Ecofin Hydrocarbures
Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

BANNERS PUB 1200x100 ECOFIN Hydro

RDC : vers un bras de fer entre l’Etat et le milliardaire Dan Gertler sur le pétrole du lac Albert

RDC : vers un bras de fer entre l’Etat et le milliardaire Dan Gertler sur le pétrole du lac Albert
  • Date de création: 21 juin 2021 10:02

(Agence Ecofin) - Suite à son implication présumée dans des affaires de corruption sous le régime de Joseph Kabila, l’homme d’affaires israélien Dan Gertler est devenu indésirable dans l’industrie pétrolière de la RDC.

En République Démocratique du Congo (RDC), les permis d’exploration d’Oil of DRCongo, sur les blocs 1 et 2 sont arrivés à expiration le 16 juin dernier. Oil of DRCongo qui appartient au milliardaire israélien Dan Gertler (photo), contrôle 85 % des parts sur les deux périmètres et les 15 % restants reviennent à la société publique du pétrole, Sonahydroc.

En fin de semaine dernière, le ministère congolais en charge du Pétrole a envoyé une lettre à Oil of DRCongo, demandant toutes les données recueillies et tous les paiements liés à l’accord de partage de la production conclu en 2010. En effet, Kinshasa ne souhaite plus développer le projet avec Gertler qui est accusé depuis 2017 par les Etats-Unis de corruption dans des affaires minières dans le pays.

« Dan Gertler est accusé d’avoir amassé une fortune grâce à des transactions minières et pétrolières opaques relevant de la corruption en RDC, et d’avoir utilisé son amitié étroite avec le président Joseph Kabila pour servir d’intermédiaire dans la vente d’actifs miniers », avait alors écrit la justice américaine. L’homme d’affaires nie tout acte répréhensible et n’a jamais été inculpé.

En fin d’année dernière, les autorités congolaises avaient ouvert des négociations avec de potentiels repreneurs pour les parts d’Oil of DRCongo. Tullow Oil compte parmi ceux-ci.

En réponse à la lettre du ministère, un porte-parole d’Oil of DRCongo a indiqué que la société contrôle toujours les permis parce qu’ils sont en situation de force majeure et que par conséquent, il n’y a aucun changement dans leur statut, rapporte Bloomberg. La force majeure avait été prononcée pour permettre à la RDC de mener des négociations avec l’Ouganda sur la façon d’acheminer le brut des blocs 1 et 2 vers le pipeline Ouganda-Tanzanie.

« Oil of DRCongo reste engagée à travailler avec toutes les parties pour résoudre le cas de force majeure, identifier un système d’exploitation compétitif et amener ces actifs vers la production », a poursuivi le porte-parole.

Pour rappel, les blocs 1 et 2 sont adjacents aux périmètres en cours de développement du côté ougandais du bassin, où Total a déjà découvert 1,7 milliard de barils récupérables.

Oil of DRCongo se sait désormais indésirable en RDC, mais joue son va-tout pour conserver ces blocs. En janvier 2020, la société a déclaré avoir injecté 167 millions de dollars dans les travaux de développement des blocs 1 et 2. Une note du ministère contredit ces chiffres et évoque un montant inférieur à 135 millions de dollars tandis qu’une version archivée du site web du groupe Fleurette appartenant à Gertler et datant de 2017 indiquait qu’il n’avait dépensé que 100 millions de dollars.

Les blocs 1 et 2 contiennent environ 3 milliards de barils de pétrole.

Olivier de Souza



Banner LNG Gestion et Economie

 
GESTION PUBLIQUE

RDC : signature d’un plan de départ des forces de la MONUSCO d’ici 2024

Togo : avec un taux de réussite de 92%, l’expérience des Maisons de Justice sera étendue sur tout le territoire

100 millions de dollars alloués à African Parks pour préserver la biodiversité en Afrique

Centrafrique : la Banque mondiale va injecter plus de 120 millions USD pour soutenir l’économie mise à mal

 
FINANCE

Nigeria : la Banque Centrale accuse les plateformes de change du naira de saboter l’économie nationale

Installée à Lomé, la Banque de développement du Mali se présente au patronat togolais

Fonds boursiers: la rentabilité de retour en Afrique masque des risques et fragilités

Ecobank CI : chiffres d’affaires, résultats nets et … coût du risque en hausse au premier semestre 2021

 
AGRO

En faillite, l’ex-filiale de Rougier au Cameroun, prend langue avec ses créanciers alors que des ex-salariés licenciés protestent

Pr Jacques François Mavoungou : « Au Gabon comme dans la sous-région, la filière manioc est menacée par les maladies »

Hausse mondiale des coûts : construire ensemble une chaîne de valeur de la banane juste et durable (Afruibana)

Subventions mondiales à l’agriculture : la FAO appelle à un changement de paradigme

 
ELECTRICITE

Mozambique : le gouvernement met en place une réglementation sur l’accès à l’énergie hors réseau

GERD : Le Conseil de sécurité de l’ONU appelle à la poursuite des négociations avec l’Union africaine

Zimbabwe : le gouvernement demande l’aide du Mozambique et de la Zambie pour combler le déficit énergétique

Afrique du Sud : FirstRand ne financera plus de centrales à charbon

 
MINES

Longtemps boudé pour son passé, le nucléaire revient en grâce… pour le bonheur des producteurs africains d’uranium

Guinée : le colonel Doumbouya demande plus de « contenu local » dans le secteur minier

Le Ghana signe un accord de 1,2 milliard $ avec Rocksure International pour l’exploitation de la bauxite

Ouganda : aucun gramme d’or vendu en juillet, après l’instauration d’une taxe à l’export

 
TELECOM

Alphabet a réussi à connecter les deux Congo avec l’Internet à haut débit par laser

La Gambie sollicite l'expertise du Ghana pour développer son secteur des télécoms

Orange Tunisie, avec l’appui de la Fondation Orange, lance son appel à projets Villages pour l’année 2021

L’Angola s’est mis en quête d’un partenaire pour la gestion et l’exploitation des infrastructures d’Angola Telecom

 
TRANSPORT

Gabon : Kumar Mohan nommé directeur général du Nouveau Port International d’Owendo

Le Cameroun et le Nigéria désormais reliés par un pont de 408 m

Ghana : la première certification Green Terminal décernée à Meridian Port Services du port de Tema

La compagnie américaine United Airlines revient au Nigeria après 5 ans d’absence

 
ENTREPRENDRE

De nouveaux centres d'entrepreneuriat lancés en Afrique

O’Haïra, quand les couverts en feuilles d’un restaurant rassemblent les Camerounais

Avec Mando Foods&Co, Alain Branger promeut la consommation de produits agricoles ivoiriens

L’Ivoirien Moussa Badoh réussit à produire 35 tonnes de plantain par hectare

 
ECHO

Magazine Investir au Cameroun : le cacao camerounais à la loupe

Investisseurs & Partenaires veut apporter des solutions de financement aux PME camerounaises

Via Ovétal, la Camerounaise Diane Njoya veut populariser les essences africaines dans le cosmétique

De retour du Gabon, Didier Raoult se déclare « très impressionné » par la qualité de la prise en charge Covid

 
FORMATION

RDC : l’arrimage au LMD sera effectif à la prochaine rentrée académique

5 écoles de commerce africaines parmi les 286 meilleures au monde (classement)

Maroc : le gouvernement lance « Campus connecté », un projet pour faciliter l’enseignement à distance

Le Rwanda annonce une académie spécialisée dans les drones

 
COMM

Cap-Vert : SPI/FilmBox lance un bouquet en partenariat avec Unitel T+

Instagram propose un nouvel outil pour découvrir des entreprises

La Côte d’Ivoire annonce une subvention pour le personnel des médias à la retraite dès fin septembre

Nigeria : les autorités annoncent la fin de la suspension de Twitter pour « très bientôt »

Enveloppe
Recevez votre lettre Ecofin personnalisée selon vos centres d’intérêt

sélectionner les jours et heures de réception de vos infolettres.