Ecofin Telecom

Les filiales africaines de Viettel ont représenté près du quart du revenu du groupe au 1er semestre 2016

(Agence Ecofin) - Au terme du mois de septembre 2016, le groupe télécom Viettel a présenté ses résultats financiers pour le premier semestre de l’année 2016. Il en ressort que le revenu généré par les filiales africaines de la société vietnamienne (au Cameroun, au Mozambique, au Burundi et en Tanzanie) représente près du quart du revenu global semestriel de l’entreprise, soit 112 millions de dollars US sur les 493,8 millions de dollars générés dans les 10 marchés de Viettel Group.

En Tanzanie, où Viettel a démarré ses activités en octobre 2015 sous la marque Halotel, la société a enregistré un revenu de près de 54 milliards de shilling (25 millions de dollars US). Au Cameroun où l’entreprise a lancé ses activités en septembre 2014 sous la marque Nexttel, les revenus enregistrés ont atteint le montant de 21 milliards Fcfa (35,9 millions de dollars US), en progression annuelle de 54%. Au Mozambique, où Viettel opère depuis janvier 2012 sous la marque Movitel, la société a enregistré un revenu de 5,4 milliards de Metical (33 millions de dollars US). Enfin, au Burundi, où la société Lumitel est opérationnelle depuis mars 2015, elle a généré un revenu de 31 milliards de Francs burundais (18,26 millions de dollars US).

Sur les 90 millions de consommateurs que compte le groupe Viettel, les filiales africaines ne représente que 8 millions d’abonnés. Le reste est réparti entre le Vietnam, le Laos, le Cambodge, le Timor oriental, Haiti et le Pérou.

Les 493,8 millions de dollars US de revenus générés par le groupe Viettel au cours de ce premier semestre 2016 laissent présager une très bonne fin d’année financière pour la société. Ce montant représente plus de la moitié des 659,4 millions de dollars de revenu enregistrés par la société télécoms au cours de ses activités en 2015.

Muriel Edjo


Ecofin Télécom     




Player


Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Télécom