Ecofin Entrepreneur
Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Créer une mini-laiterie

Créer une mini-laiterie
  • Date de création: 07 avril 2020 10:33

(Agence Ecofin) - En Afrique, la demande de produits laitiers augmente. Une part importante de lait consommés dans les zones rurales d’Afrique subsaharienne est fabriquée localement. La contribution des produits laitiers à la sécurité alimentaire et l'inclusion des producteurs dans les chaînes de valeur deviennent des enjeux majeurs. Cependant, les laiteries ont des difficultés à s'approvisionner en lait local en termes de volume, de régularité et de qualité. Mais le potentiel de production pourrait être valorisé par le soutien aux entreprises locales de transformation de lait. Voici quelques astuces utiles pour réussir un projet de mini-laiterie.

Les connaissances nécessaires

La mini-laiterie transforme du lait et maîtrise un savoir-faire qui recouvre plusieurs aspects : les procédés de fabrication, le contrôle de la qualité aux différentes étapes, la connaissance et le respect de l'hygiène lors de la transformation et du stockage.

Comment apprendre ?

Bon nombre de mini-laiteries connaissent des problèmes dès le départ parce que le personnel ne maîtrise pas suffisamment les procédés de transformation. L'équipe doit avoir des compétences techniques, commerciales et de gestion pour mener à bien le projet. Pour cela, une première expérience ou une connaissance du secteur laitier est indispensable. Une formation adaptée pour combler certaines lacunes est également un atout pour réussir.

Quel matériel ou équipement ?

L’équipement de base comprend : un site de transformation, une filtreuse, un mélangeur et écrémeuse manuelle, des marmites, des bidons, des fourneaux, des thermo-soudeuses, une chaîne de froid, un pasteurisateur à gaz, le matériel de collecte et de transport, d’ensachage.

Quel budget pour se lancer ?

La transformation requiert l'acquisition d'un local et de matériels. Pour un début, on peut installer un site chez soi. La transformation de produits laitiers peut s'effectuer avec peu de moyens. Les équipements requis sont simples et de petite capacité pour une très petite entreprise. L'investissement en matériels d'une mini-laiterie varie de 500 000 à 5 000 000 FCFA selon les produits fabriqués, les volumes transformés, les options d'achats (local, matériel importé), et la modernité des équipements.

Ou s’approvisionner ?

Pour produire, l'entreprise a besoin de matière première. La mini-laiterie peut fonctionner à partir de lait local ou de poudre de lait disponibles dans les fermes et les marchés locaux. Ces deux matières premières sont utilisées de manière complémentaire. L'utilisation dépend du contexte dans lequel se situe l'entreprise : disponibilité de lait local et facilité de collecte, demande spécifique de consommateur pour du lait local.

Comment trouver des clients ?

En phase de démarrage, il est souhaitable de pratiquer des prix promotionnels sur une durée de trois mois. Même si l'on perd du bénéfice, cela permet de faire connaître le produit. Ensuite, les prix augmentent progressivement au fur et à mesure de la notoriété des produits.

A quel moment/volume devient-on rentable ?

Il n'est pas facile d'estimer la quantité de lait utilisable pour la laiterie. Il est préférable de débuter l'activité avec des produits demandant à la fois peu de savoir-faire tout en ayant un débouché important (lait pasteurisé, yaourt, lait caillé). Cela permet de démarrer rapidement une activité même si cette stratégie implique une confrontation forte avec la concurrence.

Aïsha Moyouzame


 
GESTION PUBLIQUE

Le partenariat public-privé en République de Guinée : outil de redémarrage économique post-Covid-19 ?

L'Union africaine s'insurge contre le « meurtre » de George Floyd par des policiers blancs aux Etats-Unis

Coopération : les Etats-Unis et le Rwanda signent un nouvel accord militaire

Covid-19 : « nous continuons l'utilisation de la Chloroquine », au Togo (Officiel)

 
FINANCE

7 institutions financières tunisiennes obtiendront 155 millions $ de l’allemand KfW pour soutenir des PME

Le marocain Aradei Capital prévoit de se positionner dans le secteur de l’immobilier commercial, après le covid-19

Afrique du Sud : la Banque centrale prévoit des mois à venir « très difficiles » pour les secteurs banque et assurance

Old Mutual confirme l’impact négatif de la covid-19 sur le secteur des assurances en Afrique du Sud

 
AGRO

L’entreprise britannique Gemcorp veut renforcer ses activités dans l’exportation de blé vers l’Afrique

Afrique du Sud : BATSA lancera finalement une action en justice contre le gouvernement

Burkina Faso : la production cotonnière renoue avec la croissance en se chiffrant à 464 000 tonnes en 2019/2020

Afrique du Sud : « les conséquences du confinement sur l’industrie du vin sont irréparables » (VinPro)

 
ELECTRICITE

Eolien : 63 GW de nouvelles centrales eoliennes ont été installées en 2019 (Global Wind Energy Council)

Nigeria : le gouvernement débloque un premier financement pour le projet de 25 000 MW de Siemens

Afrique du Sud : Une entité publique propose à l’Eskom de convertir 5 milliards $ d’obligations en actions

Côte d’Ivoire : la production électrique a crû de 6 % en 2019 par rapport à 2018

 
HYDROCARBURES

Pour faire face à la crise, le Nigéria va réduire à 10 dollars le coût de production du baril de pétrole

Ghana : le gaz de pétrole liquéfié produit au niveau local est plus cher que celui importé, dénoncent les consommateurs

Chevron va réduire de 10 à 15 % ses effectifs mondiaux

La société publique angolaise du pétrole exécute un accord d’amodiation sur un bloc important à Cuba

 
MINES

Burkina Faso : l’État veut générer des recettes de près de 150 milliards de francs CFA grâce à deux mines d’or

Angola : Orelogy Consulting réalisera l’étude de faisabilité définitive du projet de phosphate Cabinda

Congo : une nouvelle étude réduit l’investissement nécessaire pour l’exploitation du minerai de fer de Zanaga

Cameroun : le groupe britannique BWA élargit son portefeuille d’exploration minière

 
TELECOM

Nigéria : MTN veut lever 50 milliards de nairas pour soutenir ses opérations

Cameroun : après un préavis de grève, Nexttel appelle son personnel à se concentrer sur la performance de l’entreprise

Afrique du Sud : les autorités offrent 30 Go gratuits d’internet aux étudiants pour une période de 3 mois

En Afrique, l'Algérie, le Nigeria et la Tunisie trustent la tête des cyberattaques sur mobile au 1er trimestre 2020

 
TRANSPORT

Rwanda : dès le 1er juin à Kigali, le paiement par Mobile Money pour le transport public à moto sera obligatoire

Le Ghana suspend indéfiniment les frais d’atterrissage sur ses aéroports

Cameroun : l’aéroport de Douala va augmenter ses capacités de 1,5 à 2,5 millions de passagers par an

Covid-19 : le trafic aérien a chuté de 95% dans l’Uemoa

 
MULTIMEDIA

Au Rwanda, des robots en renfort dans la lutte contre la COVID-19 (Vidéo)

Professeur dans un village enclavé, il est sacré meilleur enseignant au monde ! (Vidéo)

Les chiffres de l'industrie du mobile money en Afrique (2019) - Infographie

Des compagnies aériennes sur la piste des carburants dépourvus de CO2 (Vidéo)

 
FORMATION

Digital Africa lance l’édition 2020 de son programme de formation pour les entrepreneurs africains

Kenya : l’Iran envisage de créer un centre de nanosciences à Nairobi

Le projet de mobilité en génie biomédical africain propose des bourses aux étudiantes et personnel des universités

Maroc : le gouvernement s’engage avec IBM pour offrir des formations aux chercheurs d’emploi

 
COMM

Algérie : deux films documentaires provoquent une brouille avec la France

Une start-up française veut former les scénaristes nigérians de Séries TV à partir de mars 2021

Mozambique : le projet chinois visant à fournir la télévision satellite est achevé

Nigeria : le régulateur sanctionne trois radios pour avoir diffusé de fausses informations sur la Covid-19