Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

La lutte contre la faim doit rester une priorité au Sahel malgré les enjeux sécuritaires (rapport)

(Agence Ecofin) - Malgré les nombreux défis sécuritaires dans la région du Sahel, la lutte contre la faim et l’amélioration de la situation nutritionnelle des populations doivent figurer en bonne place dans les agendas des gouvernements. Tel est le message lancé hier par Oxfam, Save the Children et Action contre la Faim, dans leur nouveau rapport baptisé « Sahel : priorité à la résilience et au développement ».

Pointant du doigt la place croissante de l’insécurité dans les sphères politiques, financières et politiques, les organisations disent redouter un délaissement des questions alimentaires alors même que la situation reste préoccupante et appelle à une action urgente. « Si la réalité de la menace sécuritaire ne peut être contestée et nécessite une réponse de la part des gouvernements, elle ne doit pas non plus se traduire par une réduction   de leur implication dans la lutte contre les aspects multidimensionnels de l’insécurité alimentaire et nutritionnelle.», soulignent-elles.

D’après le dernier panorama de l’ONU sur l’état de la sécurité alimentaire et de la nutrition, le Sahel est la partie du monde, qui a enregistré la plus importante progression du nombre de personnes sous-alimentées en 2017 (13,1 millions d’individus).

« Les stratégies pour le Sahel se multiplient (19 au total) et la grille de lecture sécuritaire et migratoire domine les conversations dans l’approche des problématiques régionales. Les Plans de Réponse Humanitaire sont sous-financés dans les trois pays sahéliens touchés par l’insécurité [Mali, Niger et Burkina Faso, ndlr] alors que les besoins humanitaires augmentent.», indique le rapport.

D’après le trio d’organisations, l'approche promue par les Etats de la région et les bailleurs de fonds qui mettent la lutte contre l’insécurité au cœur du développement de la région, peine encore à prouver son efficacité et comporte le risque de dérive quant aux objectifs réels du soutien apporté au Sahel.

« L’augmentation des dépenses militaires ne semble pas aller de pair avec l’éradication de l’insécurité dans la région. Celle-ci semble au contraire se déplacer dans de nouvelles zones. En floutant la distinction entre humanitaires, acteurs de développement et militaires, le principe de neutralité humanitaire est remis en cause, au détriment des populations.», note le document.  

Si des efforts ont été menés au niveau régional, sur les plans de la gestion des périodes de soudure et d’harmonisation des systèmes de gestion de risque, « un effort important reste à fournir pour la pérennisation des dispositifs encore trop dépendants des financements internationaux et de courte durée », expliquent les organisations.

Afin de faire face à la complexité des questions alimentaires dans la région, les organisations invitent les Etats et leurs partenaires techniques et financiers à « revoir la pertinence de leur approche sécurité-développement ».

Elles recommandent en outre, une meilleure participation des organisations de la société civile dans les mécanismes de prévention et de gestion des crises alimentaires et nutritionnelles.  

Espoir Olodo


Ecofin Agro     


 
GESTION PUBLIQUE

Mozambique : le FMI décaisse 118 millions $ pour « reconstruire » le pays après le cyclone Idai

Le Gabon et la Chine célèbrent le 45e anniversaire de l’établissement de leurs relations diplomatiques

L’ignorance du changement climatique pourrait ébranler le système financier mondial, avertissent 36 banques centrales

L’African Business Lawyers’ Club dévoile le thème de sa 8è conférence annuelle : « African Air Transport : Sky is the limit? »

 
FINANCE

L'exposition de JP Morgan Chase Bank à la dette du Nigérian Zenith Bank, en hausse de 102 millions $ au cours du premier trimestre 2019

Les rendements sur les eurobonds kenyans sont en baisse, mais peut-être pas pour longtemps…

L’acquisition de National Bank of Kenya, renforcerait la position de l’Etat comme premier actionnaire de Kenya Commercial Bank

UEMOA : Banque Atlantique dévoile sa nouvelle campagne institutionnelle

 
ELECTRICITE

Nigeria : PAS Solar a levé 10 millions $ pour électrifier 150 000 ménages  

Afrique du Sud : le Trésor décaisse 355 millions $ pour permettre à l’Eskom de faire face à ses obligations

La Centrafrique obtient 45 millions $ de la Banque mondiale pour une centrale solaire de 25 MW

Zimbabwe : trois producteurs indépendants ambitionnent d’implanter 100 MW de centrales solaires

 
HYDROCARBURES

Soudan du Sud : 3 milliards $ d'investissements nécessaires pour développer le secteur énergétique

Egypte : le ministère des Finances annonce une nouvelle réduction des subventions au carburant et à l'électricité

Maurel & Prom publie une mise à jour opérationnelle de ses activités au Gabon et en Tanzanie pour le compte du premier trimestre

Le pétrolier britannique MX Oil change de nom et devient ADM Energy

 
MINES

La BAD soutient la lutte contre le travail des enfants dans les mines de cobalt en RDC

Madagascar : les populations s’opposent au développement du projet Toliara

RDC : Glencore nomme un nouveau PDG pour sa filiale Katanga Mining

Afrique du Sud : le nouveau gros diamant récupéré par Petra à Cullinan pèse 209,9 carats

 
TELECOM

Maroc: la première branche africaine d’Orange Cyberdefense a ouvert ses portes dans le pays

Angola: le président de la République annule l'appel d'offres qui a conduit à l'attribution d'une licence télécoms à Telstar

Group Vivendi Africa déploie Canalbox, le premier reseau internet très haut débit FTTH au Congo

Botswana: les attaques sur le réseau télécoms de BTC s’accentuent avec la forte demande du cuivre sur le marché

 
COMM

Canal+ Afrique ajoute Mezzo à ses bouquets de télévision payante

Congo : Vivendi lance une salle CanalOlympia à Brazzaville

Classement des 10 premiers pays africains en matière de liberté de la presse, selon Reporters Sans Frontières

Netflix va ajouter sa première série animée africaine à sa plateforme

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Agro