Ecofin Telecom

Après le retrait de sa licence par le gouvernement camerounais, Vodafone Cameroon annonce la cessation de ses activités

Après le retrait de sa licence par le gouvernement camerounais, Vodafone Cameroon annonce la cessation de ses activités

(Agence Ecofin) - La marque Vodafone exploitée au Cameroun par le groupe panafricain Afrimax ne fait plus partie du landerneau des télécoms, depuis ce 10 novembre 2017. 

Afrimax a publié, dans ce sens, un communiqué en ces termes : « Après le retrait de sa licence par le ministère des Postes et télécommunications et l’Autorité de régulation des télécommunications et la longue suspension de ses services, l’entreprise Afrimax Cameroon a conclu, à contrecœur, qu'il n'était plus commercialement viable de reprendre ses services au Cameroun. En conséquence, Afrimax Cameroon a cessé ses opérations avec effet immédiat ».  

Dans son communiqué, l'entreprise de télécoms présente, une fois de plus, ses sincères excuses pour les désagréments causés à ses clients, partenaires, fournisseurs et souhaite remercier le personnel pour leur travail acharné, leur enthousiasme ainsi que leur soutien. Vodafone Cameroon opérait par Afrimax, utilisant la marque Vodafone, conformément à l’accord de licence signé avec le Groupe Vodafone. « Vodafone n'a aucun intérêt d'équité dans Afrimax ou dans Vodafone Cameroon », précise le communiqué. 

Pour rappel, à la suite d’une notification de l’Agence de régulation des télécommunications, Vodafone Cameroon avait arrêté ses services internet dans la nuit du 14 septembre 2017. Pour justifier cette décision de suspension des activités de cet opérateur, le ministère des Postes et télécommunications  a invoqué la loi régissant les modalités d’établissement et/ou d’exploitation des réseaux et de fourniture de services de communication électronique soumis au régime de l’autorisation au Cameroun. 

Cette loi dispose que les titres d’exploitation sont personnels, incessibles et ne confèrent aucun droit d’exclusivité. Par conséquent, Northwave Sarl, l'entreprise camerounaise qui a été absorbée par Afrimax Group, ne saurait mettre son titre d’exploitation à la disposition de la nouvelle entité qu’est Vodafone Cameroon. 

Pour satisfaire aux exigences du ministère de tutelle, la société a introduit, à la fin septembre dernier, une demande de licence au ministère des Postes et Télécoms (Minpostel), au nom d’une nouvelle entité dénommée Afrimax Cameroon. Mais en vain. 

Depuis le début de ses activités, le 16 septembre 2016, Vodafone Cameroon déclare avoir reversé 3 milliards FCFA à l’Etat du Cameroun dont 2 milliards au titre des droits et taxes et 1 milliard FCFA au titre de frais de régulation. La société employait directement 116 personnes et a créé 1 055 emplois indirects. Plus de la moitié des travailleurs était constituée de jeunes diplômés.

Sylvain Andzongo


Ecofin Télécom     


Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Télécom
BoutonRS
App Agence
Ecofin
Téléchargez l'application de l'Agence Ecofin gratuitement

iPhone App  App Android