Evolution du chômage dans le monde: malgré une croissance robuste, l’Afrique stagne

(Agence Ecofin) - L’Organisation internationale du travail a récemment publié son rapport 2018 sur l’emploi dans le monde intitulé Emploi et questions sociales dans le monde – Tendances 2018. Le document montre les statistiques de l’évolution de l’emploi et du chômage dans le monde ainsi que les prospections jusqu’en 2019.

Selon ce rapport, l’Afrique devrait connaître une stabilisation de son taux de son chômage pour l’année 2018, dans un contexte de baisse de la tendance mondiale. Le taux de chômage sur le continent noir, devrait donc se stabiliser à 7,9% en 2018, soit le même chiffre qu’en 2017.

D’après le document de 82 pages, ce chiffre devrait être dû à une performance à deux vitesses des principales régions du continent, à savoir l’Afrique du Nord et l’Afrique subsaharienne.

En effet, pour l’Afrique septentrionale, l’OIT table sur une baisse du chômage. Ainsi, d’un chiffre de 11,7% en 2017, le chômage dans la région devrait descendre à 11,5% cette année pour atteindre 11,4% en 2019. Cette baisse légère mais significative devrait être induite par une l’amélioration de l’économie de la région, dans un contexte géopolitique tendu, notamment sur le plan sécuritaire.

Concernant l’Afrique subsaharienne, l’institution prévoit une stabilisation du taux de chômage à 7,2% en 2018 soit le même taux que l’année précédente. Ce chiffre devrait évoluer pour atteindre les 7,3% de croissance l’année prochaine. L’OIT estime donc que la région devrait connaître une augmentation du nombre de chômeurs qui devrait atteindre 30,2 millions en 2018 et 30,3 millions en 2019, soit une nette progression par rapport aux 29,1 millions de chômeurs enregistrés en 2017.

Hausse des inégalités et des emplois vulnérables

Le rapport de l’institution démontre également une forte progression des inégalités hommes/femmes dans le secteur de l’emploi ainsi que des personnes ayant un emploi précaire. En effet, la hausse de l’emploi en Afrique du Nord (41,4% en 2018 et 41,5% en 2019) quoique faible, devrait plus profiter aux hommes qu’aux femmes. La région qui bat le record des plus hauts taux de chômage au monde, devrait également voir s’accroître le désœuvrement de la jeunesse et le taux des emplois précaires (30% du taux d’emploi total).

La situation devrait également être pareille en Afrique subsaharienne qui devrait enregistrer un taux d’emploi de 64,2% en 2018 et 64,3% en 2019. Malgré cette hausse de l’emploi, la région devrait enregistrer environ 1 million de nouveaux chômeurs en 2018. Cette prévision de l’institution est motivée par une croissance de la force de travail, induite par le boom démographique que connaît le continent. Dans un contexte où les emplois informels sont prédominants dans l’économie (jusqu’à 90% de la population au Bénin), l’organisation prévoit un taux d’emploi vulnérable de 72% soit 8 millions de nouveaux individus qui s’ajouteront aux 270 millions enregistrés en 2017.

Les responsables de l’institution préconisent une diversification des économies des pays africains, afin de développer une croissance inclusive. Cela devrait permettre de résorber le taux de chômage et par ricochet, de rétablir la sécurité et la paix sociale dans un contexte où le terrorisme trouve en la pauvreté, un terreau fertile pour son expansion.

Moutiou Adjibi Nourou (stagiaire)


Ecofin Gestion Publique     


Player