Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

BANNERS PUB 1200x100 ECOFIN Agro

Les fruits et légumes provenant du Cameroun en sursis sur le marché européen

  • Date de création: 24 avril 2018 11:06

(Agence Ecofin) - Si rien n’est fait, les fruits et légumes en provenance du Cameroun pourraient bientôt être interdits d’accès au marché européen, à cause de leur qualité questionnable et, surtout, des failles observées dans le système national de contrôle sanitaire et phytosanitaire.

«A l’heure actuelle, un grand nombre d’éléments exigés par les normes internationales et les normes de l’Union européenne ne sont pas inclus dans ce système. Son organisation et sa mise en œuvre présentent d’importantes faiblesses, ce qui compromet son efficacité globale. Par conséquent, les contrôles avant exportation ne peuvent pas être considérés comme fiables, lorsqu’il s’agit de garantir la conformité avec les conditions d’importation fixées par l’Union européenne.», révèle le journal Intégration, citant un extrait du rapport d’audit effectué entre le 8 et le 18 mai 2017 par l’Union européenne, sur le système de contrôle sanitaire et phytosanitaire du Cameroun.

En effet, apprend-on, en dépit de la délivrance aux exportateurs de certificats de conformité après contrôle de leurs produits, des volumes importants de résidus et autres substances nocives, aussi bien à la santé qu’à l’environnement, sont souvent découverts dans des fruits et légumes provenant du Cameroun. «Entre 2015 et 2017, 159 interceptions  ont été enregistrées et notifiées au Cameroun.», a révélé au journal Intégration, Babacar Samb, expert du Cole-ACP qui a animé, début avril 2018, un atelier sur le sujet à Yaoundé, la capitale camerounaise.

Depuis le début de l’année 2018 courante, soufflent certains membres de la corporation des producteurs et exportateurs des fruits et légumes, de nouvelles interceptions ont été notifiées au Cameroun, qui multiplie des actions visant à améliorer son système de contrôle, pour ne pas priver le marché européen aux exportateurs camerounais (les fruits et légumes représentent officiellement 15% des exportations camerounaises vers ce marché).

Il en est ainsi par exemple, apprend-on, de la mise en place par l’Organisation nationale de protection des végétaux (Onpv), d’un système de certification à l’exportation des mangues, fruits sur lesquels le Cameroun enregistre actuellement, le nombre le plus important des interceptions (12 cas sur 20 en 2017) de résidus et substances nocives sur ses fruits et légumes, une fois aux portes du marché européen.

Brice R. Mbodiam  

Lire aussi:

24-05-2017 - L’Union européenne prévoit 25 millions d’euros pour accompagner les producteurs camerounais de fruits et légumes31-01-2012 - Filière fruits, légumes et fleurs: le Cameroun veut exporter


Ecofin Agro     


 
GESTION PUBLIQUE

Bamako enclenche l’apurement de 100 milliards FCFA de sa dette intérieure

Gabon : le FMI estime que les exonérations fiscales accordées aux entreprises de la zone de Nkok sont inefficaces

La Chine va construire 35 000 logements abordables au Mozambique

Somalie : la BAD accorde 28.86 million $ pour financer des projets de développement

 
FINANCE

La SFI va contribuer à hauteur de 9 millions $ à un projet de construction d’un hôtel en Zambie

Egypte : Banque du Caire envisage de soutenir des PME à hauteur de 180,5 millions $

Maroc : les banques et fenêtres islamiques ont terminé l’année 2018 sur une perte nette de 377 millions de dirhams

Maroc : 2018 aura été une année difficile pour les sociétés de bourse actives sur la Bourse de Casablanca

 
ELECTRICITE

Burkina Faso : 40 millions € obtenus auprès de l’Allemagne pour les secteurs de l’électricité et de l’eau

Togo: Mitsubishi annonce son intention d’investir « dès cette année » dans la distribution de solutions Off Grid

Nigeria : le gouvernement s’allie à Siemens pour distribuer 11 000 MW d’électricité à ses citoyens d’ici à 2023

Maroc : 2,7 milliards $ seront investis dans le secteur électrique entre 2019 et 2023

 
HYDROCARBURES

Libye : la NOC déclare la force majeure sur les exportations de pétrole du port d’Az Zawiyah

Egypte : ExxonMobil envisage de faire du port de Damiette un important centre logistique régional

Mozambique : Eni lance les travaux d’installation de la coque de son navire de liquéfaction de gaz naturel

Eni va former plus de 800 Mozambicains pour la phase opérationnelle de son projet de GNL dans le pays

 
MINES

Côte d’Ivoire : les premiers travaux sur le permis Zaranou livrent des résultats « encourageants »

Tanzanie : la mine souterraine Ilunga entre en production commerciale

Burkina Faso : West African Resources reçoit une convention minière pour le projet Sanbrado

Le canadien Nexus Gold s’intéresse au secteur minier gabonais

 
TELECOM

Ouganda : Airtel sommé par l’UCC de prouver que son réseau 4G répond aux standards internationaux

Zimbabwe : selon Econet Wireless, les coupures d’électricité, la pénurie et la cherté du carburant mettent en péril le secteur télécoms

MTN va proposer des services d’assurance sur mobile en Afrique du Sud grâce à un accord avec Sanlam

Cameroun : les opérateurs mobile se regroupent en association pour défendre leurs intérêts

 
FORMATION

Rabat Business School signe un partenariat académique avec Audencia pour déployer son MBA

Gabon : la société chinoise Avic livrera, en septembre 2020, un centre de formation aux métiers de l’industrie

Les institutions africaines doivent prendre en compte le développement des emplois à distance dans les formations (BAD)

Le gouvernement du Maroc offre 120 bourses d’études aux jeunes Ivoiriens au titre de l’année académique 2019-2020

 
COMM

Gabon : Samuel Jackson arrive à Libreville, sur les traces de ses ancêtres et du commerce des esclaves

Sénégal : le groupe Trace lance une chaîne de télévision dédiée à la musique locale

Zimbabwe : MultiChoice autorisé à recevoir les souscriptions à ses bouquets en devises étrangères

La Gambie va passer à la télévision numérique en 2020

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Agro