La Tanzanie promeut l’internalisation de la fabrication des équipements électriques

La Tanzanie promeut l’internalisation de la fabrication des équipements électriques

(Agence Ecofin) - Le gouvernement tanzanien a interdit l’importation de compteurs électriques à partir de juillet 2018 afin de favoriser l’industrie nationale. Medard Kalemani (photo), le ministre de l’Energie qui a annoncé la nouvelle lors du lancement de la fabrique de compteurs électriques Baobab Energy Systems Tanzania (BEST), a affirmé que le pays n’avait plus besoin d’importer ce type d’équipement. En effet, l’usine a une capacité de production de 500 000 compteurs par an pour une demande interne de 450 000 compteurs sur la même période. 

Cependant, a-t-il insisté, la compagnie devra veiller à maintenir la quantité, la qualité, l’accessibilité financière et la fiabilité de son produit. En effet, le pays qui a déjà expérimenté l’internalisation de la production d’autres équipements électriques, a pu réaliser des économies grâce à ces mesures. Ainsi, les transformateurs électriques importés à 30 millions de shillings tanzaniens sont achetés à 13 millions de shillings auprès des fabricants locaux. De même, les poteaux électriques payés à 300 000 voire 400 000 shillings tanzaniens auprès des entreprises étrangères sont acquis à 250 000 shillings au maximum sur le marché interne.

Le ministre a également instruit les services compétents afin que le raccordement des nouveaux clients soit fait dans un délai de 7 jours, puisque la plupart des équipements sont déjà disponibles sur le marché. 

Gwladys Johnson Akinocho


Ecofin Electricité     


Player


Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Electricité