Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Centrale nucléaire de Dabaa en Egypte : facture de plusieurs milliards de dollars et livraison prévue pour 2029

  • Date de création: 12 décembre 2017 13:18

(Agence Ecofin) - La centrale nucléaire de Dabaa en Egypte, d’une capacité prévue de 4 800 MW, est prévue pour s’achever entre 2028 et 2029. Sa première unité devrait entrer en service dès 2026.

« La centrale de Dabaa utilisera des réacteurs nucléaires de troisième génération qui sont plus sûrs. Cette infrastructure qui aura une durée de vie de 60 ans, a une capacité de résistance aux accidents, sans précédent. Elle peut, par exemple, résister à une collision avec un avion de 400 tonnes allant à une vitesse de 150 mètres par seconde. En outre, les réacteurs fonctionnent sans avoir un impact négatif sur l’environnement.», a affirmé Mohamed Shaker (photo), le ministre égyptien de l’électricité et des énergies renouvelables. 

Le coût de mise en place de la centrale, a été estimé à plusieurs milliards de dollars par la Rosatom, le constructeur nucléaire russe en charge du projet. Un montant objet de plusieurs spéculations qui le situent entre 20 et 30 milliards de dollars. Il devrait être mobilisé à 85%, grâce à un prêt consenti par la Russie à l’Etat égyptien.

« L’Egypte ambitionne de générer 10% de son énergie grâce au nucléaire, d’ici à 2026, et compte porter cette proportion à 50%, d’ici à 2050. De plus, le pays a découvert, il y a quelques années, des ressources d’uranium concentré qu’il espère mettre à contribution dans le développement de son industrie d’énergie nucléaire naissante.», affirme, à ce propos, Justin Dargin, un expert des questions énergétiques à l’Université d’Oxford. Avant de poursuivre : « L’Egypte désire diversifier ses interactions géopolitiques et la reconstruction de son partenariat avec la Russie est l’une des clés pour y parvenir. Le développement de l’énergie nucléaire est à la jonction de la coopération militaire et de la transition des énergies fossiles vers les énergies renouvelables».

L’énergie qui sera produite par la centrale, servira en grande partie à la désalinisation de l’eau dans les localités de Dabaa et d’El Alamein. En effet, la seule source d’eau potable de l’Egypte est le Nil. Cependant, alors que cette ressource était principalement exploitée par l’Egypte, les autres pays en amont du fleuve (le Nil traverse une dizaine d’Etats) ont fait part de leur volonté d’utiliser la ressource pour accélérer leur processus de développement. Une situation qui réduira probablement la part des eaux du fleuve disponible pour l’Egypte.

Gwladys Johnson Akinocho


Ecofin Electricité     


 
GESTION PUBLIQUE

Niger : l’armée américaine ouvre une nouvelle base aérienne à Agadez

La Guinée Equatoriale titrise une partie de sa dette auprès de la filiale locale d’Afriland First Bank, pour 291 milliards de FCFA

Le FMI se prépare à supprimer la limite d’âge applicable au poste de directeur général de sorte à ouvrir la voie à une candidature bulgare

Rwanda: la Banque centrale envisage l'émission d'une monnaie électronique pour améliorer les transactions financières

 
FINANCE

Afrique du Sud : l'assureur Old Mutual maintient le renvoi de son CEO malgré une décision contraire de la justice

Egypte : Banque du Caire va accorder une ligne de crédit de 34,6 millions $ à la société immobilière Inertia

Ghana : la Banque centrale proroge jusqu’en 2020, le délai accordé aux banques rurales et institutions de microfinance pour se recapitaliser

Quelles astuces pour les Institutions de Microfinance qui souhaitent réussir leur transformation digitale ?

 
AGRO

Gabon : le gouvernement promet l’ouverture de 80 nouvelles usines de transformation de bois cette année

Cameroun : la campagne cacaoyère 2019-2020 s’ouvre avec des prix aux producteurs supérieurs à 1000 FCFA le Kg

Kenya : les exportations de thé en chute de 31 % dans le mois de juin

Zimbabwe : record en vue pour les livraisons de tabac en 2019

 
HYDROCARBURES

Soudan du Sud : Salva Kiir met en garde les compagnies pétrolières contre la mauvaise gestion

103 milliards $ d’investissements attendus dans le secteur africain du gaz naturel liquéfié, avant fin 2019

Nigeria : le président Buhari limoge le ministre du Pétrole Ibe Kachikwu

L’OPIC finalise son accord de prêt de 40 millions $ avec la société énergétique sud-africaine Renergen

 
MINES

Mali : vers une coentreprise entre Altus et Glomin sur les projets aurifères Lakanfla et Tabakorole

Tanzanie : Katoro Gold veut céder ses projets aurifères Imweru et Lubando

Le Mali adopte un nouveau code minier pour augmenter la contribution des mines à l’économie

L’avalanche de nouvelles sources d’approvisionnement n’augure pas d’un bon avenir pour le lithium (CRU)

 
TELECOM

Sénégal : le gouvernement investit 50 milliards FCFA pour l’aménagement numérique du territoire

Selon Gartner, les smart cities, l’IoT et les satellites en orbite basse transformeront le monde des affaires en Afrique d’ici 2029

Harriet Thompson : « la Grande-Bretagne porte un grand intérêt au secteur nigérian des TIC »

Nigeria : 693 tours télécoms menacées de destruction par la NCC, après les 7 000 de la NCAA

 
FORMATION

L’Université Senghor d’Egypte lance un cours en ligne grand public sur la paix et la sécurité en Afrique francophone

Les universités anglophones sont les plus présentes sur le Web en Afrique, selon le classement Webometrics

Tchad : 19 établissements privés de l’enseignement supérieur fermés

Le Centre pour la science et l’environnement organise deux formations sur la gestion des eaux usées en milieu urbain en Afrique du Sud

 
COMM

Afrique : l'influence chinoise croissante sur le paysage médiatique ouvre un nouveau champ de bataille avec les USA

Warner Music confie le marketing digital de sa filiale sud-africaine à l’agence locale Flume

MultiChoice baisse les prix de ses bouquets de télévision pour résister à Netflix

L'Algérie expulse Ahmed Benchemsi de Human Rights Watch

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Electricité