Ecofin Gestion Publique

La Cemac va inclure la RD Congo dans le Groupe d’action contre le blanchiment d’argent en Afrique centrale

La Cemac va inclure la RD Congo dans le Groupe d’action contre le blanchiment d’argent en Afrique centrale

(Agence Ecofin) - A l’issue de 31è session ordinaire du Conseil des ministres de l’Union économique de l’Afrique centrale (Ueac) tenue les 14 et 15 février 2017 à Djibloho, en Guinée équatoriale, la demande d’association de la République démocratique du Congo (RDC) à la politique de lutte contre le Blanchiment dans la sous-région a été validée.

A cet effet, le Conseil a donné le mandat au président de la Commission de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac), Pierre Moussa, de conclure un accord conférant à ce pays la qualité de membre associé Groupement contre le blanchiment d’argent en Afrique centrale (Gabac). Il aura fallu à peu près six mois pour voir la RDC acceptée au sein du Gabac. Car, c’est le 5 septembre 2016 à Douala que Albert M’Peti Biyombo, le vice-ministre congolais des Finance avait présenté la candidature de son pays.

Le Gabac est né de la volonté des chefs d’Etat de la Cemac d’inscrire la sous-région dans la dynamique internationale de lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme. Crée le 14 décembre 2000, le Groupement coordonne, dynamise et évalue les actions entreprises au sein des Etats (Cameroun, Gabon, Tchad, Guinée équatoriale, Centrafrique, Congo).

Sylvain Andzongo

LES PLUS LUS 7 jours
1 mois
6 mois
Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Gestion Publique/Finance