Egypte : la Banque mondiale annonce un nouveau programme d’aide d’un milliard $ orienté vers le secteur privé et la création d’emplois

Egypte : la Banque mondiale annonce un nouveau programme d’aide d’un milliard $ orienté vers le secteur privé et la création d’emplois

(Agence Ecofin) - La Banque mondiale a annoncé, le 4 décembre 2018, un nouveau programme d’un milliard $ destiné à soutenir la deuxième génération du programme de réforme de l’Égypte, qui visera à développer le secteur privé tout en permettant une croissance inclusive.

Concrètement, le nouveau programme visera à promouvoir les petites entreprises, principale source d’emplois du pays, tout en renforçant les capacités des gouvernements locaux pour la fourniture de services à leurs citoyens et pour guider le développement local.

Dénommé Politique de financement pour le développement du secteur privé pour une croissance inclusive (DPF), ce programme contribuera à appuyer financièrement le programme de développement économique du gouvernement égyptien, intitulé « L’Egypte décolle ».

Le DPF est axé principalement sur les réformes visant à améliorer l'environnement des entreprises. Cela, en veillant notamment à ce que les petites entreprises aient accès à des financements et à de nouvelles technologies financières telles que les paiements numériques, ainsi que des possibilités de soumissionner pour des marchés publics. Le tout, en responsabilisant les gouvernorats et les districts locaux pour la planification des investissements locaux.

Notons que le nouveau DPF s'appuiera sur les résultats d'un programme de financement pluriannuel de la politique de développement de la Banque mondiale qui a pris fin en 2017.

Un programme dont l’impact des réformes a, selon l’institution de Bretton Woods, permis de faire passer la croissance économique de l’Egypte de 4,2% en 2017 à 5,3% en 2018. Celle-ci devrait même atteindre 6% l'année prochaine.

Rappelons que la Banque mondiale dispose actuellement d'un portefeuille de 16 projets en Egypte, représentant un engagement total de 6,69 milliards $.


Ecofin Gestion Publique