Accord entre le Nigeria, la Suisse et la Banque mondiale pour la restitution de 321 millions $ détournés par l’ex-président Sani Abacha

Accord entre le Nigeria, la Suisse et la Banque mondiale pour la restitution de 321 millions $ détournés par l’ex-président Sani Abacha

(Agence Ecofin) - La Suisse va restituer au Nigeria, 321 millions $ issus de biens patrimoniaux acquis illégalement par l'ancien dictateur du pays Sani Abacha (photo). Des représentants des deux Etats ainsi que de la Banque mondiale ont signé lundi à Washington un accord tripartite à cet effet, indique un communiqué du Conseil fédéral suisse.

« Conformément à sa politique en matière de restitution de biens patrimoniaux acquis illégalement, la Suisse a passé un accord avec le Nigéria et la Banque mondiale sur la restitution de près de 321 millions de dollars américains au profit du peuple nigérian », précise le communiqué.

« La restitution des fonds au Nigéria est une étape concrète en vue de la réalisation de l’Agenda 2030 pour le développement durable et peut constituer, sur la scène internationale, un bon exemple pour d’autres cas de restitution à venir » fait remarquer le communiqué.

A noter que les fonds, initialement bloqués au Luxembourg, avaient été rapatriés et confisqués par la Suisse dans le cadre d’une procédure pénale menée par le ministère public genevois contre Abba Abacha. Le Conseil fédéral avait, pour ce faire, approuvé la signature de l'accord lors de sa séance du vendredi 1er décembre 2017.

Déjà, en mars 2016, la Suisse et la Nigeria avaient signé une lettre d'intention visant à la restitution de ces biens détournés. A cette époque, le ministre suisse des affaires étrangères, Didier Burkhalter, avait assuré que « la lutte contre la corruption (était) une des priorités de la Suisse ».

Pour rappel, Sani Abacha, au pouvoir de 1993 à sa mort, en 1998, est accusé d'avoir détourné au total 2,2 milliards $ de la Banque centrale du Nigéria.

Au total, la Suisse a restitué plus d’un milliard $ au Nigeria dans le cadre de l’affaire Sani Abacha. La plus grosse tranche, de 461 millions $, avait été restituée en 2005.


Ecofin Gestion Publique     




Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Gestion Publique/Finance

GESTION PUBLIQUE TV

BoutonRS