Ecofin Finance
Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Afrique du Sud : La Banque centrale veut sortir la planche à billets pour contrer un des effets du covid-19

Afrique du Sud : La Banque centrale veut sortir la planche à billets pour contrer un des effets du covid-19
  • Date de création: 27 mars 2020 13:41

(Agence Ecofin) - La Banque centrale sud-africaine a mentionné mercredi 25 mars 2020 qu’elle n'hésiterait pas à recourir à la technique dite de l'assouplissement quantitatif pour limiter la volatilité sur le marché des titres d'emprunts du Trésor public de dix ans de maturité. En effet, compte tenu de la décision prise par les autorités sud-africaines de confiner le pays, certains investisseurs craignent une conséquence économique qui se traduirait par des difficultés de remboursement de sa dette par l'Etat. 

Des analystes anticipent une nouvelle baisse de la croissance dans un pays déjà en récession ; ce qui risque de mettre la pression sur la monnaie locale (le rand) et donc rendre couteux les rapatriements des capitaux ou des revenus gagnés. C'est fort de cela que des fonds spéculatifs notamment ont commencé à vendre au rabais les obligations à 10 ans du Trésor public sud-africain qu'ils avaient dans leurs portefeuilles.

Cela s'est observé parce que les rendements sur ces produits financiers ont été multipliés par deux, passant de 6% à près de 12%. Or en matière d'obligation, lorsque les rendements augmentent sur des obligations existantes, cela signifie que les futurs emprunts auront un coût élevé. La Banque centrale souhaite donc limiter cette volatilité sur les instruments d'emprunt du gouvernement qui doit déjà faire face à une dette importante, du fait de sa garantie sur les entreprises publiques.

L'assouplissement quantitatif a très souvent été utilisé par la Réserve fédérale américaine au lendemain de la crise financière de 2008, lorsque cette institution a injecté de l’argent dans le système bancaire lié au marché américain des capitaux reprenant des obligations qui se vendaient partout au rabais. Cela permet de stabiliser les coûts d'emprunt sur le marché des capitaux, mais aussi permet au système financier d'avoir de la liquidité financière pour soutenir l'économie en temps de crise. C'est la raison pour laquelle pour de nombreux analystes financiers, cela s’apparente à de la création monétaire ex nihilo, et donc au recours à une planche à billets de banque.

Des acteurs du secteur financier sud-africain saluent pourtant cette initiative. Rien que du fait de cette annonce, les offres de vente des obligations à 10 ans ont légèrement reculé, apportant plus de stabilité. Maintenant, les responsables de la South African Reserve Bank n'ont pas donné de détails sur la portée et la durée de cette opération.

Chez Anchor Capital, une société d'investissement diversifié, on estime que si la mesure concerne seulement l'achat des obligations du Trésor, ce sera de fait une très bonne chose. Par contre, si l'opération s'étendait à l'achat de la dette contingente du gouvernement détenue par le secteur financier sur les entreprises publiques, cela entraînerait des répercussions désastreuses.

Un autre effet qu'il faudra mesurer, c'est qu'en rachetant ces obligations, il y a le risque que les cédants qui sont souvent des investisseurs étrangers souhaitent par la suite rapatrier leurs capitaux chez eux. Cela  mettra la pression sur le taux de change du rand (monnaie locale). 

Les données en la possession de l'Agence Ecofin n'indiquent pas que des banques centrales d'autres pays d'Afrique procéderont à une telle technique. Au Nigeria, la Banque centrale a préféré utiliser la politique  monétaire, et compte rapprocher les taux de change.

Au Ghana, le gouvernement préfère jouer la carte budgétaire et pense désormais à recontacter le Fonds monétaire international (FMI). Au Maroc enfin, c'est le régulateur du marché des capitaux (AMMC) qui est intervenu en fixant les seuils de volatilité sur les actions et les obligations. 

Idriss Linge


 
GESTION PUBLIQUE

MainOne choisi par le gouvernement du Burkina Faso et la Banque Mondiale pour fournir des services de connectivité

Rwanda : malgré un faible taux de bancarisation, 93% de la population a désormais accès aux services financiers

Mozambique : la baisse des activités touristiques a entraîné la suspension du tiers des emplois du secteur (syndicat)

Eau : Israël multiplie les contacts pour investir au Cameroun

 
AGRO

Kenya : le gouvernement entérine la réduction des responsabilités de l’agence en charge de la filière thé

Bayer affiche son optimisme dans la résolution des conflits judiciaires sur le Roundup

L’exécutif ivoirien rejette les conclusions d’un rapport relevant une hausse du travail infantile dans le cacao

Irrigation : un programme de 95 millions $ pour résorber le déficit céréalier au Niger en 2020

 
ELECTRICITE

Togo : le PNUD recherche des consultants pour le suivi de l’installation de 6 894 lampadaires solaires

Liberia : le régulateur et le MCA mènent une étude pour une meilleure tarification électrique

Soudan du Sud : le projet d’extension du réseau électrique a déjà permis la connexion de plus de 6 000 ménages

La communauté internationale de plus en plus concernée par les tensions autour du GERD

 
HYDROCARBURES

Namibie : la société pétrolière locale ReconAfrica reporte au dernier trimestre son programme de forage

Gaz naturel liquéfié : le Cameroun en négociations avec Golar et Gazprom pour augmenter la production

Une ONG suisse accuse un négociant de carburant de complicité de pillages et de crimes de guerre en Libye

USA : un régulateur du secteur pétrolier autorise le stockage du pétrole dans les entrailles de la Terre

 
MINES

Tanzanie : Shanta Gold se rapproche davantage du développement de la mine Singida

Mali : Altus lance un nouveau programme de forage de 1 600 m à Tabakorole

Afrique du Sud : la durée de vie de la mine Prieska augmente à 12 ans (étude)

Égypte : Centamin enregistre des résultats financiers en hausse pour l’année 2019

 
TELECOM

En Afrique, l'Algérie, le Nigeria et la Tunisie trustent la tête des cyberattaques sur mobile au 1er trimestre 2020

Cameroun : le syndicat des employés de Viettel programme une grève illimitée dès le 7 juin

L’Ethiopie poursuit ses plans de libéralisation du secteur des télécoms malgré la covid-19

MTN reste la marque africaine la plus admirée, selon Brand Africa 100

 
TRANSPORT

Le Parlement entérine la création des chemins de fer du Sénégal (CFS) et dissout l’Agence nationale des chemins de fer

Nationale Airways Gabon : un nouveau-né dans le ciel gabonais

Les filiales du Groupe Bolloré au Congo contribuent au plan national de riposte contre la Covid-19

Le Gabon et Sao Tomé s’accordent sur la délimitation de leur frontière maritime

 
ENTREPRENDRE

La start-up Skyearth utilise des drones pour reconstituer les forêts en Côte d’Ivoire

Bénin : des femmes rurales ont un revenu de plusieurs millions FCFA grâce à la vente de riz traité

En Tunisie, une entrepreneure utilise la technologie pour soigner les enfants souffrant de troubles de l’apprentissage

Madagascar : ce lycéen de 17 ans conçoit un robot distributeur de gel désinfectant

 
MULTIMEDIA

L’aéroport international du Cap élu meilleur d’Afrique (Vidéo)

« L'Afrique a bien résisté et tant mieux puisque ce qui était annoncé c’était l'hécatombe » : Denis Mukwege (Vidéo)

Explosion du chômage au Niger : Des milliers d’emplois perdus à cause du coronavirus (Vidéo)

A la rencontre de Christian Amouo, co-fondateur de Mougano Investment (Vidéo)

 
FORMATION

L’Agence universitaire de la Francophonie ouvre des cursus de formations à distance pour les étudiants africains

L’incubateur Mozilla builders propose trois programmes en ligne pour les start-up africaines

Maroc : inauguration de la première académie virtuelle dans le domaine de la santé

Guinée : INTEGRA lance un programme de formation en ligne pour 200 jeunes

 
COMM

Afrique : l’évènementiel se tourne vers le virtuel

Afrique : pour la journée dédiée au continent, Twitter ajoute le drapeau de l’Union africaine en emoji

Les artistes africains organisent un événement virtuel pour célébrer la journée du continent

Sénégal : une minisérie prend le pari de sensibiliser la population sur la pandémie