Angola : la Banque centrale change de politique monétaire pour maîtriser l’inflation

Angola : la Banque centrale change de politique monétaire pour maîtriser l’inflation

(Agence Ecofin) - La Banque Centrale angolaise (BNA) a relevé ce lundi, son principal taux directeur de 2 points de pourcentage, à 18%.

Dans le même temps, le régulateur maintient à 20%, son taux de prêt marginal, taux auquel l’institution accorde aux intermédiaires financiers des liquidités au jour le jour contre des actifs éligibles. 

La Banque d’Angola réduit également son taux d’absorption de liquidité à 0%, et s’engage désormais à soutenir la liquidité sur le marché interbancaire via des opérations open market (achats et vente de titres entre autres).  

Outre ces mesures, le Comité de la BNA chargé de la politique monétaire (CPM), met fin à l'obligation selon laquelle les banques commerciales doivent provisionner des réserves en monnaies locales avant d’acheter des devises auprès de la Banque centrale. L’obligation pour les déposants de constituer des réserves comme une condition préalable à l'achat de devises étrangères, a également été suspendue.

Le CPM a ensuite décidé de réduire de 30% à 21%, le coefficient des réserves obligatoires à appliquer aux dépôts des clients du secteur privé, en monnaie locale. 

Mais, en ce qui concerne les comptes liés aux administrations centrales, locales et municipales, ce ratio restera inchangé. 

Selon le communiqué du CPM, ces nouvelles orientations de politique monétaires visent essentiellement à inverser la courbe de l’inflation qui prend une allure inquiétante. D’après les données de l’institut national des statistiques, l'inflation pour les 12 derniers mois se terminant en octobre, a grimpé à 28,96%, contre 27,46%, un mois auparavant.

Fiacre E. Kakpo


Ecofin Gestion Publique     




Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Gestion Publique/Finance

GESTION PUBLIQUE TV

BoutonRS