Ecofin Telecom
Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Cameroun : le mystère de la fibre optique clandestine est enfin levé

  • Date de création: 19 octobre 2012 05:14

(Agence Ecofin) - Le 17 septembre dernier, Camtel, qui détient à présent l’exclusivité du déploiement de la fibre optique au Cameroun, annonçait la découverte d’une installation illégale de la fibre optique sur certains axes de la route Yaoundé-Douala. L’opérateur étatique s’était alors plaint auprès du ministère des Postes et des télécommunications qui a saisi l’Agence de régulation des télécommunications (Art) pour y voir clair.

Du 24 au 26 septembre 2012, trois missions de contrôle de l’Art sont descendues sur le terrain et ont conclu que le promoteur de cette installation clandestine était Creolink Communications Ltd, un fournisseur d’accès internet détenteur d’une licence pour l’exploitation d’un réseau des télécommunications de première catégorie et dont les réseaux autorisés sont les réseaux V-SAT et radioélectrique de terre.

Les enquêteurs de l’Art ont constaté que la fibre optique installée était de six brins sur deux itinéraires de l’axe Yaoundé – Douala : « Yaoundé-Boumnyebel: pose de la fibre entre Yaoundé (Nkolbisson), le long de l’ancienne route nationale de Douala jusqu’à Matomb; puis vers Boumnyebel, le long du trottoir droit de l’axe lourd Yaoundé-Douala ; Douala-Edéa: déploiement de la fibre à partir de la gare de Japoma vers Edéa (le long de la voie ferrée de Loungahe à Malimba) ». 
L’Art constate également que le câble posé porte l’estampille « CREOLINK COMMUNICATIONS» et qu’il est fabriqué par « Ingelec (usine Imacab), Maroc 212 ».

Par ailleurs, les règles d’ingénierie de pose du câble souterrain ne sont pas respectées, car il n’y a pas de grillage avertisseur et les trous ont une profondeur de moins d’un mètre.

Dans un communiqué du Dga de l’Art, Zourmba Aboubakar, signé le 12 octobre dernier, les responsables de Creolink n’ont pas contesté leur implication. « Le directeur général de Creolink Communications Ltd a reconnu sans équivoque être le promoteur du projet illicite. Rappelant dans un plaidoyer-réquisitoire le traitement discriminatoire réservé aux exploitants et fournisseurs de service par les opérateurs, la mauvaise qualité de la bande passante, la tarification prohibitive et suicidaire, etc. Il a pris l’engagement de coopérer en transmettant le dossier technique et financier dudit projet à l’ART, et à se plier à la sanction éventuelle qui sera infligée », indique Zourmba Aboubakar. 

Pour l’Art, cette pose illicite porte atteinte, d’une part, aux dispositions de l’arrêté définissant le droit d’exclusivité de Camtel sur les transmissions interurbaines, et, d’autre part, du fait que l’établissement et l’exploitation de réseaux de transport de communications électroniques relèvent du régime de concession.

L’Art a mis en demeure cette société pour un arrêt des travaux sans délai, sous réserve de la sanction qui sera infligée conformément à la règlementation en vigueur.

Creolink Communications Ltd n’est pas le premier opérateur à avoir tenté de poser la fibre optique au Cameroun. En août 2009, l’Art avait exigé de Mtn Cameroon l’arrêt immédiat de l’installation d’une liaison interurbaine de 81 km de fibre optique d'une capacité de 36 brins à Douala.

Il existe en réalité en ce moment un flou sur l’existence d’une exclusivité de Camtel sur la pose de la fibre optique au Cameroun. C’est l'arrêté 005/MPT du 18 mai 2001 qui accorde à Camtel l’exclusivité du déploiement et de l’installation des liaisons interurbaines à fibre optique. Bien que cet arrêté soit arrivé à expiration, il reste en vigueur. Une convention de concession de deux ans avait été octroyée à Camtel en 2003, puis renouvelée en 2005. Depuis 2007, cette concession n’a plus été renouvelée. Généralement, les opérateurs veulent exploiter en leur faveur ce flou réglementaire. Mais, à l’Art et au Minpostel l’on indique que c’est le statu quo.

Beaugas-Orain Djoyum

Lire aussi

16/09/2012 - Cameroun : un réseau de fibre optique clandestin suscite des interrogations


Ecofin Télécom     




 
GESTION PUBLIQUE

Afrique du Sud: la Banque centrale maintient son taux directeur à 6,75%

AfricTalents Abidjan 2019 – Les 11 et 12 Octobre au Sofitel Abidjan Hôtel Ivoire

Côte d'Ivoire: le gouvernement français financera la création d'une académie antiterroriste à vocation régionale

Nigeria : 29 scientifiques proposent des solutions aux défis climatiques dans le cadre du Nigeria Prize for Science

 
FINANCE

Tunisie: Poulina Group Holding négocie son entrée au capital de l’Université privée Esprit

BGFIBank Gabon augmente son capital social, un niveau inédit en Afrique centrale

Maurice : le prestataire de services Axis et la société de conseil Innpact lancent une société de gestion de fonds axée sur l’Afrique

Mali : la BNDA a consacré 53% de ses crédits au secteur agricole en 2018

 
AGRO

Mali : la production céréalière est prévue pour atteindre 11 millions de tonnes en 2019/2020

Côte d’Ivoire : le kg de coton graine reviendra à 300 FCFA en 2019/2020

AB InBev a investi plus de 200 millions $ en Afrique depuis sa fusion avec SABMiller en 2016

La fluidité des échanges est essentielle pour garantir une sécurité alimentaire mondiale d’ici 2050 (étude)

 
ELECTRICITE

Algérie : 20 millions $ consacrés au réseau de distribution d’El Oued en six ans

Ethiopie : la SEFA accompagne la mise en place d’un cadre d’inclusion des producteurs indépendants d’énergie

Mozambique : 2,5% des parts de la centrale de Cahora Bassa seront cédés au public

Eolien en mer : Engie et EDP s’associent pour créer l’une des cinq plus grandes entreprises du secteur

 
HYDROCARBURES

La Sierra Leone rouvre son quatrième cycle d’octroi de licences pétrolières

Namibie : Calima Energy va céder ses parts dans le bloc PEL 90 à la filiale locale de Tullow

Egypte : démarrage du forage du puits Merak-1 dans la concession North El Arish

Angola : Sonangol choisit Total et Trafigura pour l’approvisionner en produits pétroliers sur les 12 prochains mois

 
MINES

Afrique du Sud : la mine de vanadium Vametco peut être encore exploitée sur des décennies

Lesotho : la mine Mothae livre un nouveau diamant de qualité gemme

Zimbabwe : le milliardaire nigérian Benedict Peters investira dans le secteur du platine

Ethiopie : le gouvernement octroie des permis d’exploitation minière pour les gisements Mato Bula et Da Tambuk

 
COMM

Les métriques, la technologie et les réseaux sociaux ont changé la façon de travailler des journalistes dans le monde  

Zambie : les chaînes de télévision et de radio doivent désormais envoyer les enregistrements des programmes déjà diffusés toutes les deux semaines

Côte d’Ivoire : la chaîne d’informations 7info sera lancée sur la plateforme TNT du pays au dernier trimestre 2019

Guinée : le régulateur des médias organise des journées portes ouvertes pour expliquer son rôle au grand public


Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Télécom