Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

L’African Business Lawyers’ Club dévoile le thème de sa 8è conférence annuelle : « African Air Transport : Sky is the limit? »

L’African Business Lawyers’ Club dévoile le thème de sa 8è conférence annuelle :  « African Air Transport : Sky is the limit? »
  • Date de création: 19 avril 2019 16:05

(ABLC) - L’African Business Lawyers’ Club (ABLC), en partenariat avec le Medef International, organise la huitième édition de sa conférence annuelle le 18 juin prochain de 18h à 20h30 au siège du Medef (55, avenue Bosquet 75007 à Paris). La conférence 2019, qui a pour thème «  African Air Transport : Sky is the limit? » sera l’occasion pour les participants de se pencher sur les défis auxquels font face les acteurs du secteur aérien africain.

Taxes aéroportuaires excessivement élevées, infrastructures souvent défaillantes, flottes vieillissantes et manque de collaboration entre les États, sont autant de facteurs qui freinent le développement du secteur aérien en Afrique. Conséquence, 75% du trafic aérien entre l’Afrique et le reste du monde est contrôlé par des compagnies étrangères.

Malgré la signature de l’accord de Yamoussoukro en 1999, témoignant d’une volonté des institutions panafricaines de libéraliser le ciel africain et de construire progressivement un marché unique, le secteur aérien peine à prendre son envol en Afrique. Projet phare de l’Agenda 2063 de l’Union Africaine, le Marché unique du transport aérien africain (MUTAA) est une de ces initiatives qui vise à libéraliser l’aviation civile sur le continent et à terme favoriser l’intégration économique à travers la création d’un Open Sky. Si la mobilité aérienne entre certains pays africains a connu une nette amélioration ces dernières années, il existe encore de nombreuses disparités entre les différentes régions du continent. De nombreux défis restent à relever : le financement des infrastructures et des aéroports en particulier, la formation du capital humain, l’amélioration de la sécurité aérienne ou les stratégies commerciales des compagnies nationales africaines entre autres.

Parallèlement, la croissance des classes moyennes, associée à leur forte mobilité devraient accroitre la demande des passagers africains dans les années à venir, un marché à prendre en compte dans les prévisions. En 2018, l’Afrique représentait seulement 3% du trafic aérien mondial. Le développement de l’Open Sky pourrait faire passer le nombre de passagers africains de 100 à 300 millions à l’horizon 2035.

Cette conférence annuelle est l’occasion pour l’ABLC de mettre autour de la même table des représentants du secteur privé et du secteur public pour faire émerger des pistes de réflexion. Au coeur de l’actualité de ces derniers mois, ce sujet mérite d’être abordé en prenant en compte des avis d’experts d’horizons divers.  « Chaque année, nous créons une rencontre entre des professionnels évoluant dans des secteurs différents mais souvent complémentaires. Créer la discussion entre ces derniers est un moyen de construire une intelligence collective sur des sujets africains. L’aérien est l'un de ces sujets stratégiques pour le développement du continent et nous sommes impatients de pouvoir contribuer à la production d’idées nouvelles », déclare Charlène Ntsiba, Présidente de l’ABLC.

Les intervenants et les titres des tables rondes seront dévoilés dans les semaines à venir.

L’accès à la conférence annuelle de l’ABLC, qui a su s’imposer comme un des rendez-vous phares de l’Afrique à Paris, est gratuit sur inscription.

À propos de l’ABLC

Créé en mai 2011 sous forme d’association loi 1901, l’African Business Lawyers’ Club (ABLC) est un club réunissant de jeunes professionnels du droit des affaires. Fort de 80 membres exerçant sur les quatre continents et représentant plus de 20 nationalités, l’ABLC s’attache à promouvoir la richesse et l’actualité de la vie des affaires en Afrique à travers quatre axes : la formation interne de ses membres à la pratique des affaires en Afrique, la formation externe à l’attention des étudiants et professionnels établis en Afrique, la sensibilisation des investisseurs intéressés par l’Afrique sur la richesse et la qualité de l’environnement des affaires du continent et, enfin, la sensibilisation des différentes parties prenantes sur la nécessité de s’adapter aux standards internationaux. http://ablcassociation.com

34382 ablc


Ecofin Gestion Publique     


 
FINANCE

La firme égyptienne Yumamia va étendre ses activités de livraison de repas en Arabie saoudite après avoir levé 1,5 million $

Cap Digital et Maroc Numeric Cluster lancent un appel à projet pour les startups africaines en vue du prochain Futur.e.s in Africa

Kenya Commercial Bank réalise un bénéfice net de 58 millions $ au 1er trimestre 2019

Un désaccord avec son conseil d'administration emporte le directeur général de l'assureur Old Mutual coté sur la bourse de Johannesburg

 
AGRO

Le Kenya veut porter sa production caféière à 100 000 tonnes, à moyen terme

Maroc : des droits de douane de 135% frapperont les importations de blé tendre, à partir de juin

Côte d’Ivoire : le CCA annonce une suspension des autorisations d’exportation de noix de cajou

Burkina Faso : le gouvernement octroie 11,3 milliards FCFA pour apurer la dette des producteurs de coton

 
ELECTRICITE

Sénégal : réception des 46 turbines éoliennes du parc éolien de Taïba Ndiaye

Rwanda : BBOXX obtient 8 millions $ en francs rwandais pour étendre sa part de marché

Maroc : le consortium mené par EDF remporte la construction d’une centrale solaire de 800 MW

Algérie : 20 millions $ consacrés au réseau de distribution d’El Oued en six ans

 
HYDROCARBURES

BW en passe de devenir une entreprise pétrolière E & P

Côte d’Ivoire : le gouvernement attribue quatre blocs d’exploration pétrolière à Total et Eni

La Sierra Leone rouvre son quatrième cycle d’octroi de licences pétrolières

Namibie : Calima Energy va céder ses parts dans le bloc PEL 90 à la filiale locale de Tullow

 
MINES

Zimbabwe : B2Gold s’intéresserait au projet d’or Shamva

Kinross : de nouveaux visages pour une nouvelle ère en Mauritanie

Tanzanie : Strandline lève des fonds pour ses projets Fungoni et Tajiri

Le Ghana en quête d’investisseurs pour exploiter ses ressources de bauxite

 
TELECOM

« Plus de murs », c’est le message de Ken Hu, Vice-Président de Huawei, le 23 mai 2019 lors de la Conférence de Potsdam sur la cybersécurité

Kenya : Safaricom propose à Vodafone 12 millions € pour les droits de propriété intellectuelle du M-Pesa  

Nigeria: MTN a jusqu’au 31 mai pour verser la dernière tranche de son amende écopée en 2015

Afrique du Sud : Cortex Group lance une société de capital-risque dédiée au soutien financier des start-up orientées vers l’IA

 
FORMATION

Insead Business School annonce le lancement de sa bourse en MBA pour les étudiants africains

La Harvard Business School Online ouvre un cours grand public sur les technologies financières

Lambda School lance son programme de formation en ligne, accessible gratuitement aux jeunes développeurs de Côte d’Ivoire

La Banque mondiale propose un cours en ligne grand public sur les partenariats public-privé

 
COMM

Afrique francophone : Facebook va accompagner 10 000 PME dans leurs stratégies de marketing digital

Les métriques, la technologie et les réseaux sociaux ont changé la façon de travailler des journalistes dans le monde  

Zambie : les chaînes de télévision et de radio doivent désormais envoyer les enregistrements des programmes déjà diffusés toutes les deux semaines

Côte d’Ivoire : la chaîne d’informations 7info sera lancée sur la plateforme TNT du pays au dernier trimestre 2019

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Gestion Publique/Finance