Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Luanda Leaks : pour Isabel dos Santos, l'enquête de l'ICIJ n'a « démontré aucun comportement illégal » de sa part

Luanda Leaks : pour Isabel dos Santos, l'enquête de l'ICIJ n'a « démontré aucun comportement illégal » de sa part
  • Date de création: 21 janvier 2020 09:13

(Agence Ecofin) - Visée par une enquête pour corruption dans son pays, la milliardaire angolaise, Isabel dos Santos (photo, à droite), a réagi cette semaine aux révélations du rapport du Consortium international des journalistes d'investigation (ICIJ) l’accusant de corruption massive. Pour la femme de 46 ans, la nouvelle enquête produite par plus de 120 journalistes n’est qu’une énième attaque politique orchestrée par le pouvoir angolais.

Les nouvelles révélations qui se basent sur plus de 715 000 documents confidentiels exposent un montage financier complexe mis en place par la femme d’affaires avec l’aide de son époux, le milliardaire Sindika Dokolo. D’après les auteurs de l’enquête, le couple aurait bénéficié de plusieurs millions de dollars grâce à leur proximité avec la société nationale pétrolière (Sonangol), à travers des entreprises leur appartenant ou appartenant à leur entourage. Plus de 400 sociétés disséminées dans 41 pays dans le monde auraient ainsi permis à Isabel dos Santos de mettre en place un véritable « système d’accaparement des richesses angolaises ». De nombreux véhicules financiers logés dans des paradis fiscaux auraient été utilisés par le couple pour éviter de payer des impôts à l’Etat angolais.

Si les actions du couple dos Santos-Dokolo sont loin d’être irréprochables, la fille de l’ancien président José Eduardo dos Santos se défend néanmoins d’avoir eu le moindre comportement illégal.

« L'ICIJ et ses partenaires médiatiques ont eu des mois et des mois pour examiner ces prétendues "preuves" et pourtant les allégations extrêmement graves qu'ils formulent contre moi dans ce déluge de reportages sont toujours basées sur des suppositions. Nulle part dans les documents ni dans leurs reportages, ils n'ont démontré un comportement illégal de ma part ou de la part de mes entreprises », a indiqué Isabel Dos Santos dans une déclaration écrite obtenue par l’Agence Ecofin.

Pour l’ancienne présidente de la Sonangol, ces « allégations infondées » ne sont qu’une manœuvre politique du pouvoir en place pour se débarrasser de la menace qu’elle représente. Quelques jours plus tôt, la femme d’affaires avait annoncé qu’elle envisageait de briguer la présidence de son pays en 2022, affirmant qu’elle était prête à tout pour « défendre et servir » l’Angola. Ce, alors même que la dégradation de l’économie nationale sous le régime de son père, couplée à un fort taux de pauvreté et à de nombreux scandales de corruption, a entaché la réputation de la famille dos Santos et de la « princesse Isabel », accusée d’avoir bâti sa fortune sur le dos du peuple.

Pour Isabel dos Santos, la « chasse aux sorcières » lancée contre elle par le président Joao Lourenço qui a démarré une vaste campagne anticorruption depuis 2017, pourrait être préjudiciable à de nombreux Angolais.

« Il faut se demander à qui profite le crime d'obtention illégale de ces documents. Ce n'est certainement pas le peuple angolais. Bien au contraire. En raison de cette campagne de persécution politique, des milliers d'emplois dans les entreprises angolaises que je dirige sont en danger », déclare-t-elle. Et d’ajouter : « je suis prête à me battre devant les tribunaux internationaux pour défendre ma réputation ».

Moutiou Adjibi Nourou

Lire aussi:

16/01/2020 - En guerre contre la justice angolaise, Isabel dos Santos envisage la possibilité de briguer la présidence en 2022

17/01/2020 - Isabel dos Santos : traquée par la justice de son pays, la « princesse » menace de devenir présidente en 2022


 
FINANCE

Les primes d'assurance collectées par les 16 pays membres de la FANAF ont bondi de 57,8% entre 2010 et 2018

La Boad signe le plus gros accord de son histoire, pour financer les infrastructures dans l'Uemoa

Kenya : Wapi Pay obtient un financement de démarrage pour développer son activité en Afrique

Tunisie : l’assureur Comar sort du capital de la société immobilière Simpar

 
AGRO

Kenya : le gouvernement installera bientôt une institution de recherche sur le café

Mozambique : l’Incaju lance une campagne de distribution de 2 millions de jeunes plants d’anacardiers à Nampula

Nigeria : la Banque centrale autorise l’accès aux devises étrangères pour 6 entreprises laitières

Seulement 4 pays africains sont en bonne voie pour réaliser les engagements de Malabo d’ici 2025 (rapport)

 
ELECTRICITE

RDC : General Electric signe un accord de 1,8 milliard $ dans les secteurs électriques et de la santé

Afrique du Sud : des capacités supplémentaires d’énergie renouvelable bientôt disponibles pour mettre fin au délestage

Mali : l’Émirati Pal 4 Energie Solaire construira une centrale solaire de 100 MW à Diéma

Factures impayées : l’Etat du Cameroun va rembourser à l’énergéticien Eneo une première tranche d’un montant de 45 milliards FCFA

 
HYDROCARBURES

« Le Nigeria va connaitre un déclin assez brutal de sa production pétrolière », Wood Mackenzie

Égypte : SDX Energy démarre un nouveau programme de forages sur le gaz de South Disouq

La Chambre de commerce internationale de Paris donne raison à Woodside dans le différend qui l’oppose à FAR

Le Nigeria va livrer un million de tonnes par an de GNL au Portugal, pendant les 10 prochaines années

 
MINES

Le Niger réintègre l'Initiative pour la transparence des industries extractives (ITIE)

L’un des plus grands gisements de bauxite d’Afrique sera exploité au Cameroun dès 2022, annonce Canyon Resources

Mozambique : Gemfields s’introduit sur le marché AIM de la bourse de Londres

Botswana : l’Etat renouvellera son partenariat avec De Beers d’ici avril

 
TELECOM

Huawei prédit les 10 tendances émergentes dans le domaine de l'énergie des télécoms pour les 5 prochaines années

La Namibie a lancé sa politique nationale sur le haut débit ainsi que son plan d'action de mise en œuvre

Myriad Connect, le spécialiste de la technologie USSD, s’installe au Sénégal

Des hommes d’affaires sud-coréens prospectent dans le secteur TIC congolais

 
TRANSPORT

Cameroun : Tractafric mettra prochainement sur le marché des engins montés dans la zone industrielle du port de Kribi

Burkina Faso : les experts évaluent à $157 millions le projet de mobilité urbaine du Grand Ouagadougou

La Côte d’Ivoire va investir $3,7 millions pour entretenir plus de 1 500 km de routes dans la région des Grands Ponts

Tanzanie : la Standard Chartered finance 1,46 milliard de dollars pour la deuxième phase du SGR

 
ENTREPRENDRE

Au Sénégal, un jeune couple fabrique des montres au design africain

La Camerounaise Lyse Kombi fait des pâtisseries à la farine de plantain

Produire des fruits séchés

La Nigériane Jumoke Dada sublime les meubles avec le pagne africain

 
MULTIMEDIA

Le Financial Times impressionné par l'évolution économique du Togo : ʽʽAmazing !ˮ (Vidéo)

Togo : La ruée de l'industrie mondiale des énergies renouvelables (Vidéo)

Le lion est-il vraiment le roi de la forêt ? (Vidéo)

Souhaitez-vous que Tidjane Thiam se présente à l’élection présidentielle en Côte d'Ivoire ? (Débat Ecofin)

 
FORMATION

Cameroun : le Japonais Yoshioko Takaaki projette d’installer un « Japan Cameroun Institute of Technology »

Le gouvernement autrichien propose des bourses aux professionnels africains des domaines du tourisme et de l’hôtellerie

Tunisie : l’Université tuniso-allemande sera bientôt ouverte

Afrique du Sud : Cyril Ramaphosa annonce la création d’une université spécialisée en détection de crimes

 
COMM

Afrique subsaharienne : AfricaXP étend son bouquet de télévision grâce à deux satellites d’Eutelsat

Afrique subsaharienne : l’agence TV Media Sport remporte les droits en clair pour l'Euro 2020

Côte d’Ivoire : le radiodiffuseur public lance sa nouvelle chaîne de télévision

Afrique : le coût d’Internet est le plus grand obstacle à l’entrée des services de vidéo à la demande dans les habitudes