Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Eranove s’engage dans l’énergie hydroélectrique au Mali

(Agence Ecofin) - Le groupe panafricain Eranove, acteur majeur en Afrique dans les secteurs de l’électricité et de l’eau, a signé le 18 juin – à travers sa filiale Kenié Energie Renouvelable – avec le gouvernement de la République du Mali, une convention de concession d’une durée de 30 ans (à compter de la date de signature) pour le financement, le développement, la construction et l’exploitation du barrage hydroélectrique de Kenié, à Baguinéda sur le fleuve Niger, à 35 km à l’est de Bamako. La cérémonie de signature a eu lieu en présence du Ministre de l’Économie et des Finances, Mamadou Diarra, du Ministre de l’Énergie et de l’Eau, Mamadou Frankaly Keïta, et du Ministre de la Promotion des Investissements et du Secteur privé, Mamadou Gaoussou Diarra.

Cet accord marque une étape importante pour le groupe Eranove. Le tandem de tête du groupe, composé de Vincent Le Guennou, co-CEO d’Emerging Capital Partners (ECP) et Président du Conseil d’Administration du Groupe Eranove, et de Marc Albérola, Directeur général du Groupe Eranove, s’est rendu à Bamako, au Mali, spécialement pour engager le projet.

La signature de la convention marque également une étape importante pour la République du Mali. En effet, la puissance actuelle installée du Mali, soit environ 414 mégawatts (MW)(1), couvre seulement la moitié de la demande potentielle du pays selon des estimations de la Banque mondiale. Avec une puissance installée de 42 MW, l’aménagement hydroélectrique de Kenié contribuera à relever ce défi énergétique. D’après les premières simulations, le barrage de Kenié produirait environ 175 gigawatts-heure (GWh), ce qui correspond à la consommation annuelle moyenne de 175 000 foyers équivalents(2). De plus, cet ouvrage permettra au Mali de mieux exploiter son potentiel hydroélectrique et ainsi de réduire sa dépendance aux hydrocarbures importés.

Avec un potentiel estimé à 400 000 MW(3), « l’hydroélectricité est une énergie renouvelable abondante en Afrique. Dans le cadre d’une intégration régionale des réseaux de transport électrique, l’hydroélectrique peut jouer un rôle clé dans l’accroissement des capacités de production électrique. Il ne faut pas non plus oublier la micro ou la pico hydroélectricité : ce sont des aménagements hydroélectriques de petite taille qui peuvent apporter de l’électricité pour des villages ou des groupes de villages dans des zones éloignées des réseaux interconnectés. L’hydroélectricité, énergie renouvelable, avec son coût compétitif, est à même de contribuer à l’équilibre financier des secteurs électriques et de satisfaire la demande au grand bénéfice des populations et du développement industriel régional », décrypte Marc Albérola, Directeur général du Groupe Eranove.

La signature de la convention fait suite à plusieurs années de travail entre le Ministère de l’Énergie et de l’Eau de la République du Mali et IFC InfraVentures (IFC, membre du Groupe de la Banque mondiale) qui ont ensemble réalisé les études préliminaires de faisabilité suivies d’un appel d’offres international qui a abouti à la sélection du Groupe Eranove en qualité de partenaire stratégique. Cette étape du 18 juin 2015 est décisive dans la mise en œuvre du projet puisqu’elle permet désormais de lancer la phase de financement du projet, pour un montant estimé à 110 millions d’euros. Selon le calendrier actuel du projet, la construction démarrerait ainsi en 2016 et le barrage serait mis en service en 2020. Le barrage sera ensuite opéré à travers un contrat de concession par Kenié Energie Renouvelable, nouvelle filiale du groupe Eranove qui comptera également IFC InfraVentures parmi ses actionnaires.

Soutenu par Emerging Capital Partners (ECP), un leader panafricain du capital-investissement ayant levé plus de 2,5 milliards de dollars d’actifs dédiés au continent africain, le Groupe Eranove signe une nouvelle étape dans son développement panafricain.

Au-delà du Mali, le Groupe Eranove est déjà historiquement présent en Côte d’Ivoire avec la Compagnie ivoirienne d’électricité (CIE), la Compagnie ivoirienne de production d’électricité (CIPREL), la Société de distribution d’eau de la Côte d’Ivoire (SODECI) et AWALE, et au Sénégal avec la Sénégalaise des Eaux (SDE).

Dans la production électrique en Côte d’Ivoire, avec plus de 1100 MW opérés, le Groupe Eranove représente actuellement près de 70 % de la capacité installée du pays et investit dans plusieurs projets. La CIE exploite notamment six barrages hydroélectriques pour une puissance équivalente de 604 MW avec des taux de disponibilité élevés.

Le Groupe Eranove a piloté et mis en œuvre l’un des plus gros investissements en Côte d’Ivoire de ces dernières années en infrastructures avec la centrale électrique de CIPREL (343 millions d’euros). Après la première phase (turbine à gaz de 110 MW) inaugurée en janvier 2014, la deuxième phase s’achèvera en fin d’année 2015 (turbine vapeur de 110 MW), formant ainsi un cycle combiné.

(1) Source : Energie du Mali

(2) Source : IEA, Africa Energy Outlook 2014 - demande par foyer électrifié en Afrique de l'Ouest de 1000 KWh 

(3) Source : http://www.worldbank.org/en/topic/hydropower/overview

À propos du Groupe Eranove

Anciennement appelé Finagestion, le Groupe Eranove est un acteur de premier plan dans la gestion de services publics et la production d’électricité et d’eau potable en Afrique de l’Ouest. Le Groupe est présent en Côte d’Ivoire (SODECI, CIE, CIPREL et AWALE) depuis plusieurs décennies, au Sénégal (SDE) depuis 1996 et en République Démocratique du Congo via un contrat de services avec la Régideso depuis 2012. Avec un chiffre d’affaires de 430 millions d’euros en 2014 et une capacité installée opérée de plus de 1100 MW, le groupe Eranove emploie plus de 7800 collaborateurs, dont il catalyse les compétences et les savoir-faire au service de 1,3 million de clients pour l’électricité et 1,4 million pour l’eau. Acteur responsable, le Groupe est engagé au travers de ses filiales sur l’ensemble des enjeux de la RSE (Responsabilité sociétale des entreprises) et sur les certifications qualité ISO 9001, sécurité OHSAS 18001 et environnement ISO 140001.

L’actionnaire majoritaire du Groupe Eranove est ECP (Emerging Capital Partners), un leader panafricain du capital-investissement.

www.eranove.com


Ecofin Electricité     



 
GESTION PUBLIQUE

Mozambique : le FMI décaisse 118 millions $ pour « reconstruire » le pays après le cyclone Idai

Le Gabon et la Chine célèbrent le 45e anniversaire de l’établissement de leurs relations diplomatiques

L’ignorance du changement climatique pourrait ébranler le système financier mondial, avertissent 36 banques centrales

L’African Business Lawyers’ Club dévoile le thème de sa 8è conférence annuelle : « African Air Transport : Sky is the limit? »

 
FINANCE

L'exposition de JP Morgan Chase Bank à la dette du Nigérian Zenith Bank, en hausse de 102 millions $ au cours du premier trimestre 2019

Les rendements sur les eurobonds kenyans sont en baisse, mais peut-être pas pour longtemps…

L’acquisition de National Bank of Kenya, renforcerait la position de l’Etat comme premier actionnaire de Kenya Commercial Bank

UEMOA : Banque Atlantique dévoile sa nouvelle campagne institutionnelle

 
AGRO

Maroc : trois barrages seront édifiés dans le Nord afin d'améliorer l’approvisionnement en eau

Afrique du Sud : l’industrie bovine retrouve l’accès à 10 marchés d’exportation

Afrique du Sud : la perspective d’augmentation des droits de douane sur la volaille inquiète

Kenya : le gouvernement libérera 2 millions de sacs de maïs pour réduire le prix de la farine

 
HYDROCARBURES

Soudan du Sud : 3 milliards $ d'investissements nécessaires pour développer le secteur énergétique

Egypte : le ministère des Finances annonce une nouvelle réduction des subventions au carburant et à l'électricité

Maurel & Prom publie une mise à jour opérationnelle de ses activités au Gabon et en Tanzanie pour le compte du premier trimestre

Le pétrolier britannique MX Oil change de nom et devient ADM Energy

 
MINES

La BAD soutient la lutte contre le travail des enfants dans les mines de cobalt en RDC

Madagascar : les populations s’opposent au développement du projet Toliara

RDC : Glencore nomme un nouveau PDG pour sa filiale Katanga Mining

Afrique du Sud : le nouveau gros diamant récupéré par Petra à Cullinan pèse 209,9 carats

 
TELECOM

Maroc: la première branche africaine d’Orange Cyberdefense a ouvert ses portes dans le pays

Angola: le président de la République annule l'appel d'offres qui a conduit à l'attribution d'une licence télécoms à Telstar

Group Vivendi Africa déploie Canalbox, le premier reseau internet très haut débit FTTH au Congo

Botswana: les attaques sur le réseau télécoms de BTC s’accentuent avec la forte demande du cuivre sur le marché

 
COMM

Canal+ Afrique ajoute Mezzo à ses bouquets de télévision payante

Congo : Vivendi lance une salle CanalOlympia à Brazzaville

Classement des 10 premiers pays africains en matière de liberté de la presse, selon Reporters Sans Frontières

Netflix va ajouter sa première série animée africaine à sa plateforme

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Electricité