Ecofin Telecom

Mauritanie : les opérateurs télécoms s’attirent à nouveau les foudres du régulateur télécoms pour la mauvaise qualité du service

(Agence Ecofin) - L’Autorité de régulation des télécommunications de Mauritanie (ART) a entamé l’année 2017 par une nouvelle mise en demeure des opérateurs de téléphonie mobile Mauritel, Mattel et Chinguitel pour la mauvaise qualité de leurs services.

D’après le site d’information Le 360.ma, le rappel à l’ordre des sociétés télécoms par le régulateur télécoms sur la qualité de leurs services fait suite aux conclusions négatives de la mission d’inspection et de contrôle effectuée par ses services au sein de Mauritel, Mattel et Chinguitel d’octobre à novembre 2016. Dans son rapport d’inspection, l’ART dénonce à l’endroit des trois opérateurs télécoms l’existence de manquements au niveau de la voix et de la 3G dans plusieurs villes et localités. Ces manquements sont contraires aux engagements entérinés par ces sociétés lors de la signature de leur cahier de charges.

D’après l’ART, dans le segment voix, Mauritel, filiale de Maroc Telecom, se montre défaillant dans 24 villes et localités. Mattel, filiale de Tunisie Telecom, présente des manquements dans le même nombre de villes et localités. Pour Chinguitel, c’est dans 21 villes et localités que la qualité du service voix de l’opérateur laisse à désirer.

Dans le segment de la 3G, c’est Mattel qui enregistre le plus grand nombre de villes et localités où la qualité de service et mauvaise, 11. Mauritel et Chinguitel présentent des couacs sur le service 3G dans 8 villes et localités du pays.

Chacun de ces opérateurs télécoms a jusqu’à la fin du mois de janvier 2017 pour corriger ces perturbations qui occasionnent des désagréments aux consommateurs. Dans le cas contraire, ils s’exposent à des sanctions financières.

Muriel Edjo

Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Télécom
LES PLUS LUS 7 jours
1 mois
6 mois
App Agence
Ecofin
Téléchargez l'application de l'Agence Ecofin gratuitement

iPhone App  App Android