Ecofin Telecom

Mauritanie: Mauritel, Mattel et Chinguitel démarrent l’année avec une nouvelle sanction pour « défaillance du service »

Mauritanie: Mauritel, Mattel et Chinguitel démarrent l’année avec une nouvelle sanction pour « défaillance du service »

(Agence Ecofin) - Les opérateurs de téléphonie mobile Mauritel, filiale de Maroc Telecom ; Mattel, filiale de Tunisie Telecom et Chinguitel, filiale de Sudatel, ont écopé en ce début d’année 2019 d’une amende globale de 60,4 millions de nouvelles Ouguiyas (1 445 829 euros) pour « défaillance du service ».  

Selon l’Autorité de régulation des postes et télécommunications (Arpt), la sanction fait suite à la mission de contrôle de la qualité de service Voix et Data offerte par les opérateurs de télécommunications électroniques, du 20 octobre au 25 novembre 2018.

Le régulateur télécoms indique que les résultats de cette opération ont démontré que des manquements persistent à Nouakchott, dans plusieurs autres villes et axes routiers pour ce qui est des obligations prescrites dans le cahier des charges.

Mauritel, le leader du marché télécoms national en termes de part de marché, écope ainsi d’une amende de 37,7 millions de nouvelles Ouguiyas (902 446 euros). Mattel qui vient en second doit payer la somme de 12 millions de nouvelles Ouguiyas (287 251 euros) au Trésor public tandis que Chinguitel devra s’acquitter d’une somme de 10,7 millions de nouvelles Ouguiyas (256 132 euros).

Dans un communiqué, le régulateur télécoms a invité chaque société télécoms à lui faire parvenir d’éventuelles remarques et observations en rapport avec cette nouvelle sanction. 

La sanction contre les opérateurs télécoms, c’est la seconde servie par le régulateur télécoms depuis 2017. Elle intervient après de nombreuses mises en demeure  sur la mauvaise qualité de service, notifiée à chaque entreprise depuis 2016.


Ecofin Télécom     




Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Télécom