ENTETE PUB ECOFIN Gestion

Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Les 15 pays africains ayant attiré le plus de projets d’IDE en 2016, selon Ernst & Young

  • Date de création: 05 mai 2017 17:04

(Agence Ecofin) - En termes d’investissements de capitaux, le flux d'IDE en Afrique est reparti à la hausse, l’an dernier, après une plongée en 2015, a révélé l’édition 2017 de l’étude «Attractiveness Program Africa » que vient de publier le cabinet d'audit Ernst & Young.

Selon le rapport, en 2016, les investissements en capitaux en Afrique ont augmenté de 31,9%. Le capital investi par projet a été en moyenne de 139 millions $ contre 92,5 millions $ en 2015. Cette progression a été surtout impulsée par plusieurs projets à forte intensité capitalistique dans les secteurs de l'immobilier, de l’hôtellerie, du transport et de la logistique. Le rapport indique également que la part du continent dans les flux mondiaux de capitaux étrangers s’est établie à 11,4%, contre 9,4% en 2015.

Au cours de l’année 2016, les investisseurs étrangers ont eu tendance à graviter autour des grandes économies en Afrique, précise l’étude. Collectivement, les marchés d'Afrique du Sud dans la partie australe du continent, du Maroc et de l'Egypte au nord, du Nigéria à l'ouest et du Kenya à l'est, ont attiré 58% du total des projets d'IDE en 2016.

Avec une croissance de 6,9% des projets d’IDE par rapport à 2015, la nation arc-en-ciel a maintenu sa position de leader sur le continent. Cette dynamique est surtout marquée par une forte augmentation des investissements étrangers dans le secteur des produits de consommation qui a enregistré 41 projets sur 19 en 2015.

Ensuite, avec une hausse de 9,5% des projets et 46,6% des investissements de capitaux étrangers, le pays le plus attractif en Afrique en 2017, le Maroc, est la deuxième économie africaine en 2016 dans le classement. Cette performance est portée par le secteur de l’automobile qui a particulièrement attiré l’intérêt des investisseurs étrangers. De 5 en 2014, les projets d’IDE dans le royaume chérifien sont passés à 10 en 2015 pour s’établir à 14 en 2016 dans ce secteur.

De son côté, l’Egypte qui arrive en troisième position confirme sa progression sur le plan économique, observée depuis début 2016. En 2016, le pays de l’Afrique du Nord a attiré 79 projets d’IDE, en hausse de 19,7% par rapport à 2015. Les entreprises chinoises étaient particulièrement actives, avec 16 projets d'IDE en 2016 (zéro en 2015), notamment dans les secteurs technologiques. Ce niveau d’engouement pour l’économie égyptienne a été surtout favorisé par les réformes visant à faciliter l'investissement en éliminant la lourdeur administrative et en allégeant les procédures d’obtention de licences.

En Afrique de l’Ouest, la récession au Nigeria (4ème) a entraîné une diminution de 3,8% du nombre de projets d’IDE en 2016, à cause de la chute des prix du brut. Cependant, le cabinet d’audit indique que la taille du marché nigérian, sa diversification et les initiatives du gouvernement ont conduit à un changement significatif dans la nature des IDE dans le pays.

En outre, grâce à un environnement macroéconomique amélioré combiné à un solide bilan de gouvernance, les marchés d’Afrique francophone sont en progression. Le Sénégal (15ème) comme la Côte d’Ivoire (6ème), ont réalisé de bonnes performances en 2016, même si le Sénégal stagne en ce qui concerne le nombre de projets tandis que la Côte d’Ivoire a progressé de 21,4%.

En Afrique orientale, le Kenya a connu un résultat en berne en 2016. Les projets d'IDE ont diminué de 57,9%, dans le même sens que le capital investi qui a chuté de 55,5%.

Les 15 pays africains ayant attiré le plus de projets d’IDE en 2016

1. Afrique du Sud (139 projets)

2. Maroc (81 projets)

3. Egypte (79 projets)

4. Nigeria (51 projets)

5. Kenya (40 projets)

6. Côte d’Ivoire (34 projets)

7. Ghana (28 projets)

8. Tanzanie (22 projets)

9. Tunisie (17 projets)

10. Algérie (16 projets)

11. Ethiopie (16 projets)

12. Mozambique (15 projets)

13. Zambie (13 projets)

14. Rwanda (11 projets)

15. Sénégal (10 projets)

Fiacre E. Kakpo


Ecofin Gestion Publique     


 
FINANCE

La Banque européenne d'investissement envisage investir 33,7 millions $ dans des PME en Angola

Le britannique AgDevCo annoncé dans un investissement dans le secteur agroalimentaire en Tanzanie

Augmentation de capital pour BGFIBank Côte d’Ivoire

Le 1er forum « Invest in West Africa » aura lieu début octobre à Lomé

 
AGRO

Afrique du Sud : Tongaat Hulett négocie un gel des paiements de dettes à 10 créanciers

LA FAO sonne l’alerte sur la progression de la faim dans le monde en 2018

L’insécurité alimentaire a augmenté de 28% en 2019/2020 dans la région de la SADC (rapport)

La production mondiale de riz a atteint 778,6 millions de tonnes en 2018 (FAO)

 
ELECTRICITE

Egypte : des développeurs indépendants désireux d’implanter 2 150 MW de centrales éoliennes

Tunisie : un nouvel appel d’offres pour la mise en place de 107 MW de centrales solaires

BAD : une facilité de 56 millions € pour accompagner l’électrification au solaire de 4,5 millions de personnes

Togo : 90 MW de centrales solaires seront construites dans le cadre du programme Scaling Solar

 
HYDROCARBURES

Afrique du Sud : une politique énergétique de plus en plus tournée vers le gaz naturel

Le Nigérian Mohammed Barkindo reconduit au poste de secrétaire général de l’OPEP

L’AIE prédit une nouvelle surabondance de l’offre pétrolière pour 2020

Libye : l’une des plus grandes centrales électriques du pays va opérer un switch du pétrole vers le gaz

 
MINES

Tanzanie : la durée de vie de la mine New Luika prolongée jusqu’en 2025

Namibie : la mine d’uranium Rössing est désormais une propriété chinoise

Afrique du Sud : MC Mining obtient un financement de 245 millions de rands pour le projet Makhado

Maroc : Emmerson lève de nouveaux fonds pour accélérer le développement du projet Khemisset

 
TELECOM

Ghana : 2000 coupures de fibre optique et 600 vols d’équipements, seulement pour le 1er semestre 2019

Rapport de TM Forum sur le processus d’appel d’offres : vers la fin d’un système obsolète ?

Togo : Lomé dispose désormais du haut débit accessible via la fibre optique, à domicile pour 15 000 FCFA

Zimbabwe : le gouvernement souhaite privatiser TelOne et NetOne d’ici la fin de l’année

 
FORMATION

Maroc : le gouvernement lance une plateforme de formation en ligne

L’Afrique doit former 300 000 personnes chaque année jusqu'en 2023 pour combler son déficit en ingénieurs (Etienne Ehouan Ehilé)

La Russie décide d’octroyer 60 bourses aux étudiants béninois

Le gouvernement égyptien propose des bourses d’études aux étudiants sénégalais

 
COMM

Sénégal : l’université virtuelle proposera bientôt une formation pour les professionnels africains des médias

Données personnelles : le régulateur américain de la concurrence inflige une amende de 5 milliards de dollars à Facebook

Zambie : l’agence de communication Boomtown remporte le budget média de Lafarge

Zambie : les médias locaux de mauvaise foi concernant la part de contenu chinois diffusée par StarTimes

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Gestion Publique/Finance