OMVS : la construction du barrage de Gouina retardée par des considérations administratives

(Agence Ecofin) - Les travaux de construction du barrage hydroélectrique de Gouina au Mali sont en attente du choix de la banque devant abriter le compte domiciliaire. Ce projet ce centrale porté par l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal aura une capacité de 140 MW.

« Après la pose de la première pierre en décembre 2013, une entreprise de construction a été recrutée et la convention de financement signée. Aujourd’hui, il reste quelques détails, relatifs au choix de la banque pour le compte domiciliaire pour les versements et le recrutement d’un ingénieur-conseil, à régler définitivement au cours de cette session extraordinaire du conseil des ministres de l’OMVS.» a déclaré Mohamed Salem Ould Béchir, le président en exercice du conseil des ministres de l’OMVS.

Lors de la cérémonie de pose de première pierre, l’infrastructure avait été annoncée pour être opérationnelle dans les 4 ans, soit en 2017. D’un coût de 435 millions $ qui seront financés à 85% Exim Bank, il est très attendu par les différentes populations qu’il doit desservir.


Ecofin Electricité     



Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Electricité