RDC : les autorités coupent le signal de RFI

RDC : les autorités coupent le signal de RFI

(Agence Ecofin) - En République démocratique du Congo (RDC), la population ne capte plus les ondes de Radio France Internationale (RFI). La radio française a vu son signal coupé et l’accréditation de sa correspondante locale, Florence Morice, suspendue.

« Le gouvernement ne peut laisser des médias annoncer, ou faire annoncer par d’autres sources que la commission électorale nationale indépendante (CENI), les résultats », a expliqué Lambert Mende (photo), le ministre congolais de la Communication et des Médias.

RFI a assuré avoir « respecté sur ses antennes les textes en vigueur et n’avoir donné aucun résultat » des élections du 30 décembre. La radio a même demandé le rétablissement de l’accréditation de sa correspondante et le retour de son antenne congolaise sur les ondes.

Le 3 janvier, face à cette situation,  la France a réagi à la suspension de RFI. « Notre pays est engagé en faveur de la liberté de la presse et de la liberté d’expression. Le respect de ces libertés, qui constitue un fondement de toute société démocratique, est un élément clé pour garantir la transparence et la crédibilité du processus électoral en cours en République démocratique du Congo », a déclaré un porte-parole adjoint du ministère français des Affaires étrangères, dans des propos rapportés par Le Monde.

Pour Arnaud Froger, le responsable du bureau Afrique de Reporters Sans Frontières, « s’attaquer à cette station, s’attaquer à ses journalistes, c’est un moyen de verrouiller les informations crédibles, d’étouffer le débat public ».

Servan Ahougnon


Ecofin Comm     


Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Comm