Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Le réseau social Horyou lance une monnaie sociale pour financer les projets

  • Date de création: 01 avril 2016 13:19

(Agence Ecofin) - Le réseau social Horyou amorce une nouvelle étape de son développement. La plateforme vient d’intégrer une monnaie sociale baptisée « Spotlight ». Celle-ci n’a évidemment rien à voir avec le dollar, l’euro ou toute autre monnaie réelle. Mais le « Spotlight » permet aux membres du réseau social de gagner de l’argent réel pour financer leurs projets sociaux ou de développement.

En Suisse, où est basée son entreprise, le fondateur de Horyou, Yonathan Parienti (photo), donne des vidéo conférences dans les pays africains, pour expliquer le concept du « Spotlight ». Il suffit d’être inscrit sur le réseau social en tant qu’individu, personnalité ou organisation. Chaque membre détient un compte sur lequel il parle de lui et ses activités. Il est ainsi visible auprès des quelques 200 000 adhérents de la plate-forme de part le monde.

Un membre peut alors mettre des fonds pour acheter des « Spotlight » et les transférer à un autre membre dont les activités sont jugées socialement intéressantes. Le bénéficiaire va alors accumuler de la monnaie sociale qui sera ensuite convertie en dollars, euros ou francs suisses. La moitié du montant lui sera transférée dans son pays en monnaie locale.

Les 50% restants permettent à Horyou de financer ses propres actions mais aussi les activités des membres les plus méritants. Les fonds peuvent ainsi servir à organiser des conférences, des formations ou des voyages à travers le monde. Les membres méritants sont les plus actifs et interactifs sur le réseau. L’engagement sur la plate-forme apparaît comme un autre moyen de décrocher des financements.

Sur Horyou, les financements de projets sont apportés par les membres ordinaires, mais aussi par les partenaires du réseau social, à savoir les entreprises engagées dans des actions sociales et citoyennes, les fondations, les organisations et institutions. Ces partenaires payent des frais annuels (member fees) qui varient entre 2000 et 108 000 $ selon la taille et l’importance du partenaire.

« L’idée derrière la création du Spotlight est de répondre à l’un des plus grands défis du capitalisme : la circulation équitable du capital. Des précieux milliards dorment dans les comptes bancaires sans aucune activité liée au cycle économique ni à la création de la valeur », explique le patron de Horyou, Yonathan Parienti.

Lancée en décembre 2013, le réseau social Horyou est dans une phase d’expansion et prévoit d’ouvrir ses 2 premiers bureaux en Afrique cette année 2016. Pour le moment, l’entreprise est représentée sur le continent par le Camerounais Blaise Pascal Tanguy qui couvre 35 pays.

Hormis la monnaie sociale « Spotlight » qui va permettre à Horyou de soutenir son modèle économique, la plate-forme génère aussi des recettes publicitaires. En effet, le réseau social est ouvert aux entreprises qui souhaitent communiquer sur ses actions sociales et citoyennes.

L’enjeu est de faire un retour sur investissement. Yonathan Parienti confie que plus de 11 millions $ ont déjà été levés via 3 tours de financement et ont été investis dans l’entreprise. L’objectif est d’atteindre un chiffre d’affaires de 350 millions $ d’ici fin 2018.

Assongmo Necdem

Lire aussi:

20/06/2014 - Un réseau social pour la solidarité internationale


 
GESTION PUBLIQUE

La Somalie obtient l'annulation de 67% de sa dette envers les pays du Club de Paris

Côte d’Ivoire : le gouvernement mobilise 46 millions $ pour le renforcement de la lutte contre le Coronavirus

Mauritanie : 133 millions $ de la Banque mondiale pour améliorer la fourniture des services essentiels

La Cemac prend des mesures fiscales et budgétaires pour soutenir les entreprises face au coronavirus

 
FINANCE

UMOA : un guide pour l’émission d’obligations vertes sur le marché financier

Les obligations vertes devraient être privilégiées par les investisseurs pour leur résistance aux chocs

Dr Edoh Kossi Amenounve prend les commandes de l’ASEA, l’organisation continentale des bourses

Afrique : peu de sociétés cotées ont annulé les dividendes pour le compte de l'exercice 2019, malgré le covid-19

 
AGRO

L’ONU et l’OMC alertent sur un risque de pénurie alimentaire mondiale liée à la pandémie de coronavirus

Riz : la Thaïlande veut profiter des restrictions en Inde et au Vietnam pour doper ses exportations

Côte d’Ivoire : le prix bord champ du cacao maintenu à 825 Fcfa/kg pour la petite traite 2019/2020

Égypte : le président Abdel Fattah al-Sisi appelle à une hausse des réserves alimentaires stratégiques

 
ELECTRICITE

Malawi : le gouvernement prévoit de distribuer 2 millions de fourneaux améliorés en 2020

Kenya : Metier acquiert 40 % de la future centrale hydroélectrique de Kaptis (14,7 MW)

Afrique du Sud : l’Eskom limitera les rachats d’électricité auprès des centrales éoliennes

Total s’allie à Next2Sun pour développer des panneaux solaires bifaces verticales à des fins agrivoltaïques

 
HYDROCARBURES

Trump veut ramener Poutine et ben Salmane à la table de négociations, afin de stabiliser les prix du pétrole

Le Nigéria peine à commercialiser ses stocks de pétrole brut

Le Cameroun sollicite un prêt de 300 millions € d’Afreximbank pour l’importation de produits pétroliers

Libye : les pertes résultant de la fermeture des ports pétroliers approchent les 4 milliards de dollars

 
MINES

Coronavirus : les orpailleurs africains affectés par les restrictions liées à la pandémie

Tanzanie : Mahenge Liandu a la capacité de produire annuellement 90 000 tonnes de graphite (DFS)

Ghana : le projet Edikan pourrait produire plus d’or selon un nouveau plan minier

Afrique du Sud : les plus grands producteurs de platine déclarent un cas de « force majeure » en plein Covid-19

 
TELECOM

La connexion Internet de nouveau stable dans plusieurs pays africains, le câble SAT3 est réparé

Guinée équatoriale : GITGE augmente la vitesse d’accès à Internet pour soutenir la lutte contre le Covid-19

Ghana: l'entrée en vigueur du capital minimum pour les fournisseurs de services d’e-paiement reportée au 31 décembre 2020

MTN Group compte réduire de 15% ses parts dans sa filiale nigériane

 
TRANSPORT

RwandAir va relancer ses vols commerciaux, mais uniquement en tout cargo

Les ports sud-africains restent ouverts et opérationnels en dépit du confinement

Au Cameroun, la compagnie de transport urbain Stecy dématérialise le paiement des frais de passagers à cause du Covid-19

Transport en commun : le Cameroun réduit de 5% les droits de douane sur les importations des véhicules sur deux ans

 
ENTREPRENDRE

Au Bénin, une entrepreneure montre comment gagner plus de la culture des légumes

Le sud-africain Shalton Mothwa fabrique un sac qui permet de recharger les appareils portables

Burkina Faso : l’autonomisation des femmes rurales grâce à la transformation du lait

Produire du bio-carburant : cas du biodiesel

 
MULTIMEDIA

Le pharmacien camerounais Tebimosa veut produire des anticancéreux pour le marché local (Vidéo)

Retrouvez le classement de l’opacité financière des pays africains (Infographie)

Tous les ivoiriens seront désormais à l’école de la finance ! (Vidéo)

Des étudiants sénégalais fabriquent une voiture utilitaire fonctionnant comme un générateur d’énergie (Vidéo)

 
FORMATION

Zimbabwe : 15 banques locales formées par Afreximbank sur le financement du commerce

La Commission européenne propose des cours en ligne aux jeunes d’Afrique du Nord

Afrique centrale : le RIFFEAC envisage une formation pour les agents de la conservation et les écogardes

L’Université d'Edimbourg propose des bourses d’études en ligne de niveau master aux étudiants africains