Angola : le gouvernement veut mettre sur pied une réserve alimentaire, d’ici la fin 2018

(Agence Ecofin) - L’Angola pourrait disposer d’une réserve alimentaire avant 2019. C’est ce qu’a annoncé Joffre Van-Dúnem Júnior (photo), ministre du Commerce qui indique que l’idée a déjà été approuvée par la Commission économique du Conseil des ministres.

D’après le responsable, ce stock permettra au gouvernement d’intervenir sur le marché intérieur en équilibrant les prix et en assurant une disponibilité en denrées alimentaires pour garantir l’approvisionnement de la population en temps de crise, de déficit ou de catastrophe naturelle.

Les principaux produits sélectionnés dans le cadre de la constitution de ladite réserve sont la farine de blé (10 000 tonnes), la farine de maïs (10 000 tonnes), le haricot (15 000 tonnes) et le riz (20 000 tonnes).

Alors que l’approvisionnement des trois premières denrées dépendra du marché local, le riz proviendra essentiellement des importations, explique Joffre Van-Dúnem Júnior.

L’Angola représente l’un des principaux importateurs africains de produits alimentaires avec une facture record de 4 milliards $ en 2015, d’après la BAD. L’agriculture entre pour 13% dans la composition de son PIB. 

Espoir Olodo


Ecofin Agro     


Player


Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Agro