Ecofin Telecom

Le gouvernement camerounais lance un incubateur d’entreprises du secteur des Postes, Télécoms et TIC  

Le gouvernement camerounais lance un incubateur d’entreprises du secteur des Postes, Télécoms et TIC  

(Agence Ecofin) - La ministre camerounaise des Postes et Télécommunications, Minette Libom Li Likeng (photo), a procédé, le 21 septembre 2018 à Yaoundé, la capitale du pays, à l’inauguration de la Sup’ptic Business Academy, l’incubateur d’entreprises de l’Ecole nationale supérieure des postes, des télécommunications et des technologies de l’information et de la communication (Sup’ptic).

Cet incubateur a pour objet, apprend-on, d’accueillir, de former, d’héberger et d’accompagner au triple plan technique, organisationnel et financier, des porteurs de projets innovants dans le secteur des postes, des télécommunications et des TIC. «L’inauguration de la structure à laquelle nous avons procédé ce jour est significative à plus d’un titre. Elle témoigne de l’engagement et de la détermination constants du gouvernement à accompagner, selon les standards universellement reconnus, notre jeunesse si créative, dans son épanouissement et son insertion, sans complexe, dans l’économie numérique. Il s’agit d’encadrer des initiatives par des infrastructures, des compétences et des financements.», a confié la ministre.

Et ce membre du gouvernement camerounais d’ajouter : « cette action s’inscrit dans la stratégie de mise en œuvre de la vision du chef de l’Etat. Vous vous souvenez qu’il a dit de l’économie numérique qu’elle est créatrice d’emplois et vecteur de croissance. Ce faisant, Sup’ptic, pour répondre aux besoins d’une formation de pointe, tient par cet incubateur un repère historique de la volonté des pouvoirs publics à en faire un pôle d’excellence en matière de formation. Je lance à ce sujet un vibrant appel à nos jeunes, étudiants, startuppers et autres, pour qu’ils en tirent le meilleur parti».

Toujours dans cette logique d’accompagnement des porteurs de projets dans le secteur des télécoms et TIC, l’on se souvient que la ministre des Postes et Télécoms avait déjà présidé, moins d’une semaine plus tôt, la signature d’une convention de partenariat entre l’entreprise postale publique, Campost, et la Zng Smart Card Factory, entreprise à travers laquelle, le jeune ingénieur camerounais, Arthur Zang, l’inventeur du Cardiopad, vient de lancer la Zcard, une carte à puce permettant d’effectuer des paiements grâce à des terminaux électroniques.

BRM 

Lire aussi:

18-09-2018 - Après son Cardiopad, le Camerounais Arthur Zang lance une carte de paiement électronique, en partenariat avec l’entreprise postale


Ecofin Télécom     


Player


Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Télécom