Centrale de Kpone : Group Five et Cenpower règlent les détails financiers de leur séparation

Centrale de Kpone : Group Five et Cenpower règlent les détails financiers de leur séparation

(Agence Ecofin) - La compagnie de construction et d’ingénierie Group Five a affirmé que son équipe légale veille sur ses intérêts contractuels et ses droits au paiement, ce qui inclut le recouvrement de dommages et intérêts auprès de Cenpower Generation Company. Elle estime, en effet, avoir été victime de licenciement abusif dans le cadre du contrat de construction de la centrale thermique de Kpone, au Ghana.

En novembre, la Cenpower a mis fin au contrat de la compagnie, d’une valeur de 410 millions $, pour la construction de la centrale à gaz et à fioul lourd, après plus d’un an de retard sur les délais contractuels. Elle a également imposé une amende de 60,5 millions $ à la compagnie pour les frais induits par l’achèvement des travaux ainsi que pour le recoupement des estimations de pertes et de dommages.

Le mois qui a suivi, Cenpower a engagé des réclamations et des demandes sur les garanties concédées par Group Five contre les dommages en cas d’incapacité à achever les travaux au 13 septembre 2018.

Group Five a affirmé, hier, que la demande introduite par Cenpower auprès de sa banque de garantie a été agréée et que le montant de la caution, 106,5 millions $, lui a été versé. Cependant, précise l’ingénieur, le versement a été fait conformément aux exigences légales régissant les garanties et non sur le mérite des exigences contractuelles présentées par Cenpower.

« En matière de procédure contractuelle, les experts juridiques du groupe et de ses filiales locales et internationales continuent d’avancer sur le paiement de ses droits, notamment au recouvrement des frais dus dans le cadre de la réalisation des travaux et des dommages dus au délai.», a affirmé Group Five dans un communiqué. Il espère finaliser la majorité de ces demandes de paiement dans les trois mois à venir afin de soumettre l’ensemble du dossier à la Chambre de commerce de Paris pour arbitrage.

Le groupe espère la clôture financière de ce contrat, d’ici à la fin de l’année en cours.

Gwladys Johnson Akinocho


Ecofin Electricité     



Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Electricité