Ecofin Mines

Gabon : Comilog-Eramet progresse sur le manganèse, malgré la baisse des cours

(Agence Ecofin) - Grâce à un positionnement compétitif, à la fois sur le minerai et les alliages produits par le Complexe métallurgique de Moanda, Comilog-Eramet a bien résisté en 2015, malgré la forte baisse des prix du manganèse sur les marchés internationaux.

En 2015, la production du minerai de manganèse a atteint un record historique à 3,9 millions de tonnes transportées, grâce aux progrès réalisés à la fois, sur la mine et le Transgabonais qui relie la ville de Moanda au port d’Owendo, géré par la Comilog-Setrag, et dont la rénovation est en cours grâce à un projet d’investissement de près de 300 millions d’euros.

Le chiffre d’affaires du groupe s’est établi ainsi à 950 milliards de FCFA, en légère hausse par rapport à 2014, avec un résultat opérationnel de 38 milliards de FCFA. La dépression du secteur risque néanmoins de peser sur l’activité de l’entreprise en 2016. Facteur qui retarde d’ailleurs le projet de Maboumine.

Dans le cadre des investissements réalisés dans ce secteur, le projet d’Ecole des mines et de la métallurgie de Moanda, fruit d’un partenariat entre l’Etat et Eramet-Comilog, sera inauguré en juin 2016. L’Université de Lorraine assure, depuis le démarrage de ce projet, un accompagnement pédagogique.

En matière d’infrastructures, outre la rénovation du chemin de fer Transgabonais par lequel est évacué le manganèse, un nouveau quai minéralier est en cours de construction au port d’Owendo. Fruit d’un partenariat entre l’Etat et Olam International représenté par la société « Gabon Special Economic Zone Mineral Port », ce nouveau quai jouxtera celui en concession de la Comilog pour l’exportation du minerai produit à Moanda.

La « Gabon Special Economic Zone Mineral Port » s’articule autour de trois principaux axes. Il s’agit d’un port, d’un chantier naval et d’un terminal d’agrégats. Cet investissement est financé par la Banque de développement des États d'Afrique centrale (BDEAC), pour un montant de 80 millions d’euros.

Synclair Owona


Ecofin Mines     




Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Mines