Ecofin Telecom

Kenya: Safaricom menacé par une amende de 4,47 millions $

Kenya: Safaricom menacé par une amende de 4,47 millions $

(Agence Ecofin) - L’opérateur de téléphonie mobile Safaricom est actuellement menacé par une amende de 449 millions de shillings (4,47 millions de dollars US).

La sanction que lui afflige l’Autorité des Communications du Kenya (CAK) fait suite à un différend entre la filiale du groupe Vodacom et la société Elige Communications Ltd. Elle est pour le moment suspendue parce que Safaricom a porté l’affaire devant la justice pour annulation.

Elige Communications Ltd a saisi le régulateur télécoms en juillet dernier pour se plaindre du blocage par Safaricom de l'aboutissement de ses appels sur son réseau. Après constations, la CAK a sommé le grand rival à rétablir l’interconnexion sans résultat. C’est suite à cette réaction que l’organe de régulation a décidé de sanctionner Safaricom « pour mépris flagrant non seulement des droits des autres titulaires de permis, mais aussi des directives de l’Autorité en violation des conditions de licence ».

Safaricom, dans une lettre de trois pages, envoyée le 3 août 2018, a critiqué la décision de l’Autorité des communications du Kenya, reprochant à l'organe public de n’avoir pas assez enquêté sur la société plaignante qui faisait aboutir des appels internationaux sur le réseau de Safaricom comme des appels locaux.


Ecofin Télécom     




Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Télécom