Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

BANNERS PUB 1200x100 ECOFIN Comm

Le réseau social Horyou lance une monnaie sociale pour financer les projets

  • Date de création: 01 avril 2016 13:19

(Agence Ecofin) - Le réseau social Horyou amorce une nouvelle étape de son développement. La plateforme vient d’intégrer une monnaie sociale baptisée « Spotlight ». Celle-ci n’a évidemment rien à voir avec le dollar, l’euro ou toute autre monnaie réelle. Mais le « Spotlight » permet aux membres du réseau social de gagner de l’argent réel pour financer leurs projets sociaux ou de développement.

En Suisse, où est basée son entreprise, le fondateur de Horyou, Yonathan Parienti (photo), donne des vidéo conférences dans les pays africains, pour expliquer le concept du « Spotlight ». Il suffit d’être inscrit sur le réseau social en tant qu’individu, personnalité ou organisation. Chaque membre détient un compte sur lequel il parle de lui et ses activités. Il est ainsi visible auprès des quelques 200 000 adhérents de la plate-forme de part le monde.

Un membre peut alors mettre des fonds pour acheter des « Spotlight » et les transférer à un autre membre dont les activités sont jugées socialement intéressantes. Le bénéficiaire va alors accumuler de la monnaie sociale qui sera ensuite convertie en dollars, euros ou francs suisses. La moitié du montant lui sera transférée dans son pays en monnaie locale.

Les 50% restants permettent à Horyou de financer ses propres actions mais aussi les activités des membres les plus méritants. Les fonds peuvent ainsi servir à organiser des conférences, des formations ou des voyages à travers le monde. Les membres méritants sont les plus actifs et interactifs sur le réseau. L’engagement sur la plate-forme apparaît comme un autre moyen de décrocher des financements.

Sur Horyou, les financements de projets sont apportés par les membres ordinaires, mais aussi par les partenaires du réseau social, à savoir les entreprises engagées dans des actions sociales et citoyennes, les fondations, les organisations et institutions. Ces partenaires payent des frais annuels (member fees) qui varient entre 2000 et 108 000 $ selon la taille et l’importance du partenaire.

« L’idée derrière la création du Spotlight est de répondre à l’un des plus grands défis du capitalisme : la circulation équitable du capital. Des précieux milliards dorment dans les comptes bancaires sans aucune activité liée au cycle économique ni à la création de la valeur », explique le patron de Horyou, Yonathan Parienti.

Lancée en décembre 2013, le réseau social Horyou est dans une phase d’expansion et prévoit d’ouvrir ses 2 premiers bureaux en Afrique cette année 2016. Pour le moment, l’entreprise est représentée sur le continent par le Camerounais Blaise Pascal Tanguy qui couvre 35 pays.

Hormis la monnaie sociale « Spotlight » qui va permettre à Horyou de soutenir son modèle économique, la plate-forme génère aussi des recettes publicitaires. En effet, le réseau social est ouvert aux entreprises qui souhaitent communiquer sur ses actions sociales et citoyennes.

L’enjeu est de faire un retour sur investissement. Yonathan Parienti confie que plus de 11 millions $ ont déjà été levés via 3 tours de financement et ont été investis dans l’entreprise. L’objectif est d’atteindre un chiffre d’affaires de 350 millions $ d’ici fin 2018.

Assongmo Necdem

Lire aussi:

20/06/2014 - Un réseau social pour la solidarité internationale


Ecofin Comm     


 
GESTION PUBLIQUE

Finance climat : l’UE octroie 80 millions € pour le renforcement de la résilience aux catastrophes climatiques

Côte d'Ivoire: 360 millions $ pour construire et équiper six nouveaux centres hospitaliers

Kenya: 445 millions $ de dépenses budgétaires en moins pour l'année 2019/2020

La coopération allemande apporte son soutien financier au processus de décentralisation du Togo

 
FINANCE

Un industriel camerouais projette de fabriquer chaque mois 10 000 réfrigérateurs - congélateurs et 5000 climatiseurs

La SFI et Water.org envisagent de mobiliser 100 millions $ pour soutenir des banques commerciales kényanes

L'américain Warburg Pincus en voie d'entrer dans la distribution des antirétroviraux en Afrique du Sud

Après le Kenya, la firme égyptienne Swvl prévoit d’étendre ses opérations au Nigeria, d’ici fin 2019

 
AGRO

Niger : à Tillabéri, plus de 3000 hectares de culture de riz sauvés de justesse des inondations

Cameroun : le prix moyen bord champ du kilogramme de cacao atteint 1060 FCFA, malgré la saison des pluies

L’UE ne renouvellera pas son soutien à la filière banane africaine après 2019

Ghana : signature d’un accord pour l’édification d’une usine de transformation de cacao à Sefwi-Wiawso

 
ELECTRICITE

Zambie : la KfW alloue 46 millions $ pour la réhabilitation et l’extension à 15 MW du barrage de Chishimba

Energies renouvelables : l’AIE s’attend à une croissance de 12 % cette année

Google fait passer son portefeuille à 5 500 MW et devient le 1er acheteur privé d’énergie renouvelable

Sénégal : la Senelec et les mairies songent au solaire pour régler le problème des endettements croisés

 
HYDROCARBURES

Au premier semestre, le Nigéria a perdu 1,35 milliard de dollars à cause du siphonnage de pétrole à partir des oléoducs

TGS démarre un programme de levées sismiques 3D en offshore ultra-profond dans les eaux sénégalaises

Egypte : nouvelle découverte de pétrole pour SDX Energy dans le permis West Gharib

Maroc : les ressources récupérables de gaz sur le permis offshore Lixus, revues à la hausse

 
MINES

Giyani Metals quitte l’Afrique du Sud pour se concentrer sur ses projets botswanais

Zimbabwe : Prospect Resources fait son entrée sur la bourse de Francfort

Zambie : vers un rachat de First Quantum Minerals ?

Ouganda : le gouvernement cherche des investisseurs pour rouvrir les mines de Kilembe

 
TELECOM

Vodacom Bourse EXETAT 2019 : plus de 241 candidats ont pris part au concours

Egypt Post a ouvert un centre logistique numérisé pour soutenir l’e-commerce en Afrique

Orange CI récompense les lauréats du Prix de l’Entrepreneur Social 2019

Azercosmos OJSC signe un contrat avec Intersat pour fournir de la connectivité satellite en Afrique

 
FORMATION

Côte d’Ivoire : la Foire de l’enseignement supérieur américain se tiendra le 21 septembre 2019

La société de formation d’ingénieurs codeurs, Andela, met fin à ses programmes au Nigeria, au Kenya et en Ouganda

Le Cradat, institution africaine de formation en administration du travail, en session ordinaire à Yaoundé, en quête d’un nouveau souffle

Guinée : l’enseignement de l’anglais est désormais officiel dans les écoles

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Comm