Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Afrique du Sud : la masse monétaire globale a connu à la fin de 2018 sa croissance la plus faible depuis 2012

  • Date de création: 31 janvier 2019 09:23

(Agence Ecofin) - A la fin décembre 2018, la masse monétaire globale (M3) de l’Afrique du Sud était de 3540 milliards de rands (l’équivalent de 263,7 milliards $), en hausse de 5,59% sur une période d’une année écoulée. En plus d'être en dessous des prévisions des analystes (+5,78%) c’est le niveau de progression le plus bas de la masse monétaire sud-africaine au terme d’une année, depuis la fin 2012, lorsqu'elle avait augmenté de seulement 5,12%.

Selon la définition des experts, la masse monétaire globale intègre en premier lieu la base monétaire, qui est la quantité de monnaies (M0) détenues dans les banques centrales des pays et qui servent en principe de base aux banques commerciales, pour la création de la monnaie par les divers crédits octroyés aux économies, en dehors de la transformation en monnaie locale des avoirs en devises étrangères. Cette masse intègre aussi l’ensemble des billets en circulation (M1), des dépôts (M2) et aussi des actifs financiers (M3) qui sont comme de la monnaie, notamment les bons et obligations du trésor.

Les données disponibles et publiées par la banque centrale sud-africaine suggèrent que la faible progression de la masse monétaire en 2018 aura été surtout le fait de la faible demande de crédit au sein de l’économie. Tandis que la base monétaire (constituée de réserves et des dépôts des banques commerciales à la banque centrale) a connu, en 2018, son plus fort bond depuis 2013 en progressant de 9,13%, et que les avoirs extérieurs nets sont repartis à la hausse, l’encours global des crédits accordés à l’économie a connu, pour sa part, sa plus modeste progression (+5,52%) depuis l’année 2013. 

L’évolution sur la quantité de billets et pièces en circulation qui se matérialise via la composante M1 de la masse monétaire sud-africaine, suggère pour sa part, que la faible évolution du crédit est attribuable à un repli de la demande des prêts par les acteurs économiques. 

Mais la demande de crédit par les ménages est restée vigoureuse et a connu sa plus importante progression depuis 2014 (+5,7%). La question est désormais de savoir vers quoi les ménages ont orienté ces emprunts, car le gros des entreprises du secteur de la grande consommation a annoncé des avertissements sur leurs profits, expliquant cela par une baisse des ventes.

Idriss Linge


Ecofin Gestion Publique     




 
FINANCE

La firme de services juridiques Bowmans s'implante en île Maurice et en Ethiopie pour mieux servir ses clients africains

Le Fonds monétaire international attire l'attention sur le risque d'un stress de la dette qui pèse sur le Cameroun

Les groupes Ecobank et Airtel se mettent ensemble pour offrir des services de Mobile Money à leurs clients

En près de 20 ans, la fortune de la minorité la plus riche du monde a atteint les 158 300 milliards $ à la mi-2019 (+300%)

 
AGRO

L’Angola adhère au Centre régional de contrôle et de surveillance des pêches de la SADC

Bénin : le gouvernement annonce la production d’un million de tonnes de riz d’ici 2022

Cameroun : le chocolatier belge Puratos lorgne sur le cacao local

Tchad : le FIDA lance un projet de renforcement de la productivité des exploitations agropastorales

 
ELECTRICITE

Afrique du Sud: l’Eskom poursuit Deloitte en justice pour pratiques anticoncurrentielles

Off-Grid Solaire : Lancement de VentureBuilder, une plateforme de financement des compagnies locales africaines

Cameroun : une start-up israélienne promeut l’utilisation d’une technologie pour transformer les déchets en biogaz

Soudan : l’absence de réglementation retarde l’inclusion des énergies renouvelables dans la production électrique

 
HYDROCARBURES

Angola : Sonangol augmente sa participation dans la plus grande banque privée du Portugal

Egypte : au cours des 5 prochaines années, Dragon Oil va investir 1 milliard de dollars dans le golfe de Suez

CEMAC : les entreprises pétrolières vont devoir appliquer la nouvelle réglementation de change, avertit la BEAC

L’Afrique du Sud envisage de s’appuyer sur le gaz de schiste pour réduire le taux de chômage dans la région de Karoo

 
MINES

De Beers maintient ses prévisions de production, malgré une performance en baisse au troisième trimestre

Mali : Hummingbird en passe d’atteindre son objectif de production annuelle à Yanfolila

Tanzanie : Armadale revoit à la hausse le potentiel du projet de graphite Mahenge Liandu

Mali : la firme Hatch examinera la viabilité d’un traitement en aval de produits de lithium à Goulamina

 
TELECOM

Le satellite égyptien de communications militaires TIBA-1 sera envoyé dans l’espace en novembre

Ouganda : le ministère des Télécoms veut introduire l’Internet gratuit dans les universités

Niger : le gouvernement approuve l’acquisition d’Eaton Towers Niger S.A par American Tower Corporation

Aux Seychelles, l’opérateur Intelvision annonce la 5G pour juin 2020

 
FORMATION

Afrique du Sud : l’Université de Stellenbosch lance une formation d'ingénieurs de données, accréditée par le Conseil d'ingénierie

RDC : Kinshasa Digital lance les inscriptions en vue de l’ouverture de sa première école de codage en janvier 2020

Ghana : l’enseignement du français bientôt obligatoire dans les écoles

L’Unesco et la Chine signent un accord en vue de soutenir la formation des enseignants en Afrique

 
COMM

Cameroun : les éditeurs de la presse en ligne se regroupent en association

Burundi : les autorités vont-elles sanctionner l’hebdomadaire Iwacu et la radio Isanganiro ?

Kenya : une série télévisée chinoise arrive sur la télévision publique grâce à un accord entre les deux pays

Nigeria : les autorités veulent mettre fin à l’hégémonie de MultiChoice sur le contenu sportif

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Gestion Publique/Finance