOM

Ouganda : la taxe sur les réseaux sociaux n’a généré que 17,4 % de la somme annuelle escomptée en 2018

Zimbabwe: le ministre des télécoms demande aux ambassadeurs de vendre la vision TIC du pays à l’étranger

Ghana : 2000 coupures de fibre optique et 600 vols d’équipements, seulement pour le 1er semestre 2019

Rapport de TM Forum sur le processus d’appel d’offres : vers la fin d’un système obsolète ?

 
FORMATION

La Fondation Mondiale contre la Faim propose des bourses aux jeunes Africains dans le domaine de l'alimentation et de l'agroalimentaire

L’Université inter-Etat Cameroun-Congo va ouvrir ses portes en octobre 2019

Maroc : le gouvernement lance une plateforme de formation en ligne

L’Afrique doit former 300 000 personnes chaque année jusqu'en 2023 pour combler son déficit en ingénieurs (Etienne Ehouan Ehilé)

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Comm