Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

BANNERS PUB 1200x100 ECOFIN Agro

Bénin: l’ONG Partners for Development offre quatre centres communautaires aux producteurs d’ananas

  • Date de création: 27 février 2019 19:49

(PARTNERS FOR DEVELOPMENT) - Le 26 février dernier, l’organisation non-gouvernementale Partners for Development a inauguré quatre centres communautaires (Community-based Centers) au Bénin. Ces infrastructures sont destinées aux producteurs   d’ananas des communes d’Allada, Tori-Bossito et Zè réunis au sein du Réseau des producteurs d’ananas du Bénin (RéPAB), de l’association nationale des exportateurs d’ananas du Bénin (ANEAB) et de l’initiative pour la relance de l’ananas (IRA). D’un coût total d’environ 100 millions de francs CFA, ces centres communautaires se composent chacun d’un magasin de stockage d’engrais d’une capacité de 400 tonnes et d’une salle de formation pouvant contenir 50 personnes et d’un module de toilettes à deux latrines.

 31263 in 1 Agro Bnin lONG Partners for Development offre quatre centres communautaires aux producteurs dananas

Réalisées dans le cadre du projet Pineapple Processing for export (Pinex), ces infrastructures ont pour but d’améliorer la productivité de l’ananas béninois en réunissant en un même lieu la formation nécéssaire aux producteurs et des engrais de qualité. Pour Cynthia Taha directrice de PfD Bénin “Le community-based center a deux vocations. La première […] est l’acquisition de connaissances techniques pour améliorer la productivité de l’ananas. La formation sur les pratiques culturales peut se faire avec techniciens mais aussi lors des échanges entre producteurs. […] En plus des formations et des réunions d’acquisition de connaissance, le community-based center est aussi un lieu d’acquisition des intrants agricoles nécessaires à la production des ananas de qualité”.

Présent à la cérémonie d’inauguration qui se déroulait à Allada, le ministre béninois de l’agriculture et de la pêche, Gaston Dossouhoui, a salué cette initiative de Partners for Development qui s’inscrit dans la vision du gouvernement pour la filière ananas. Ainsi, a-t-il expliqué, l’exécutif vise à faire passer la production du fruit de 400 000 tonnes actuellement à 600 000 tonnes à l’horizon 2021. “Au jour d’aujourd’hui où nous produisons 400 000 tonnes, nous tenons à aller, à l’horizon 2021 à 600 000 tonnes. Alors que nous transformons actuellement 10 à 15% de la production, nous tenons à porter cette part à 20 ou 30%. En matière d’exportations, nous devons diversifier nos destinations en saisissant les opportunités du marché régional et international” affirme-t-il. Pour y parvenir, il entend faciliter l’accès des producteurs aux engrais et aux conseils agricoles.

31263 in 2 Agro Bnin lONG Partners for Development offre quatre centres communautaires aux producteurs dananas 

Pour sa part, Dalle Miller Hill, membre du conseil d’administration de PfD s’est adressée aux associations bénéficiaires. “Je souhaite une longue utilisation des bâtiments qui  vous sont offerts par Pinex ce-jour. Faites un bon usage de ces bâtiments et assurez leur maintenance et ils vous serviront longtemps.” a-t-elle déclaré.

 31263 in 3 Agro Bnin lONG Partners for Development offre quatre centres communautaires aux producteurs dananas

Pour Partners for Development, il s’agit de ne pas s’arrêter en si bon chemin et de relever les autres défis de l’ananas béninois que sont entre autres l’insuffisance de rejets de qualité, les équipements de production archaïque ou encore  l’absence de certification aux normes d’hygiène.

L’ananas, qui représente le troisième contributeur au produit intérieur brut (PIB) agricole du pays, (4,3%), participe au PIB du Bénin à hauteur de 1,2%.

A propos de Partners for Development

Partners for Development (PfD) est une ONG américaine basée à Washington qui vient en aide aux communautés défavorisées des pays en voie de développement. Elle est active dans le développement agricole, la santé publique et l’assainissement de base, la microfinance ou encore l’éducation. En Afrique PfD a mené des actions au Rwanda, en Somalie, au Libéria et en Tanzanie. Elle est actuellement installée au Nigéria, et, depuis 2012, au Bénin. Dans ce pays, elle met en oeuvre avec le soutien du département américain à l’agriculture (USDA), le projet Pineapple Processing for export (Pinex), en faveur de la transformation et de l’exportation de l’ananas.

A propos de PINEX

Initié par Partners for Development et financé par l’USDA, le projet PINEX vise à améliorer la productivité, la transformation et la commercialisation de l’ananas au Bénin. Doté d’un financement de 10,26 millions USD, il s’étend sur une période de quatre ans (2016 - 2020), il est mis en oeuvre dans les départements de l’Atlantique et du Littoral. Il concerne 4000 producteurs, 60 entreprises de transformation et 13 compagnies exportatrices d’ananas. 

31263 in 4 Agro Bnin lONG Partners for Development offre quatre centres communautaires aux producteurs dananas 


Ecofin Agro     


 
GESTION PUBLIQUE

La Banque mondiale propose un programme de 24 heures en ligne sur l’économie du développement

Niger : plus de 76% des filles sont mariées et 48% sont mères avant 18 ans

Egypte : le gouvernement maintient l'état d'urgence pour trois nouveaux mois

Cameroun : en 3 ans, le taux d’achèvement du premier cycle de l’enseignement secondaire est passé de 53 % à 80 %

 
FINANCE

Maroc : 2018 aura été une année difficile pour les sociétés de bourse actives sur la Bourse de Casablanca

Togo : la SFI change de stratégie d’investissement et s’oriente désormais vers les PME

La société de paiement londonienne VertoFX lève 2,1 millions $ pour renforcer ses activités en Afrique

Ouganda : le fournisseur de glaces industrielles Ice Industries reçoit un investissement du gestionnaire de fonds XSML

 
ELECTRICITE

Tanzanie : CrossBoundary Energy Access et PowerGen s’allient pour implanter 60 mini-réseaux

Nigeria : le gouvernement fédéral renégocie ses accords d’exportation d’électricité avec le Bénin et le Niger

Afrique du Sud : 4,2 milliards $ supplémentaires alloués par le gouvernement à Eskom

Mozambique : des consultants recherchés pour la mise en place de 60 MW

 
HYDROCARBURES

Libye : la NOC déclare la force majeure sur les exportations de pétrole du port d’Az Zawiyah

Egypte : ExxonMobil envisage de faire du port de Damiette un important centre logistique régional

Mozambique : Eni lance les travaux d’installation de la coque de son navire de liquéfaction de gaz naturel

Eni va former plus de 800 Mozambicains pour la phase opérationnelle de son projet de GNL dans le pays

 
MINES

Le canadien Nexus Gold s’intéresse au secteur minier gabonais

Botswana : Resource Capital Fund investit 70 millions $ dans le projet Khoemacau

Les mineurs australiens s’inquiètent de l’activité terroriste en Afrique de l’Ouest

Botswana : le deuxième plus gros diamant non taillé de l’histoire s’appelle Sewelô

 
TELECOM

Cameroun : les opérateurs mobile se regroupent en association pour défendre leurs intérêts

Le Rwanda renforce son arsenal de cybersécurité avec une politique de protection des enfants en ligne

Sénégal : le ministre des Télécoms annonce l'installation prochaine de « maisons du numérique » dans chaque département

RD Congo : Africell innove en lançant la carte SIM virtuelle

 
FORMATION

Gabon : la société chinoise Avic livrera, en septembre 2020, un centre de formation aux métiers de l’industrie

Les institutions africaines doivent prendre en compte le développement des emplois à distance dans les formations (BAD)

Le gouvernement du Maroc offre 120 bourses d’études aux jeunes Ivoiriens au titre de l’année académique 2019-2020

Les pays anglophones ont capté 80% des investissements privés dans le secteur de l'éducation en Afrique entre 2012 et 2019

 
COMM

Sénégal : le groupe Trace lance une chaîne de télévision dédiée à la musique locale

Zimbabwe : MultiChoice autorisé à recevoir les souscriptions à ses bouquets en devises étrangères

La Gambie va passer à la télévision numérique en 2020

Liberté de la presse : le Tanzanien Maxence Melo Mubyazi récompensé par le Comité pour la protection des journalistes

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Agro