Ecofin Telecom
Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Le blocage du dégroupage par Maroc Telecom nuit au développement des services en ligne, selon la Cour des comptes

  • Date de création: 06 juin 2019 13:58

(Agence Ecofin) - Dans son dernier rapport sur l’évaluation des services publics en ligne, la Cour des comptes du Maroc estime que le monopole de Maroc Telecom sur l’internet fixe (ADSL) nuit grandement au développement des services en ligne. A cause d’une absence de concurrence dans ce segment de marché, celui-ci n’a évolué que de 20% en 18 ans. De 1999 à 2017, le parc d’abonnés au fixe est passé de 1,5 million d’abonnés à environ 1,8 million d’abonnés.

D’après la Cour des comptes du Maroc, c’est par les réseaux fixes que passe le plus gros volume des données dans le monde. « Les réseaux fixes demeurent le moyen d’utilisation d’internet le plus important dans les pays développés, particulièrement en urbain. Les réseaux du fixe large bande représentent en particulier les services adéquats et préférés des organismes publics et privés de moyenne et grande taille. Dans ce sens, les pays développés continuent à améliorer leurs infrastructures fixes à large bande, en particulier par l’installation des réseaux en fibre optique ».

Toujours à cause du refus de l’opérateur historique de dégrouper, comme l'a prescrit l’Autorité nationale de réglementation des télécommunications (Anrt), « le marché des liaisons louées n’a pas non plus évolué. Or, ce genre de liaisons est indispensable pour l’évolution des offres des entités véhiculant de gros volumes de données et abritant des applications en interne et les administrations développant des services en ligne », indique la Cour des comptes.

« La comparaison avec les pays de l’UE, effectuée sur un panier de 15 services importants, montre que le Maroc réalise de bons niveaux de maturité sur 8 services, dont les services liés aux impôts (IR, IS et TVA) et aux droits de douane. En revanche, les 7 autres services restent loin de la moyenne européenne dans leurs niveaux de maturité, notamment ceux relatifs à la demande de documents personnels, l’immatriculation des voitures, l’immatriculation des sociétés et la transmission des données statistiques des sociétés à l’organisme chargé des statistiques », souligne la Cour des comptes du Maroc.

Le Maroc qui a atteint en 2014 son meilleur niveau dans le classement des Nations unies sur l’e-gouvernement (EGDI) -  il était passé du 115ème rang en 2008 au 30ème rang en 2014 sur un total de 193 pays - a régressé au 78ème rang en 2018. Dans les composantes « Capital humain » et « Infrastructure IT » du classement, le niveau du Maroc n’a pas beaucoup évolué et est demeuré dans le bas du tableau du classement mondial : 104ème dans l’Infrastructure IT et 148ème dans le Capital humain.


Ecofin Télécom     




 
GESTION PUBLIQUE

Tunisie : Kais Saied se dirige vers une large victoire au second tour des présidentielles

La France reste ouverte « à une réforme ambitieuse de la Zone franc » (Bruno Le Maire)

Port de Douala : Terminal Investment veut renégocier tous les contrats des ex-employés de Bolloré

Gabon : les impayés de l’État s’élèvent à 269,3 milliards de FCFA au terme du premier semestre 2019

 
FINANCE

Les femmes ont-elles pris le train du crédit digital ? Enseignements du Kenya

Le kényan Safaricom prêt à faire une offre d'acquisition sur l’entreprise publique éthiopienne des télécommunications

La valeur des actions Total Maroc garde un potentiel de hausse sur la Bourse de Casablanca, malgré des performances décevantes

Pratiques frauduleuses : trois banques captent illégalement 80% des injections de liquidités de la Banque centrale de la cemac

 
AGRO

Kenya : démarrage imminent des activités de l’usine de transformation de lait de Kangema

Zimbabwe: la récolte de blé attendue en forte baisse à 60 000 tonnes en 2019/2020

Cacao : les régulateurs ghanéen et ivoirien réexamineront les programmes de production durable des industriels

Cacao: le Nigeria veut s’allier au Cameroun pour négocier une meilleure prime pour ses producteurs

 
ELECTRICITE

Zambie : l’Autorité d’électrification rurale célèbre l’achèvement de son premier mini-barrage à Kasanjiku (640 KW)

Egypte : les 64 bâtiments publics de la nouvelle capitale administrative seront dotés d’installations solaires

Niger : une préqualification lancée pour construire 104 km de ligne électrique dans le cadre du projet Dorsale Nord

First WATT Renewables lauréat du Forum sur les énergies renouvelables 2019 co-organisé par la BAD

 
HYDROCARBURES

ADES empoche un autre contrat de forage en Egypte

La Nigeria LNG signe avec la NNPC un accord de prépaiement de 2,5 milliards de dollars

Les contrôles de change imposés par la BEAC, pourraient ruiner l’industrie pétrogazière de la Guinée équatoriale

Mozambique : ExxonMobil attribue le contrat de construction de son usine de liquéfaction au Japonais JGC

 
MINES

Mozambique : l’américain Urbix aidera Battery Minerals à traiter le graphite de Montepuez

Namibie : Vedanta suspend les opérations à sa mine de zinc Skorpion

La Zambie doit 215 millions $ de remboursements d’impôts aux grandes compagnies minières (gouvernement)

Tanzanie : les exportations d’or continuent d’augmenter

 
FORMATION

Afrique du Sud : la première école secondaire entièrement en ligne proposera ses premiers cours, à partir de janvier 2020

Le Commonwealth lance 4 sessions de formation en ligne sur le leadership pour les ressortissants de ses pays membres

Niger : la délégation de l’Union européenne invite les étudiants à postuler au programme Erasmus +

Le programme de développement de jeunes professionnels ouvre les candidatures pour sa formation en ligne

 
COMM

TNT : les autorités ivoiriennes annoncent une couverture nationale de 40 %

Nigeria : les autorités veulent empêcher la diffusion en ligne de contenu pour adulte impliquant des personnes mineures

Congo : Africa Radio va lancer ses activités à Brazzaville d’ici décembre prochain

Cameroun : des spécialistes américains forment des journalistes en gestion des médias

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Télécom