Indice de perception de la corruption : 21 pays d’Afrique subsaharienne perdent des places dans le classement 2018

Indice de perception de la corruption : 21 pays d’Afrique subsaharienne perdent des places dans le classement 2018

(Agence Ecofin) - 21 pays d’Afrique subsaharienne ont perdu des places dans le classement 2018 de l'indice Transparency International de perception de la corruption. Par ailleurs, sur les 15 pays qui ont amélioré leurs positions dans le classement général, une douzaine se situe au-delà de la 120ème place.

Comme en 2017, la Somalie demeure le pays où la perception de la corruption est la plus forte dans la sous-région et occupe la 180ème place du classement. Trois pays de la zone CEMAC sont dans le top 10 des pays les plus corrompus d'Afrique subsaharienne. Il s'agit de la Guinée Equatoriale, du Congo et du Tchad.

Le Botswana émerge comme « le pays le moins corrompu avec sa 34ème place affichée sur le classement Transparency International ». Il est désormais suivi du Cap-Vert (42ème), qui a devancé le Rwanda (demeuré à la 48 place).

Le Cameroun et le Nigéria qui, il y a quelques années, se partageaient les premières places sont désormais respectivement 15ème et 20ème pays les plus corrompus d'Afrique subsaharienne.

Idriss Linge


Ecofin Gestion Publique