Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Libreville - Genève

Les réformes foncières en Afrique de l’Ouest doivent protéger les petits exploitants agricoles, selon un rapport de la Fao

  • Date de création: 10 avril 2018 10:55

(Agence Ecofin) - Face au phénomène des accaparements de terres et à l’appétit des multinationales, les réformes engagées en Afrique de l’Ouest doivent permettre de protéger les petits exploitants agricoles pour que survive une « agriculture familiale » garante de sécurité alimentaire et de quiétude sociale.

C’est ce que préconise le rapport, « Les dernières évolutions dans l’accès au foncier en Afrique de l’Ouest », que vient de publier l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (Fao), en collaboration avec l’ONG AGTER.

Rédigé par le chercheur sénégalais Sidy Ba dans le cadre des activités du Forum Mondial sur l'Accès à la Terre et aux Ressources naturelles (FMAT) 2016, ledit rapport rappelle que « dans la culture africaine, la terre constitue le ciment de la spiritualité des peuples. Elle est le gage de leur existence, fait partie du patrimoine incessible et inaliénable des communautés. Elle est intrinsèquement liée à leurs modes de vie, à leurs pratiques séculaires, à leur histoire et porte en elle la promesse de leur avenir. La terre, et la nature elle-même, sont restées depuis la nuit des temps l’objet de tous les soins possibles pour le bonheur de ces civilisations. Elles ont d’ailleurs développé une somme incommensurable de savoirs, de savoir-être et de savoir-faire reconnus aujourd’hui par la communauté scientifique ».

Un lien fusionnel à la terre sacrifié sur l’autel de l’industrialisation. « Aujourd’hui, le foncier est un instrument de souveraineté reconnu et considéré comme tel par l’ensemble des pays. Mais certains dirigeants, souvent dans les pays les plus pauvres de la planète, ont une conception restrictive de la souveraineté. Plusieurs pays, ou parfois même des entreprises multinationales, se sont lancés ces dernières années à la recherche voire à la conquête de cette denrée loin de leurs bases pour des raisons liées à la satisfaction des besoins alimentaires, énergétiques de leurs citoyens, des retombées économiques/financières ou parfois avec des visées purement spéculatives. Ce qui a eu pour conséquence de modifier profondément les pratiques foncières surtout dans les pays d'Afrique où on note une relative disponibilité foncière. Aux niveaux social et économique, l’acquisition massive des terres en Afrique de l’Ouest exacerbe les conflits inter-communautaires liés au foncier, notamment les conflits entre autochtones et allochtones. L’arrivée massive d’étrangers dans certaines localités se traduit par une augmentation du coût de la vie, une plus grande pression sur des infrastructures socio-économiques souvent insuffisantes, le développement de comportements sociaux négatifs comme la prostitution, l’abus de drogues, le travail des enfants, etc. De façon plus spécifique, les femmes des pays de l’Afrique de l’Ouest sont plus affectées par ces acquisitions massives de terres.», note également le rapport.

Dans ce contexte, les réformes foncières entamées voire achevées par les pays de la sous-région doivent veiller à concilier les impératifs économiques et les réalités endogènes liées au foncier. « Beaucoup de pays du Sud, en Afrique de l’Ouest en particulier, ont entamé ces dernières années des processus de réforme foncière souvent sous la houlette ou sur encouragement des bailleurs de fonds et autres partenaires au développement. Dans certains pays, comme le Bénin et le Burkina Faso, ces réformes ont abouti à un bilan à court terme très mitigé selon de nombreuses organisations de la société civile qui en ont observé la définition et la mise en œuvre. Dans d'autres pays, comme le Sénégal, les réformes sur le foncier tardent à être mises en place. Les blocages se situent soit au niveau de l’Etat qui peut faire montre d'un manque de volonté politique, soit au niveau de la société civile (ONG, OP, etc.) qui, comprenant les enjeux et implications de telles réformes, se mobilisent pour préserver les intérêts des acteurs ruraux en posant des actes qui, de manière incidente, contribuent à ralentir le processus de réforme. La sécurisation de l’accès des acteurs ruraux aux ressources naturelles passe certes par la mise en œuvre de mesures législatives reconnaissant/confirmant leurs droits sur la ressource mais aussi des mesures volontaristes en termes de politique agricole globale de soutien à l’agriculture familiale dans le sens de leur transformation pour ne pas dire modernisation.», souligne le rapport.

Pour rappel, selon la Banque mondiale, entre octobre 2008 et août 2009, 56 millions d’hectares de terres dans le monde ont été ciblés par des investisseurs étrangers dont plus des deux tiers en Afrique subsaharienne.

Télécharger l’intégralité du rapport ici.



 
GESTION PUBLIQUE

Le Mozambique obtient 6,4 millions $ de la Banque mondiale pour la réduction de ses émissions de CO2

Après l’Océanie, l’Afrique est le continent où les IDE ont le moins progressé dans le monde au 1er semestre 2021 (Etude)

Mozambique : l’Espagne accorde 47 millions d'euros pour la réalisation de projets de développement

Afrique du Sud : les pays riches doivent augmenter le financement au climat pour renforcer la résilience climatique

 
FINANCE

United Bank for Africa a traîné Credit Suisse en justice, au sujet du scandale du Mozambique

TLG Capital investit au sein de la néobanque nigériane FairMoney

Après la levée de 1,8 million $, la plateforme de logistique nigériane Sendbox vise l’Afrique de l’Ouest et de l’Est

Tunisie : la Banque nationale agricole devient l’actionnaire majoritaire d’AMI Assurances

 
ELECTRICITE

Qair et STOA lancent une plateforme d’investissement dans les énergies renouvelables en Afrique

Egypte : Orascom, Engie et Toyota s’allient pour construire une centrale éolienne de 500 MW dans le golfe de Suez

EDF Pulse Africa Tour : EDF rencontrera les candidats camerounais ce mardi 19 octobre à Douala

Le français Bouygues livre les lignes de transport du projet hydroélectrique de Nachtigal, au Cameroun

 
HYDROCARBURES

Le Nigeria dissout trois agences de régulation du secteur pétrolier

Shearwater GeoServices décroche un contrat d’exploration sismique 3D en Afrique du Sud

Egypte : SDX lance une campagne de forage de 12 puits sur les champs pétrolifères de Meseda et Rabul

Le prince Harry s’oppose à la campagne de forages pétroliers dans le bassin de Kavango en Namibie

 
MINES

Egypte : Centamin enregistre une baisse de production et des revenus au troisième trimestre 2021

La performance au troisième trimestre pousse B2Gold à augmenter ses prévisions de production d’or en 2021

La mine lesothane Letšeng livre deux nouveaux diamants blancs de plus de 100 carats

Guinée : le financement obtenu, la première coulée d’or à Kouroussa est attendue pour mi-2023

 
TELECOM

Afrique du Sud : MTN et Vodacom rejoignent Telkom en justice pour empêcher le retrait du spectre télécoms provisoire

L’Egypte prépare actuellement le cadre légal pour les fréquences et licences 5G (Ericsson MENA)

Congo : Yves Castanou, DG de Congo Telecom, en quête de partenaires financiers pour développer l’opérateur public

Le Rwanda a introduit une requête auprès de l’UIT pour déployer une constellation 327 320 nano-satellites

 
TRANSPORT

Ghana : le Japon alloue une subvention de 35,5 millions $ pour financer des routes dans la capitale et le centre du pays

L’opérationnalisation d’Air Congo, la compagnie aérienne en gestation entre Ethiopian Airlines et la RDC, se précise

8,5 % des conteneurs servant aux expéditions maritimes mondiales demeurent bloqués dans les ports (Banque mondiale)

Bolloré Ports s’équipe de tracteurs électriques pour Freetown Terminal

 
ENTREPRENDRE

Lyn Kerubo, 16 ans et fermière au Kenya

Virunga Origins, du chocolat contre la guerre à l’Est de la RDC

Mymanu Click, les écouteurs sans fil de Danny Manu qui traduisent en temps réel

La Camerounaise Anastasie Obama, spécialiste des crevettes fumées, reconnue ‘’Food Hero’’ par la FAO

 
ECHO

63,89% des 767 milliards USD échangés par mobile money dans le monde en 2020 étaient en Afrique subsaharienne

Production cotonnière au Bénin : l’évolution sur la décennie 2010-2020

Avec du papier, l’Ivoirienne Mylène Amon réalise des tableaux d’art

Trike, le projet de pendulaire du Nigérien Nouhou Green

 
FORMATION

Le fonds de réserve de l’université de Harvard dépasse les 50 milliards $

La BVMAC annonce la création d’une école de la bourse au Cameroun

Niger : 382 jeunes femmes formés dans plusieurs métiers dans la région de Zinder

Sikul, la plateforme gabonaise veut introduire l'e-learning au pré-primaire et au primaire.

 
COMM

Sportfive obtient les droits médias et de sponsoring des Jeux africains de 2023 et 2027

Afrique : pour la première fois, Netflix hausse ses prix pour une autre raison que les fluctuations de devises

Ghana : la Ghana Broadcasting Corporation forme une partie du personnel du service de radiodiffusion libérien

Clap de fin pour un opérateur clé du piratage de contenu audiovisuel francophone au Maroc

Avec 200 000 FCFA, cet Ivoirien construit un business autour de l’aulacodiculture