Ecofin Telecom

Congo : les journalistes édifiés sur l’importance socio-economique du mobile money, dans le cadre de Y’ello Press 2017 

Congo : les  journalistes édifiés  sur  l’importance socio-economique  du mobile  money, dans le cadre de Y’ello Press 2017 

(MTN CONGO) - La 3e édition du programme Y’ello Press, la rencontre entre les journalistes et les responsables de la société de téléphonie mobile MTN Congo, a eu lieu le jeudi 5 octobre 2017 dans un prestigieux hôtel de la capitale. Elle a été conjointement animée par le directeur général de MTN Congo, M. Djibril OUATTARA, le directeur de Mobile Money, M. Patrick ATTOUNGBRE et le directeur du Corporate Affairs de MTN Congo, M. Cyriaque OKOUMOU.

La particularité du Y’ello Press 2017 a résidé sur le fait qu’il ait porté essentiellement sur la solution Mobile Money. L’échange interactif qui a duré près de quatre heures, a permis à la trentaine de journalistes invités (de Brazzaville & Pointe-Noire) de cerner les contours du fonctionnement de ce service innovant et surtout son importance socio-économique pour les Congolais, à l’ère du numérique aujourd’hui

Le « Mobile money ? »

D’emblée, après la projection d’un micro trottoir sur la connaissance que les Congolais, particulièrement les hommes et les femmes des médias, ont de ce produit de MTN Congo, M. ATTOUNGBRE a défini simplement le « Mobile money » comme étant un «porte-monnaie électronique qui permet de faire des transferts d’argent et des paiements avoir à se déplacer, avec son téléphone ».

En se basant sur les données de l’Association des Opérateurs de Téléphonie Mobile en sigle GSMA, M. ATTOUNGBRE a relevé que ces dernières décennies, des transformations majeures ont bouleversé le monde, dans notre manière de vivre, entre autres l’avènement du téléphone mobile, l’internet, l’internet mobile, les réseaux sociaux, le Smartphone. Le mobile money a été identifié comme l’un de ces instruments majeurs qui conduisent à un bouleversement dans la manière de faire les choses, de vivre en général.

02445 ECOFINTEL TEXTE

Au début des années 2000, certains analystes ont commencé à s’intéresser au Mobile Money qui était encore à un stade embryonnaire, mais porteur de développement ; et les télécommunications, porteuses de croissance.

Son Histoire 

La pratique de la monnaie électronique tire son origine des Philippines, dans les années 2000. C’est seulement lorsque le MPESA a été lancé en 2007 au Kenya que la monnaie électronique a pris son envol en Afrique. Vu la forte croissance du nombre des abonnés et la manière dont les gens l’utilisaient, beaucoup de personnes ont commencé à s’intéresser à ce service.

En 2008, MPESA comptait déjà un million d’abonnés actifs par mois. Et en 2011, il y avait à peine trois services de mobile money dans le monde qui avaient plus d’un million d’utilisateurs actifs. En l’espace de six ans, de 2011 à 2016, on parle de 35 services Mobile money dans le monde qui ont plus d’un million d’utilisateurs actifs. Et MTN y a beaucoup contribué dans les pays où il est implanté, tel qu’en Ouganda, Ghana, Bénin, Côte d’Ivoire, Cameroun, etc.

30 000 transactions Mobile Money par minute 

En terme d’utilisateurs du mobile money aujourd’hui dans le monde, on dénombre plus de 556 millions de comptes enregistrés et en terme de comptes actifs, c'est-à-dire des clients qui font au moins une transaction en 90 jours, on compte plus de 14 millions de comptes actifs. Chaque minute, il y a plus de 30.000 transactions de mobile money qui se font dans le monde. Par jour, ce sont 42 millions de transactions qui se font.

En termes de volume de transactions, on parle de plus de 22 milliards de dollars sur le mobile money en 2016, alors que ce chiffre était à 1 milliard de dollars en 2006. De cinq pays au départ, on est passé aujourd’hui à 92 pays. C’est un phénomène global qui touche la majeure partie du monde et pour lequel les pays en voie de développement sont plus en avance. 60% de pays à faibles et moyens revenus ont du mobile money.

 02445 ECOFINTEL TEXTE2

L’Afrique profite bien du mobile money. Elle compte plus de 50% des déploiements du mobile money dans le monde. 140 déploiements au total en Afrique au sud du Sahara ; 58% d’utilisateurs actifs, plus de 100 millions d’utilisateurs actifs. L’Afrique dispose de plus de 51% de comptes mobile money dans le monde ; 1,6 million de points agrées sont en Afrique, soit 40% du total mondial. L’Asie du sud est également en train de créer beaucoup de points.

Tout ceci a un impact important sur l’économie, les personnes à faibles et moyens revenus qui, en général, n’ont pas accès aux services financiers de base. Au fur et à mesure que ces millions de personnes se connectent au mobile money, de nouveaux usages qui n’existaient pas commencent à voir le jour, de par la contribution des entrepreneurs qui se connectent au système.

Le Mobile money connaît un grand succès en Afrique. Par exemple, 6,5% du produit intérieur brut (PIB) du Kenya passe par MPESA ; plus de 10 milliards F CFA de transactions sont faites via mobile money en Côte d’Ivoire ; plus d’un million d’utilisateurs actifs pour MTN Cameroun.

Du point de vue du développement économique et humain, il a été démontré que le mobile money contribue à atteindre 11 des 17 points des objectifs du développement durable, décrétés par l’ONU. En particulier, si l’on prend le problème de la pauvreté qui est le premier objectif, au Kenya par exemple, 2% de la population est sortie de la pauvreté, du fait de l’impact du MPESA.

Au niveau économique, le mobile money permet d’accélérer les transactions. En 2016, on a constaté que 45% des déploiements sont connectés aux banques et cela entraîne un fort taux de transactions. En fait, les transactions d’un compte bancaire à un compte mobile money ont cru de 120% entre 2015 et 2016.

Il y a aussi d’autres avantages. S’agissant de l’emploi, les points actifs (les petits entrepreneurs) embauchent une ou deux personnes. En outre, le Mobile Money contribue aussi à la lutte contre la corruption, car toutes les transactions sont facilement traçables.

Mobile money au Congo

L’opération a été lancée en 2012. Et en 2016, elle totalisait déjà un million de comptes et plus de sept services lancés. En 2017, il y a plus de 1,400 million de comptes mobile money ouverts ; plus de 1800 points mobile money agrées à travers le pays. La couverture se poursuit.

Il y existe plusieurs services, depuis le transfert d’argent, l’achat de crédits, le «Bulk salary» (une solution de paiement de salaire par Mobile Money) les PME/PMI qui ont une forte intensité de main d’œuvre. Le Bulk salary pour les entreprises permet de payer en un instant jusqu’à 10.000 travailleurs disséminés à travers le Congo, juste en un clic, à partir d’un ordinateur.

Pour ouvrir un compte mobile money, les conditions sont simples. Il faut avoir au moins 18 ans ; un numéro téléphone MTN ; une pièce d’identité valide. L’ouverture du compte est gratuite, sans dépôt minimal exigé, sans changement de puce. Il est protégé par un code pin qui assure une sécurité maximale. Le client MTN peut accéder au Mobile money en faisant *105#

Il y a différents types d’usage pour ce produit Mobile money. Les coiffeurs, les commerçants, les femmes qui vendent des produits, etc, gardent leur argent dans leur compte mobile money ; des professionnels qui chaque mois transfèrent de l’argent sur Mobile money pour leurs différents usages. Si vous n’avez pas de carte Sim MTN, une carte Sim MTN vous est offerte gratuitement au point de vente pour ouvrir un compte Mobile money.

Services & Avantages

Le Directeur du MTN Mobile Money a, au cours de cette rencontre avec les journalistes, présenté les avantages pratiques de cette solution à valeur ajoutée.

« Les utilisateurs de ce produit gagnent d’importants bonus. Chez nous à MTN Congo, parmi les services offerts par Mobile money, le transfert d’argent reste le plus important  avec un faible taux de 2,5 % de frais. »

Il a aussi précisé que ce service a déjà fait ses premiers pas vers l’international : le Cameroun.

Entre autres produits qu’offre MTN Mobile Money, il y a le paiement du réabonnement Canal+ (avec effet instantané) et le paiement des factures SNE. En payant son réabonnement Canal+ (*125*1*5*3#) par Mobile money, l’abonné bénéficie d’un bonus de 10% ; et en achetant du crédit de recharge via MoMo, le client gagne 100% de bonus de crédit.

« On peut même jouer à la loterie à partir de son compte Mobile money », a rajouté Patrick ATTOUNGBRE.

Au regard de la large couverture (1800 points de vente), de la facilité du service et du faible taux (le retrait est facturé à 2,5 %, le plus faible taux ici au Congo), Mobile money reste la meilleure solution de transfert au Congo.

Entre 2016 et 2017, Mobile money au Congo connaît une croissance de plus de 500 %, en terme de volume de transaction ; une croissance d’abonnés de 300 % et également une croissance de 300 % pour le nombre de points de vente.

Tout ceci se fait dans le strict respect de la règlementation en vigueur et de manière encadrée par la BEAC et la COBAC.

Challenge MTN Mobile Money Narration

Après la présentation de M. Patrick ATTOUNGBRE, M. Cyriaque OKOUMOU, Directeur du Corporate Services, est revenu sur le rôle important des médias dans une forme d’information pédagogique.

En effet, au regard de son côté pragmatique, bénéfique et de son impact socio-économique, M. Okoumou a estimé que la vulgarisation du Mobile Money passe principalement par les médias et la presse, ce 4e pouvoir.

Eu égard à son potentiel avéré dans l’amélioration de la vie des congolais, les hommes et les femmes des médias se doivent d’être des prescripteurs de ce SVA (service à valeur ajoutée) au Congo.

« Le Mobile money est une solution alternative contre certains maux qui minent la société congolaise comme la Concussion, le Manque de Traçabilité, la Pauvreté, le Chômage… C’est à cet égard que les journalistes ont un rôle de pédagogues et d’instructeurs de ce que cet outil apportera dans nos habitudes financières et de transfert d’argent dans nos communautés. Les journalistes sont ainsi appelés à participer massivement au Challenge Mobile money narration que MTN Congo porte à la réalisation de la presse congolaise. Ce programme primera, par MTN, le meilleur reportage ou la meilleure émission (Presse écrite, TV, Web, Radio…) sur l’impact de la solution Mobile money » a assuré M. OKOUMOU.

La vision numérique de MTN Congo

Le Directeur Général de MTN Congo, Djibril Ouattara a quant à lui mis l’accent sur la vision de MTN Congo, en soulignant la place prépondérante du numérique dans l’économie aujourd’hui, avec de plus en plus la création des ministères de l’économie numérique dans différents pays.

«En réalité, les télécommunications ont tellement révolutionné l’activité économique et les interactions entre les personnes, qu’elles deviennent un outil autour duquel il y a véritablement de l’économie », a-t-il fait remarquer. « Cette économie peut être une opportunité pour le Congo ».

MTN s’est préparée à être au cœur de cette transformation et de cette économie numérique, en mettant en place des infrastructures adéquates, à savoir la couverture réseau, avec la plus grande couverture réseau (92 % de la population congolaise, la technologie 2G), plus de 82 % de la population en 3G, plus de 70 % de la population en 4G. Sur le réseau MTN Congo, il y a 36 % d’utilisateurs du Smartphone. Des milliers d’appareils de qualité ont été vendus aux abonnés, pour permettre à tous d’intégrer cette économie numérique.

« Parce qu’une économie, ce sont des transactions, du commerce électronique ; MTN Congo met à la disposition de ses 2,5 millions d’abonnés des terminaux, comme outil de paiement. Nous croyons fortement à MTN qu’il faut connecter les gens pour pouvoir bénéficier de tous les bienfaits du monde connecté », a-t-il affirmé, soutenant qu’à MTN Congo « nous entamons allègrement notre transformation d’une entreprise de téléphonie à une entreprise numérique, du digital. Le Mobile money (MoMo) se trouve au cœur de cette stratégie de l’économie numérique pour permettre aux gens de faire des échanges », a-t-il poursuivi, concluant que « toute la digitalisation de l’économie consiste à réduire les distances et à réduire le temps ».

Les réponses et les éclaircissements apportés aux nombreuses préoccupations des journalistes par les responsables de MTN Congo ont permis de comprendre les enjeux de ce service pour le développement du Congo, et la lutte contre la pauvreté.

M. ATTOUNGBRE s’est dit convaincu que « le Mobile money, bien implémenté, contribue au bonheur des populations ».

Les spécialistes en matière du numérique considèrent aujourd’hui, et à juste titre, que ce produit est l’une des « grandes révolutions de ce siècle ». Les Congolais ont donc tout intérêt à ouvrir, sans tarder, des comptes Mobile money, pour profiter pleinement des avantages qu’offre MTN Congo en vue de rendre leur vie encore plus radieuse.

02445 ECOFIN LOGO 


Ecofin Télécom     


Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Télécom
BoutonRS
App Agence
Ecofin
Téléchargez l'application de l'Agence Ecofin gratuitement

iPhone App  App Android