Guinée : la situation des médias inquiète RSF

(Agence Ecofin) - « Ces derniers mois, on assiste vraiment à un resserrement du Gouvernement autour des médias. Il y a eu les suspensions musclées de certains medias, l’arrestation, les violences contre les journalistes. Il y a une plainte déposée contre les personnes qui se sont rendues responsables de ces violences, on espère que les juridictions guinéennes pourront rendre justice », a déclaré Clea Kahn-Sriber, la responsable du Bureau Afrique de Reporters Sans Frontières (RSF), dans une interview accordée, hier, à Africa Guinée.

Face à cette situation, RSF s’est rapproché du président guinéen pour tenter d’arranger les choses. « Notre secrétaire général était présent en Guinée, le mois dernier, dans le cadre des assises de l’Union de la presse francophone (UPF) ; à cette occasion, il a pu rencontrer  le Président Alpha Condé. Il lui a transmis les recommandations de Reporters sans frontières concernant plusieurs éléments », révèle Clea Kahn-Sriber.

Néanmoins, la situation reste ce qu’elle est. De nombreuses radios privées viennent encore d’être fermées pour non-paiement de redevances à l’Etat.

Servan Ahougnon


Ecofin Comm     


Player


Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Comm