Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

BANNERS PUB 1200x100 ECOFIN Agro

Au Cameroun, l’accélération des investissements par les raffineurs fait exploser la demande d’huile de palme, à plus d’un million de tonnes

  • Date de création: 06 décembre 2018 12:26

(Agence Ecofin) - Profitant des avantages prévus par la loi de 2013 portant incitation à l’investissement privé en République du Cameroun, les transformateurs des oléagineux (production des huiles raffinées, savons de ménage et de toilette, etc.) ont accéléré les investissements dans cette filière, lesquels investissements culminent de nos jours à 630 milliards de francs CFA pour 60 000 emplois, selon les pointages de l’Association des raffineurs des oléagineux du Cameroun (ASROC).

Au cours d’une conférence de presse, organisée le 5 décembre 2018, dans la capitale camerounaise par ce regroupement corporatiste, son secrétaire général, Jacquis Kemleu Tchabgou, a indiqué que cette accélération des investissements dans la transformation a occasionné une augmentation substantielle de la demande d’huile de palme, ces dernières années.

Cette demande, apprend-on, est actuellement estimée à plus d’un million de tonnes, sur une offre locale officielle de seulement 300 000 tonnes par an ; ce qui révèle un gap de 700 000 tonnes.

« Le déficit structurel de 130 000 tonnes dont nous parlons souvent est un déficit nominal, qui est différent du déficit réel. Ce déficit nominal est calculé sur la basse de 50% des capacités des entreprises de transformation. Sur la base des capacités réelles des transformateurs, le déficit est effectivement beaucoup plus important, puisque comme l’a souligné le secrétaire général de l’ASROC, la demande réelle des industries de transformation aujourd’hui est de plus d’un million de tonnes », précise Emmanuel Koulou Ada, le président du Comité de régulation de la filière des oléagineux.

En conséquence, plaide Jacquis Kemleu Tchabgou, « il faut produire davantage. Après avoir été premier producteur d’huile de palme en Afrique pendant des années, le Cameroun est aujourd’hui 4ème producteur africain et est menacé par la République démocratique du Congo. La production nigériane culmine désormais à 970 000 tonnes. Avec 520 000 tonnes, le Ghana surclasse désormais la Côte d’Ivoire, qui produit 480 000 tonnes. Le Cameroun arrive ensuite avec 300 000 tonnes, suivi de la RD Congo. Donc, il faut augmenter la production. Le sauvetage de cette filière aujourd’hui ne se conjugue pas en termes d’augmentation du prix de cession du kilogramme de l’huile de palme brute, mais en termes d’augmentation de la production nationale ».

Afin de pallier ce déficit de production de l’huile de palme dans le pays, certains transformateurs locaux se sont eux-mêmes lancés dans la création de plantations de palmiers à huile. Il en est ainsi du group Nana Bouba qui a lancé, en 2016, un projet de création de 30 000 hectares de palmiers à huile dans la région du Littoral, afin d’approvisionner sa raffinerie Azur SA, spécialisée dans le raffinage de l’huile de palme et la production du savon de ménage.

Brice R. Mbodiam   

Lire aussi:

29-03-2018 - Entre 2016 et 2017, quatre banques camerounaises ont injecté près de 18 milliards FCFA dans l’industrie du raffinage de l’huile de palme


Ecofin Agro     


 
GESTION PUBLIQUE

Algérie : le patron du groupe Sovac, partenaire du constructeur automobile allemand Volkswagen, écroué

Le Kenya va porter son taux d’imposition des plus-values de 5 à 12,5%

Egypte: décès de l'ancien président Mohamed Morsi, en plein procès

Côte d'Ivoire: le FMI salue les efforts du gouvernement et annonce le décaissement de 133,9 millions $ au titre de la FEC

 
FINANCE

Le 05 juillet prochain, à Douala, la bourse unifiée de la Cemac sera officiellement lancée

Kenya : désaccord entre le gouvernement et le parlement au sujet de la limitation des taux sur les prêts bancaires

Côte d’Ivoire : MDE Business School renforce les capacités de 14 dirigeants d’entreprises en gestion financière

Maroc : la marge d'intérêt a repris des couleurs dans les performances du secteur bancaire au premier trimestre

 
ELECTRICITE

Nigeria : Green Energy obtient une licence pour construire une centrale à gaz de 40 MW à Otakikpo

Tunisie : 131 millions $ mobilisés auprès de l’AFD pour la modernisation du réseau électrique national

Malawi : Quantel implantera une centrale solaire de 50 MW à Bwengu

Seychelles : les entreprises présélectionnées pour la 1re centrale solaire flottante soumettent leurs offres en septembre

 
HYDROCARBURES

L’Egypte envisage de lancer un nouveau cycle de licences dans la partie occidentale de la Méditerranée

Une compagnie énergétique veut saisir jusqu’à 9 milliards de dollars d’actifs du gouvernement nigérian

La société nigériane Pelfaco signe un accord de partage de production pour un bloc pétrolier au large du Congo

Tchad : Glencore met en vente ses gisements de pétrole dans le pays (Sources)

 
MINES

RDC : la mine Kakula en bonne voie pour entrer en production en 2021

Burkina Faso : les opérations reprennent à Youga

300 nouveaux sites miniers découverts au Cameroun, ces 5 dernières années

Congo : Kore Potash veut lever 13 millions $ pour son projet Kola

 
TELECOM

Nat Friedman, futur PDG de l'hébergeur de logiciels GitHub, en mission d’enquête au Nigeria

Maroc: Inwi annonce sa solution de paiement mobile d’ici septembre

RD Congo : Vodacom, accusée de corruption, a perdu sa licence 2G

Madagascar : Airtel propose de nouveaux tarifs de communication avec le lancement « Airtel M’Lay »

 
FORMATION

L’École Supérieure de la Francophonie pour l'Administration et le Management vient de lancer son concours d'admission pour la promotion 2019-2020

Des bourses de doctorat pour les étudiants africains dans les TIC, l’agroalimentaire, l’énergie, les mines et le climat

University of People : une opportunité d’obtention d’un Master en Administration des Affaires à coût réduit

Des bourses du gouvernement indien accessibles à des professionnels africains

 
COMM

La part du digital dans les revenus de l’industrie des médias et du divertissement ne cesse d’augmenter (PwC)

Afrique : selon l’étude « Brand Africa 100 », Nike est la marque la plus appréciée sur le continent en 2018

Nigeria : en attendant le règlement définitif de leur litige avec le régulateur Raypower FM et Africa Independent Television peuvent émettre

Algérie : « TSA » le principal site d’information francophone du pays est inaccessible depuis le territoire national

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Agro