Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Libreville - Genève

Burkina Faso : le gouvernement veut passer outre le Parlement pour ratifier les accords de financement

Burkina Faso : le gouvernement veut passer outre le Parlement pour ratifier les accords de financement
  • Date de création: 17 septembre 2021 12:04

(Agence Ecofin) - Le processus actuel de ratification des accords de financement ralentit leur entrée en vigueur, indiquent les autorités burkinabè. Pour la période allant du 1er janvier au 31 décembre 2022, le gouvernement espère pouvoir se passer de l’autorisation du Parlement.

Le gouvernement burkinabè veut pouvoir ratifier par ordonnances les accords de financement pour l'année 2022. Il va à cet effet proposer un projet de loi à l'Assemblée nationale. C'est ce qui ressort du communiqué du Conseil des ministres tenu le mercredi 15 septembre, à Ouagadougou, la capitale.

L'Etat burkinabè veut se soustraire de l'obligation de caution de l'Assemblée pour bénéficier des accords et conventions de financement. Selon le gouvernement, « ce processus ordinaire ne permet pas toujours d’assurer les délais de mise en vigueur desdits accords ». Et d’ajouter : « l’article 107 de la Constitution permet à l’Assemblée d’autoriser le gouvernement à ratifier par voie d’ordonnances les accords de financement dans les délais exigés ».

Si la mise en place de cette réforme ne concerne pas l’exercice budgétaire en cours, le gouvernement espère qu’elle pourra voir le jour d’ici la fin d’année. Ainsi, pour la période allant du 1er janvier au 31 décembre 2022, les autorités espèrent directement ratifier les accords de financement qu’elles signeront, afin d’accélérer le déblocage des fonds pour la mise en œuvre de ses projets de développement.

Si elle est validée par le Parlement, cette décision pourrait créer un précédent dans le mode de fonctionnement des institutions publiques du pays des hommes intègres. Pour rappel, la ratification des accords de prêts par le Parlement est un principe acquis dans la plupart des systèmes démocratiques. Bien qu’il rallonge les délais d’entrée en vigueur de ces accords, ce principe concourt à renforcer le contrôle parlementaire de l’action de l’exécutif tout en accordant un véritable rôle de contre-pouvoir aux représentants du peuple.

Cependant, dans un pays comme le Burkina Faso aux défis socio-économiques importants, la demande du gouvernement traduit le difficile arbitrage que doivent parfois faire les autorités entre la conservation de principes démocratiques et l’efficacité dans la mise en œuvre des programmes de développement. Un arbitrage auquel devront se plier les députés du pays qui devront décider d’accorder ou pas cette dérogation à l’exécutif.

« L’article 107 de la Constitution permet à l’Assemblée nationale d’autoriser le gouvernement à ratifier par voie d’ordonnances les accords de financement dans les délais exigés », indique le compte rendu du Conseil des ministres.

Outre cette proposition, le gouvernement s'est satisfait de sa gestion des dépenses publiques et de la « préservation des principaux équilibres budgétaires et financiers » pour le premier semestre 2021. Au 30 juin, les recettes mobilisées étaient de 1069,94 milliards FCFA (1,9 milliard $), soit 49,04% de la prévision annuelle de 2131,98 milliards FCFA (3,8 milliards $). C'est 10% de plus que l'année 2020. Entre 2020 et 2021, la mobilisation des recettes a connu une augmentation de 173,69 milliards FCFA (311 millions $).

Comparativement à l'année dernière, les dépenses publiques au premier semestre 2021 ont connu une hausse de presque 6% pour atteindre les 50,40% de l’objectif annuel initialement fixé. Ces dépenses publiques au 30 juin 2021 étaient de 1346,99 milliards FCFA (2,4 milliards $) pour un objectif annuel de 2672,78 milliards FCFA (4,7 milliards $).

Il faut rappeler que la pandémie de covid-19 et ses conséquences ont fortement impacté l'économie du Burkina Faso. Toutefois, la Banque africaine de développement (BAD) estime que si l'épidémie est maîtrisée dans le second semestre 2021, cela pourrait avoir une influence positive sur le pays. Le PIB pourrait alors connaître une hausse de 5,1% en 2021 et 5,2% en 2022.

Jean-Marc Gogbeu (stagiaire)



Banner LNG Gestion et Economie

 
FINANCE

Cameroun : l’État officialise le plan de remboursement de 261,4 milliards de FCFA dus par la Sonara à 9 banques locales

Le fonds Ideas axé sur les infrastructures en Afrique australe clôture à 1,4 milliard $

PaySika obtient son premier financement, un an après sa création

La banque entièrement digitale Sparkle mobilise 3,1 millions $ pour soutenir son activité au Nigeria

 
AGRO

Togo : une unité de transformation de fruits et légumes installée à Tsévié

Cameroun : le brasseur SABC lance une ferme avicole capable de produire 90 000 poussins et 112 500 œufs par semaine

Tunisie : la BERD octroie 6 millions d’euros au producteur d’huile d’olive COGIA SA

Le Kenya veut renforcer le contrôle phytosanitaire de ses produits horticoles destinés à l’UE

 
ELECTRICITE

Le français Bouygues livre les lignes de transport du projet hydroélectrique de Nachtigal, au Cameroun

La BAD obtient 150 millions $ du Fonds vert pour le climat afin « d’éclairer le Sahel » à l’énergie renouvelable

Afrique du Sud : Eskom devrait s’adapter à l’évolution du secteur énergétique, selon André de Ruyter

Ouganda : 250 000 ménages en attente de raccordement au réseau électrique

 
HYDROCARBURES

Angola : prolongation du contrat de forage pour un puits record du monde en termes de profondeur

Deux firmes égyptiennes choisies pour fournir un distillateur atmosphérique à la raffinerie pétrolière d’Assiout

Occidental Petroleum cèdera ses parts dans les champs ghanéens TEN et Jubilee pour 750 millions $

En cas de statu quo, la demande pétrolière en 2050 sera supérieure à 100 millions b/j

 
MINES

Rétrospective : le point de l’actualité minière africaine de la semaine en cinq infos marquantes

« Les nouvelles autorités guinéennes vont certainement renforcer l’application des règles prévues dans le code minier », (Me Hamidou Dramé)

L’Angola organise en novembre prochain sa première conférence internationale sur le diamant

Nouvel accord entre la Namibie et De Beers : 2,7 milliards $ de contribution fiscale en vue sur 20 ans

 
TELECOM

Cameroun : Orange a inauguré son Digital Center à Douala, et annonce des extensions dans les universités publiques

Le parc technologique du Cap-Vert, d’une valeur de 40 millions €, sera prêt en juin 2022

Tunisie : 11e édition du Orange Summer Challenge, placé sous la thématique du recyclage des déchets plastiques

Angola : Unitel révèle avoir déjà investi 25 millions $ dans la préparation de son réseau pour la 5G

 
TRANSPORT

Bolloré Africa Logistics, une des puissantes branches africaines de Bolloré, serait mise en cession

Sénégal : l'opérationnalisation du Train express régional fixé au 24 décembre 2021 après plusieurs reports

Zimbabwe : le projet de construction de l’échangeur de Mbudzi dans le sud de la capitale se précise

Congo : les échanges avec l’Union européenne ont atteint 1,5 milliard EUR en 2020

 
ENTREPRENDRE

Mymanu Click, les écouteurs sans fil de Danny Manu qui traduisent en temps réel

La Camerounaise Anastasie Obama, spécialiste des crevettes fumées, reconnue ‘’Food Hero’’ par la FAO

Nafissatou Mamane, juriste de formation et pâtissière à succès au Niger

Pourquoi les fonds d’investissements ne financent pas les start-up dirigées par des femmes en Afrique

 
ECHO

Magazine Investir au Cameroun : zoom sur la place du Cameroun dans le commerce international

Présences militaires étrangères sur le continent africain en 2021 (Control Risks)

Niveau d’adoption des crypto monnaies en Afrique : le Top 5

Passeports africains les plus puissants au troisième trimestre 2021 : le classement Henley & Partners

 
FORMATION

Le fonds de réserve de l’université de Harvard dépasse les 50 milliards $

La BVMAC annonce la création d’une école de la bourse au Cameroun

Niger : 382 jeunes femmes formés dans plusieurs métiers dans la région de Zinder

Sikul, la plateforme gabonaise veut introduire l'e-learning au pré-primaire et au primaire.

 
COMM

Fespaco 2021 : des défis et des innovations pour un événement d’envergure continentale

RDC : cérémonie de remise des trophées Ligue 1 aux meilleurs acteurs 2021 sur Vodacom TV ce samedi à 18h

Afrique subsaharienne : Netflix et l'Unesco lancent un concours de courts métrages pour les cinéastes émergents

Afrique subsaharienne : la CAF lance un appel d'offres pour les droits TV de la Coupe d'Afrique des nations 2021

Enveloppe
Recevez votre lettre Ecofin personnalisée selon vos centres d’intérêt

sélectionner les jours et heures de réception de vos infolettres.

Le top 3 des fournisseurs du Gabon en 2020

InfographieLNG top3 fournisseurs gabon 2020