Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

BANNERS PUB 1200x100 ECOFIN Agro

L’irrigation doit être une priorité afin de réaliser les ambitions agricoles en Afrique (rapport)

  • Date de création: 18 décembre 2018 15:30

(Agence Ecofin) - Longtemps considérée comme la « pièce manquante du puzzle » de l’agriculture en Afrique, l’irrigation doit être au cœur des priorités pour les secteurs public et privé. C’est ce que préconise le Panel Malabo Montpellier dans son rapport « Water-Wise : Smart Irrigation Strategies for Africa ».

Pour le groupe d’experts, une telle démarche contribuera à l’amélioration de la sécurité alimentaire, de la résilience ainsi que des moyens d’existence des agriculteurs, dans le contexte des changements climatiques, et impulsera une transformation agricole du continent.

Elle est d’autant plus urgente qu’en l’absence d’investissements supplémentaires dans les dispositifs d’irrigation, la part de personnes en proie à la faim sur le continent pourrait augmenter de 5%, d’ici 2030, et grimper à 12%, d’ici 2050.

Pour le Panel, l’irrigation agricole présente une importante marge de progression dans la mesure où seulement 6 % des terres cultivées sont irriguées en Afrique, contre 37 % en Asie. Cette part modeste est concentrée pour près de deux tiers dans cinq pays que sont l’Egypte, le Maroc, le Soudan, l’Algérie et l’Afrique du Sud, indique le rapport.

« Avec les dotations en ressources hydrauliques et en terres arables, la superficie des terres irriguées en Afrique pourrait passer de 7,7 millions d’hectares à 38 millions d’hectares. Le potentiel d’extension de la petite irrigation est estimé à 30 millions d'hectares pour les motopompes, 24 millions d’hectares pour les pompes à pédales, 22 millions d’hectares pour les petites retenues et 20 millions d’hectares pour les déviations d’eau », note le document.  

Pour parvenir à réaliser ce potentiel, les gouvernements pourraient déployer des investissements à long terme dans l’extension et la réhabilitation des infrastructures d’irrigation, souligne le groupe.  

Par ailleurs, la création de ministères de l’Eau et de l’Irrigation et de départements dotés de telles prérogatives au sein des ministères de l’Agriculture permettra de créer une approche globale pour la gestion de l’eau dans l’agriculture.

Pour sa part, le secteur privé devrait également s’investir dans la construction et l’amélioration des réseaux d’irrigation et de la maintenance des dispositifs. Il pourrait également agir au niveau de la conception et de la diffusion des technologies innovantes d’irrigation qui sont adaptées aux petits exploitants et susceptibles d’améliorer la productivité agricole, ajoute l’institution.

Espoir Olodo


Ecofin Agro     


 
GESTION PUBLIQUE

Soudan: Abdalla Hamdok devient le premier 1er ministre de l'ère post-Béchir

Bientôt un forum africain pour la mobilisation des investissements climatiques

Le port de Douala entend poursuivre la procédure d’attribution de son terminal à conteneurs, en dépit des actions en justice de Bolloré

Electrification : 20 millions $ supplémentaires obtenus par la Facilité d’inclusion énergétique auprès du CTF

 
FINANCE

Afrique du Sud : l'assureur Old Mutual maintient le renvoi de son CEO malgré une décision contraire de la justice

Egypte : Banque du Caire va accorder une ligne de crédit de 34,6 millions $ à la société immobilière Inertia

Ghana : la Banque centrale proroge jusqu’en 2020, le délai accordé aux banques rurales et institutions de microfinance pour se recapitaliser

Quelques astuces pour les Institutions de Microfinance qui souhaitent réussir leur transformation digitale

 
ELECTRICITE

Congo-Kinshasa : la libéralisation du secteur électrique entravée par l’absence de cadre opérationnel

Egypte : Lekela a achevé la mobilisation financière de la centrale éolienne de West Bakr

RDC : Félix Tshisekedi appelle à lever le paradoxe de l’électricité, 100 GW de potentiel pour 1 GW disponible

L’Algérie démarre son projet de construction de 5600 MW de centrales solaires

 
HYDROCARBURES

103 milliards $ d’investissements attendus dans le secteur africain du gaz naturel liquéfié, avant fin 2019

Nigeria : le président Buhari limoge le ministre du Pétrole Ibe Kachikwu

L’OPIC finalise son accord de prêt de 40 millions $ avec la société énergétique sud-africaine Renergen

Gabon : BW Offshore fournit une mise opérationnelle de ses activités pétrolières

 
MINES

Le Mali adopte un nouveau code minier pour augmenter la contribution des mines à l’économie

L’avalanche de nouvelles sources d’approvisionnement n’augure pas d’un bon avenir pour le lithium (CRU)

Burkina Faso : le principal actionnaire d’Avesoro Resources veut prendre le contrôle total de la société

Les exportations de phosphates de l’UEMOA sont en hausse de 18,6% en 2018

 
TELECOM

Selon Gartner, les smart cities, l’IoT et les satellites en orbite basse transformeront le monde des affaires en Afrique d’ici 2029

Harriet Thompson : « la Grande-Bretagne porte un grand intérêt au secteur nigérian des TIC »

Nigeria : 693 tours télécoms menacées de destruction par la NCC, après les 7 000 de la NCAA

L’UIT va renforcer les compétences des acteurs publics congolais en économie numérique

 
FORMATION

Les universités anglophones sont les plus présentes sur le Web en Afrique, selon le classement Webometrics

Tchad : 19 établissements privés de l’enseignement supérieur fermés

Le Centre pour la science et l’environnement organise deux formations sur la gestion des eaux usées en milieu urbain en Afrique du Sud

Sénégal : le gouvernement vient d’ouvrir sa plateforme d’orientation académique pour l’année 2019

 
COMM

L'Algérie expulse Ahmed Benchemsi de Human Rights Watch

Gabon : l’opérateur TV Satcon devra verser 20 millions de FCFA à Canal+ pour piratage d’images

Maroc : les investissements publicitaires en baisse de 4,6 % au premier semestre 2019

L'Afrique du Sud accueille la première édition de l’Advertising Week Africa organisée en Afrique

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Agro